AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIA#FUTUREOFWORK : C'EST LE BON MOMENT DE CHANGER DE JOB

#FutureofWork : C'est le bon moment de changer de job


Publié le 30/08/2020

Image actu

 

La crise sanitaire mondiale, doublée d’une récession économique sans précédent, pose de nombreux défis en matière d’emploi. Face aux Cassandre qui ne manquent pas de prédire chômage de masse et fracture sociale, les chroniques #FutureofWork documentent les changements positifs du travail et des organisations, afin de contribuer à renforcer l’employabilité dans le monde de demain

 

La pandémie change notre rapport au travail. L’enquête menée avant l’été par le cabinet de recrutement Robert Half indique 70% salariés réévaluent leurs priorités en termes de carrière et de futures conditions de travail.

 

· Seuls 30% des sondés se déclarant satisfaits de leur emploi actuel.

 

· 31 % des personnes interrogées affirment être en train de réévaluer leur équilibre vie professionnelle/vie privée.

 

· 22 % recherchent activement un nouvel emploi.

 

· Et 17 % aimeraient changer de travail, mais hésitent en raison de la conjoncture économique.

 

Les résultats de cette enquête en Europe reflètent ceux de récents sondages menés par Robert Half(1) aux États-Unis et au Brésil où 57 % des salariés américains et 55 % des brésiliens affirmaient que la pandémie était en train de leur faire changer de point de vue sur leur travail.

 

(1) Méthodologie de l’étude :  Menée du 6 mai au 12 juin 2020, cette enquête en ligne conçue par Robert Half inclue les réponses de plus de 1 000 salariés âgés de plus de 18 ans travaillant habituellement dans des bureaux au Royaume-Uni, en France, en Belgique, aux Pays-Bas, Luxembourg, en Allemagne ainsi qu’aux Emirats Arabes Unis.

 

 

Le choc est absorbé

 

Bien sûr, la crise du COVID détruit des emplois. Mais le choc du confinement est en train d’être absorbé. Les déclarations préalables à l’embauche (DPAE), qui sont de loin l’indicateur le plus fiable pour estimer la réalité de l’emploi en temps quasi-réel, reviennent à l’équilibre avec une hausse +84% ce dernier mois.  Les entreprises restent toutefois prudentes dans ce contexte incertain, et la reprise est globalement plus nette pour les CDD, qui sont revenus à leur niveau d’avant la crise.

 

 

 

 https://open.urssaf.fr/explore/dataset/dpae-mensuelles-france-entiere/dataviz/

Open Data URSAFF

 

 

 

Les entreprises qui recrutent des cadres

 

Le site cadremploi a publié un classement des entreprises qui continuent d’embaucher des volumes de cadres importants en ce moment, malgré l’incertitude du contexte. Par exemple, DIM, a basculé leur business sur Internet pendant la crise du Covid-19 et cherche à recruter des profils experts du digital, du e-commerce, ou encore du droit des données personnelles.

 

1. Fiducial

2. KPMG

3. Dassault Systèmes

4. Bouygues Télécom

5. DIM

6. La Marine nationale

7. Eiffage Energie Systèmes

8. MBDA

9. Artelia 10. PwC

 

 

Penser au coup d’après

 

La fin du mois d’août fait partie des périodes privilégiées pour faire acte de candidature. En effet, la concurrence est moins rude avant la reprise de septembre, et les recruteurs sont plus disponibles pour recevoir les candidats. Alors, n’hésitez pas, c’est le bon moment pour contacter votre futur employeur si vous avez envie de bouger !

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR