AccueilTENDANCESZOOM ... FAIT VROOOOUM VROOOOUM

Zoom ... fait vrooooum vrooooum


Publié le 09/06/2020

Image actu

Zoom par-ci, zoom par-là, la plateforme, (Zoom Video Communications) créée en 2011 par Eric S. Yuan, un ingénieur chinois débarqué aux États-Unis dans les années 1990, est aujourd’hui la plus courue et la plus observée. Le mieux c’est encore de s’adresser directement au président France, LoÎc Rousseau…


 

C’est un peu comme si pendant le Covid-19, Zoom était née du néant… Une sorte d’appendice dont désormais plus personne ne pourrait se passer et qui fait dire à pas mal de professionnels, « avec Zoom, le télétravail c’est désormais totalement jouable ». Ce n’est pas aussi simple que cela. Certes le Covid-19 à donné l’occasion au monde entier, et en particulier à la France de la découvrir comme étant l’incontournable moyen de communication, mais l’histoire date d’il y a 9 ans. Année où Eric Yuan propose à  Sisko, -qui vient de racheter Webex-, de créer Zoom…. Devant la réponse négative dudit groupe, notre homme qui avait eu cette idée  alors qu’il vivait loin de sa fiancée, est parti avec 45 des employés « Siskiens » créer sa start-up Zoom Video Communications à San José. Et c’est seulement en 2018 qu’Eric Yuan décide de s’attaquer à l’Europe, en « targettant » comme l’explique Loïc Rousseau, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, Les Pays-Bas, et la France ».

 

 

 

Mais Zoom c’est quoi ?

 

Clairement la plateforme la plus simple d’utilisation pour le public professionnel ou particulier qui permet de chatter, de se voir, de se parler, de s’écrire, d’avoir sa propre salle de réunion, de créer des webinars, d’organiser des concerts, des cours de gym avec un coach sportif, de visualiser sur le même écran 49 personnes, ses collègues par exemple, lors d’un raout avec le boss de sa société… Et tout cela pour rien… pendant les 40 premières minutes… (Pour info, il suffit de clore la réunion, et de se reconnecter dix minutes plus tard pour obtenir à nouveau 40 minutes gratuites) Autant dire, une option qui ressemble diablement aux teasers mis en place par les médias en ligne qui proposent 4 articles à lire pour « essayer » avant de s’abonner, ou simplement une accroche pour vous titiller, et enfin vous mettre la laisse autour du cou, avec une adhésion annuelle parce que quand même c’est bien sympa de faire des one shot, mais une relation longue durée c’est mieux et plus constructif.

 

 

Zoom décroche des contrats de collaboration avec des géants

 

Et c’est ainsi que Zoom décroche des contrats de collaboration avec des entreprises  telles qu’Afnor, HavasSanofi, L'institut de Sciences Politiques, etc. À noter, -puisqu’il s’agit d’évoquer ce coup de foudre pour Zoom-, « qu’à Sciences Po, au tout début du confinement, explique Loïc Rousseau, la plateforme d’accompagnement a été créée et en ordre de marche en 4 jours seulement »… Un record. Car là où Zoom est efficace c’est également dans le service, marketing, la formation, l’accompagnement d’un maximum de licences, la mise en place de la mise en scène idéale, le conseil aux pros pour décider si l’on fait un webinar, ou un chat, ou bien une réunion simple…

 

 

Les intrusions en veux-tu, en voilà

 

Trop successful? Ce qui devait arriver arriva. En plein milieu du confinement, certains malins se sont mis à copier coller les codes des réunions réservées par d’autres et se sont immiscés dans des conversations qui ne les regardaient pas ou ont lancé des discussions sales… racistes, antisémites, et j’en passe. Pas assez sécure, la plateforme a alors été l’objet de toutes les critiques, d’un badbuzz éprouvant et du rejet de beaucoup d’établissements, aux USA notamment.

 

 

Apprendre comme à l’école la civilité, enseigner la bienveillance

 

Il y avait soudain comme une « génance », diraient les ados confinés, à utiliser Zoom Mais la concurrente de Teams (nom donné à Skype Pro par Microsoft) n’a pas perdu de temps. De nouvelles règles ont été posées dans les conditions d’utilisation. Plus question de vous fondre dans une discussion privée, plus de code copiable en haut de l’écran Zoom mais un simple Salle de réunion, impossible de vous faufiler, « Les individus qui se sont mis à utiliser des numéros de compte Zoom professionnels à des fins personnelles, poursuit Loïc Rousseau, et les dérapages qui ont suivi comme de communiquer sur des réseaux sociaux les numéros d’identifiants pour aller sur Zoom, il y en aura toujours et nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de les ignorer. En revanche il va falloir former les citoyens à l’utilisation des outils du numérique. Apprendre comme à l’école, la civilité, enseigner la bienveillance» rebondit Loïc Rousseau.

 

 

Quid du télétravail en full time

 

Quid du télétravail en full time qui pourrait être le plus grand fantasme d’une plateforme telle que celle-ci ? « Je suis convaincu que le télétravail est l’avenir de Zoom ou vice et versa. Depuis le 11 septembre, la crise de 2008, le volcan en éruption en Finlande, les attentats, les grèves contre la réforme des retraites, les incendies en Australie, et aujourd’hui le coronavirus, il est certain que nous avons besoin d’un moyen de communication sûr qui nous permette de faire tout de loin… de savoir que cela existe , bien que, nous le savons aussi, rien ne remplacera jamais les relations humaines, la fête, les amis qu’on embrasse…le toucher » plaisante-t-il à peine.

 

 

Bientôt la traduction simultanée sur Zoom !

 

En attendant, l’application la plus téléchargée dans 77 pays (dont la France, les États-Unis ou la Russie) sur iOS (système d’exploitation mobile d’Apple) et dans 32 pays sur Android (Google), selon l’index App Annie, peaufine ses coups suivants : la téléphonie en tant qu’opérateur avec la bien nommée Zoom Phone, et, ce que les Français ne manqueront pas d’adorer tant les langues ne sont pas la spécialité, la traduction simultanée appliquée à la visioconférence Zoom. On attend de pied ferme.

 

 

 

ZOOM en chiffres


1. : Zoom affiche un chiffre d’affaire pour son premier trimestre (FY 21) qui s'élève à 328,2 millions de dollars, soit une hausse de 169 % par rapport à l'année précédente

2. Environ 265 400 clients avec plus de 10 employés, soit une augmentation d'environ 354 % par rapport au même trimestre de l'année fiscale précédente.

3. 769 clients contribuant pour plus de 100 000 $ aux revenus des 12 derniers mois, soit une augmentation d'environ 90 % par rapport au même trimestre de l'exercice précédent.

4. Un taux d'expansion net en dollars sur 12 mois chez les clients de plus de 10 employés supérieur à 130 % pour le 8e trimestre consécutif.

5. Plus de 100 000 écoles de la maternelle à la 12e année dans le monde entier ont choisi Zoom pour offrir la meilleure expérience d'enseignement en ligne possible

6. +300 millions de participants aux réunions quotidiennes en avril 2020

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR