AccueilCULTURE DESIGNZ CULTURE- 2 -: « BIEN DANS MON CORPS ET DANS MES BASKETS COLLECTORS »

Z Culture- 2 -: « Bien dans mon corps et dans mes baskets collectors »


Publié le 30/06/2021

Image actu

 

L'épisode 2 sur la Gen Z, proposé par Pulp poursuit son enquête sur la relation des geners Z avec leurs marques et leurs corps. Âgés de moins de 25 ans, les Z geners sont dans l'acceptation d'eux-mêmes, de leurs défauts, de leurs différences, à l'écoute des problématiques écologiques, puisqu'ils recyclent, mais achètent quand même et constat étonnant, ils ont recours à la chirurgie esthétique... bien plus que les 55 ans et plus.

 

 

 

« OMG t’as vu la dernière collab ? »

 

 

La génération Z est une génération en quête d’authenticité mais également de reconnaissance et d’unicité. Cependant, comme exprimer son unicité sans passer par le style ? Ainsi les Z geners ont un rapport à la mode très particulier car toujours à l’affût des dernières tendances et surtout des dernières collaborations de marques comme Nike et Supreme ou des éditions limitées.

 

 

« Là je fais une affaire de ouf»

 

Malgré un réel souci écologique et donc de favoriser la seconde main et l’upcycling des vêtements, les Z geners se sont arrachés la dernière collection de chaussures Lidl avec notamment les baskets et les mules qui aujourd’hui se retrouvent sur Internet à plusieurs centaines d’euros contre un prix d’achat initial d’à peine une dizaine d’euros.

 

 

 

 

Émergence de la drop culture

 

Ce phénomène de revente de produit limités est de plus en plus répandu et s’appelle la « drop culture ». Ainsi acheter un produit quasi unique n’est pas forcément pour le porter mais également pour le garder en l’état et le revendre à prix d’or une fois les stocks écoulés.

 

 

 

Vous l’aurez compris, exprimer son unicité à un prix ! Exprimer son unicité rime également avec accepter les unicités.

 

 

« Ta différence, c’est ta force en fait »

 

De la taille 34 à 52, des physiques filiformes aux physiques plus en formes, que vous soyez hétéro, gay, bi, cis ou trans, il n’y a pas de complexe à avoir avec les Z geners. Affirmer son unicité passe aussi par l’acceptation de ses différences et les Z geners l’ont bien compris. Chaque défaut ou imperfection est une force, il suffit juste de changer de point de vue.

 

 

 

Le rapport aux corps est donc très différent des autres générations qui malgré quelques changements restaient très proches des carcans imposés par la mode. Les marques l’ont d’ailleurs vu et adapté leur standard, des modèles avec des rondeurs arrivent de plus en plus en égérie de marque, des aisselles de femmes non épilées se font de plus en plus présentes et des couples gays sont désormais mis en avant sur certains sites de rencontre.

 

 

Inclusion et diversité sont bien souvent les maîtres mots de certaines néo-marques notamment les marques engagées qui mettent en avant des produits responsables pour la planète et pour les utilisateurs.

 

Pourquoi tant de chirurgie esthétique?

 

Cependant, il y a une ombre au tableau. La génération Z est la première génération a avoir plus recours à la chirurgie esthétique que les plus de 55 ans selon France Info. Accepter ses différences c’est bien mais chez les autres c’est mieux.

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR