18 mai 2021

Temps de lecture : 2 min

Schweppes by TBWA? We like it like that !

Je ne sais pas vous, mais nous, chez INfluencia on est carrément bluffés par les campagnes qui fleurissent actuellement. Cette fois c’est au tour de TBWA\ de brandir sa baguette magique, avec un premier film international pour la marque Schweppes, budget remporté contre quatre agences dont la sortante BETC, en plein confinement. Messieurs, dames, c’est par ici que ça se joue.

« Le groupe japonais Suntory a souhaité uniformiser sa communication au sein des douze pays où la boisson « versatile » est présente, explique Jonathan Serog, DGA de l’agence TBWA, « d’où cette compétition que nous avons remportée en décembre dernier, avec pour priorité, d’emmener Scwheppes, d’une consommation festive de nuit, à une utilisation plus quotidienne et spontanée, à tous moments de la journée ».

Romain Chassaing à la réalisation, Charlie Davis à l’illustration

Comme souvent par les temps qui courent tout est parti d’une chanson « I like it like that », de Pete Rodriguez réorchestré par Vanny Jordan et ses musiciens à Medellin… Car ce film est avant tout un divertissement, un clip -pensé par les DC Benjamin Marchal et Faustin Claverie, et les créatifs Philippe Rachel et Carl Harborg-, et superbement filmé, élégant et dingo à la fois. La caméra de Romain Chassaing (représenté par Solab) nous enivre en virevoltant d’une scène à l’autre, et efface d’un coup d’un seul les campagnes précédentes signées « What do you expect », devenues, disons-le, un un poil criardes.

Agence et annonceur ne se sont  encore jamais vus en chair et en os

Le tournage s’est déroulé à Sofia en Bulgarie, « nous avons assisté au tournage derrière nos ordinateurs, et nous n’avons jamais rencontré notre nouveau client en chair et en os», se souvient le DGA de TBWA. Une petite folie d’environ un million d’euros, estime-t-on chez INfluencia.

Un copié collé de Yann Moix dans cinq ans

Le mafieux italien (un copié collé de Yann Moix dans cinq ans) lance à la cantonnade, « I like it like that », avant de se faire arrêter par un raid de police bien flippant, qui déboule dans le restaurant au sol carrelé noir et blanc… Next ? Le carrelage se meut en échiquiers autour desquels une jeune femme stupéfiante de grâce, tournoie sur des rollers… Next ? Changement de décor encore, la jolie joueuse d’échecs est en fait à l’écran d’un Ipad que matent deux cuistots d’une brigade asiatique pendant que leur chef, une femme, renverse du Schweppes dans une poële comme s’il s’agissait d’une crêpe… Elle aussi elle like it like that, visiblement. Au final, c’est sur un rooftop que se clôt le clip…

Ce 45 secondes attend 15 secondes actuellement en tournage

« Et encore ce n’est pas fini puisque ce 45 secondes attend la suite, actuellement en post-production, ce qui en fera un 60 secondes », ajoute Jonathan Serog. En somme que du bonheur, de la folie douce et du swing in the air depuis hier sur les chaines de TV françaises, et depuis une semaine en Espagne. Côté affichage, élégance au programme également avec des illustrations signées Charlie Davis, datées « 1783 », comme un hommage, en forme de clin d’œil à Johann Jacob Schweppe qui en 1783 inventait le process de gazéification. Schwette non ?

Alonso Cristina

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia