4 octobre 2018

Temps de lecture : 1 min

Le Français est prêteur…

C’est une initiative inédite en France. Depuis quelques jours Bocage se lance dans la location. La marque propose à ses clientes fidèles de souscrire à un abonnement pour louer une paire de souliers neufs pendant deux mois. Elles pourront ensuite, soit les acheter à un prix réduit, soit les rendre. Les chaussures seront alors remises en état puis reconditionnées afin d’être redistribuées en seconde main.

C’est une initiative inédite en France. Depuis quelques jours Bocage se lance dans la location. La marque propose à ses clientes fidèles de souscrire à un abonnement pour louer une paire de souliers neufs pendant deux mois. Elles pourront ensuite, soit les acheter à un prix réduit, soit les rendre. Les chaussures seront alors remises en état puis reconditionnées afin d’être redistribuées en seconde main.

Même s’il n’est pas totalement sans arrière-pensée financière, ce projet répond à deux attentes profondes des consommateurs aujourd’hui. Première attente: le souhait de consommer plus responsable, en gaspillant moins. On se souviendra du tôlé provoqué, en juillet dernier, par Burberry qui avait révélé dans son rapport annuel avoir brûlé des invendus (vêtements et cosmétiques) pour un montant de 31 millions d’euros en 2017.

 Deuxième attente: le désir de collaboratif et de partage. La location n’a jamais eu autant le vent en poupe. 65% des Français se disent aujourd’hui prêts à partager ou prêter des objets qu’ils utilisent selon le Crédoc (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de vie). Ils n’étaient que 54 % en 2014. Et contrairement aux idées reçues, ce type de comportement n’est pas seulement le propre des jeunes, mais il fédère toutes les générations, partout en France.

Après Bocage, qui se lancera à son tour dans la location? Le mouvement est en route.

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia