AccueilTENDANCESUNE SéRIE DE PODCASTS REDONNE LA PAROLE AUX SANS ABRIS

Une série de podcasts redonne la parole aux sans abris


Publié le 12/05/2020

Image actu

Le « média d’impact et de solution » SANS A_ -leurs mots, par les nôtres- dévoile une série de portraits audio consacrée aux sans abris, en partenariat avec l’agence d’identité sonore Sixième Son.

 

Depuis sa création en 2013, le webzine SANS A_ s’est fixé la noble tâche de raconter les parcours de vie des sans-abris. En redonnant la parole à une communauté trop souvent réduite au silence, les 70 récits publiés combattent les préjugés qui sont associés aux personnes en situation d’exclusion, en nous rappelant simplement que ce sont « des êtres humains comme les autres, la précarité en plus ». Après s’être essayé à divers formats -articles, plus ou moins longs, portraits photos, illustrations-, cette « communauté d’impact », comme aime à l’appeler son ambitieux fondateur Martin Besson, se lance dans l’univers attrayant du podcast. 

 

« Cette nouvelle série d'histoires sonores est une occasion de plus de faire découvrir des vies méconnues et des parcours extraordinaires », explique le jeune fondateur. « La crise que nous traversons actuellement nous a fait redoubler d'energie pour lancer ces portraits sonores : plus que jamais nous voulons mettre en lumière ceux qui ont l'habitude de rester dans l'ombre ».

 

Le premier épisode, dévoilé le 3 mai dernier, raconte la vie d’un ex-SDF nantais. En partant de sa rencontre improbable avec le Pape François au cours d’un pèlerinage des sans-abris en novembre 2014, Christian nous raconte son parcours, très tôt semé d’embuches. Entre un placement en famille d’accueil à l’âge de quatre mois et demi et les sévices d’un père violent, les sorties de route étaient inévitables. Viennent alors des troubles psychiques qui lui font entendre des voix. Celles ci ne le quitteront plus. Puis des séquelles d’un tout autre genre. Comme il le dit lui même : « l’alcool et la maladie, ça fait pas bon ménage ». 

 

 

 


Mais plutôt que de se plaindre de ses démons, Christian reconnait humblement les fautes qu’il a commis et remercie volontiers celles et ceux qui lui ont tendu la main. Comme celles de plusieurs bénévoles qui lui éviteront « de sombrer complètement » et lui redonneront la foi. Jusqu’à trouver un nouveau refuge dans la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes. Comme celle du Pape François, également, qu’il recroisera en 2016, d’encore plus près. Nous vous laissons la surprise des détails. Son récit s’achève par un appel à la solidarité et l’entraide « dans cette jungle de la précarité ». Un goût affiché pour les autres qui l’a poussé à devenir bénévole et intégrer le conseil d’administration de l’association Lazare. La même qui était à l’initiative de son premier pèlerinage au vatican en 2014. « Pour sortir de l’assistanat, j’ai décidé d’assister les autres ». Tu donnes, tu reçois.

 

  

Qui pour porter la bonne parole ?

 

Pour raconter son histoire, SANS A_ a fait appel au célèbre comédien voix off Pierre-Alain de Garrigues, que l’on connait pour ses participations aux émissions Les Guignols de l’info et Groland, et dans une tonne et demi de jeux vidéos en 28 ans de carrière.

 

 

 

 

« Ce podcast est un projet humain et on va être sincère, la personne qui m’a demandé d’y participer au départ est l’un de mes meilleurs potes ! Quand c’est demandé gentiment, que le projet fait envie, le texte vachement bien écrit, les gens autour aux petits oignons… C’est avec plaisir que je le fais ! », explique le comédien. Martin Besson est déjà en contact avec d’autres personnalités pour les futurs portraits.

 


Un projet né d’une rencontre avec Sixième Son

 

Pour « mettre en son » ces histoires, SANS A_ s’est rapproché de Sixième Son, pionnier et leader de l’identité sonore de marques. SNCF, Renault, Axa, Michelin, La Française des Jeux, Carrefour, le Centre Pompidou, RATPMême David Gilmour, légendaire guitariste des Pink Floyd, ne s’y est pas trompé. Mobilisée autour du projet, l'équipe créative de l’agence a pu imaginer quatre identités sonores afin d’exprimer aux mieux une ambition commune : utiliser le pouvoir émotionnel du son pour mettre en lumière ces personnalités hors du commun. La communauté des lecteurs de SANS A_ devait alors voter parmi les 4 propositions sonores et la grande gagnante fut dévoilée au cours d’un webinar le 30 avril dernier.

 

« Nous croyons au pouvoir sans égal du son et de la musique pour émouvoir, faire évoluer les comportements et transformer le rapport aux marques et à notre société. Accompagner des projets humains à forte résonance sociale est dans l’ADN de Sixième Son. Lorsque Martin Besson nous a proposé de donner à écouter ceux qu’on n’entend pas, ce fut une évidence de nous impliquer », conclut Laurent Cochini, Directeur général de Sixième Son.

 

Un partenariat gagnant au vue du résultat livré. L’ambiance sonore accompagne habilement le récit sans jamais éclipser la narration de Pierre-Alain de Garrigues, n’hésitant pas à s’interrompre quand la gravité du récit le lui demande. Elle renforce l’immersion de l’auditeur en donnant corps aux différents lieux évoqués, et lui fait même vivre, l’espace d’un instant, le calvaire de Christian et des voix qui lui collent à la peau. En bref, du bon boulot qui ne tombe pas dans la facilité du pathos. À écouter au casque, sans discussion. 



Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR