3 janvier 2022

Temps de lecture : 2 min

Le passage du désir revendique son inclusivité : Love is Unlimited

Tout arrive ! Après 15 ans d’existence Le Passage du Désir, créé par Patrick Pruvot, lance sa première campagne de communication et ça dépote ! La boutique de cadeaux pour les grand.e.s annonce la couleur du nouveau love, le Love Unlimited. Aux commandes, l’agence Duckexperience qui signe aussi la plateforme de marque de l’incontournable lieu de toutes les fantaisies amoureuses et amusantes…

C’est un client comme un autre, une marque qui a son ADN et qui surfe depuis maintenant 15 ans sur un public chaque fois plus large à Paris avec 6 boutiques, à Marseille, Nantes, Lille, Bordeaux, Nice… Et qui a même signé un contrat avec Monoprix, pour y placer six corners, dont celui de Montparnasse, et du métro Abbesses. Masturbateurs, jouets pour couples, rabbits, et autres Liberty Womanizer de Lily Allen, la chanteuse londonienne s’y vendent comme des petits… canards. Le Passage du désir est the place to love sans modération, et comme l’explique cet ancien de Publicis, créateur du « concept store », Patrick Pruvot, « depuis la création, Le passage du désir est le lieu de développement durable du couple »…

Partant de là, l’enseigne la plus pop&lovely de Paris, a contacté en septembre dernier les patrons de Duckexperience (n’y voyez-là aucun signe de connivence préalable), Dahbia Haddadi et Henri Blanc, tous deux anciens planners stratégiques de Leo Burnett pour réaliser sa première campagne d’affichage.

Le brief ? «le fondateur voulait vérifier que ses convictions au lancement du Passage étaient encore d’actualité aujourd’hui, et aller enfin à la rencontre du public au lieu d’attendre le chaland, même s’il est très actif en boutique », explique Henri Blanc. En clair, sortir de ses cocons de quartier pour devenir une marque mainstrean qui s’affiche sans complexe et dans l’air du temps.

Il vivait dans un appartement encaissé entre deux sexshop, quand…

Si Patrick Pruvot décide de sortir son enseigne de « l’ombre » aujourd’hui c’est sans doute un peu « grâce à la crise sanitaire, qui a vu s’envoler les ventes de petits cadeaux coquins sur le web, poursuit-il, «  nos ventes on line sont aujourd’hui plus importantes que celles faites dans l’ensemble de nos magasins ».

Alors, celui qui a créé un pack confinement, puis un pack déconfinement, et enfin un dernier (espère-t-on) de reconfinement ne manque pas d’humour lorsqu’il raconte que c’est suite à son divorce il y a quinze ans, qu’il s’est retrouvé dans un appartement encaissé entre deux sexshops rue Saint Denis, que l’idée de créer une boutique pour les amoureux en quête de légèreté, lui est venue…

Les cinq visuels de la désormais Love Unlimited brand font la part belle à l’humour, à l’inclusivité avec un brin de tendresse… l’opération flash (450 panneaux RATP) de cinq jours qui s’achève demain, ne manque ni d’audace, ni de modernité.

Cristina Alonso

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia