AccueilETUDESLOUER N’EST PAS JOUER…

Louer n’est pas jouer…


Publié le 22/03/2018

Image actu

Les Français affirment privilégier l’usage à la possession mais les faits contredisent leurs déclarations.

 

 

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Les nouvelles technologies ont révolutionné le monde de la distribution en créant de nouveaux modèles de consommation. Il n’a jamais été aussi facile de louer un objet ou de faire appel à un spécialiste pour une mission d’une heure ou de plusieurs jours. En quelques minutes, vous pouvez trouver à peu près tout ce que vous souhaitez sur la Toile. Quelques clics sur votre clavier ou votre smartphone vous permettent de réserver et de vous faire livrer à votre domicile dans un temps record l’équipement dont vous avez besoin. Cette révolution, les consommateurs ont bien conscience de la vivre au quotidien.

 

 

Ne croyez pas toujours ce que l’on vous dit

 

Une enquête du spécialiste de la consommation à l’usage Lokéo, et de l’Observatoire société et consommation (Obsoco) effectuée auprès d’un échantillon de 4034 personnes âgées de 18 à 70 ans, montre que 77% des Français déclarent privilégier l’usage à la possession. Les biens les plus propices à s’affranchir des droits de propriété sont l’outillage (59%), les équipements pour les loisirs (54%) et les deux roues (51%). Les moins matérialistes sont âgés entre 18 et 40 ans (80%) et sensibles aux sujets écologiques (84%).

 

Leurs convictions ne sont aucunement liées à leur éventuel faible pouvoir d’achat car 83% d’entre eux reconnaissent avoir vu leur niveau de vie fortement progresser ces dernières années. Mais ne croyez pas toujours ce que l’on vous dit. Car dans les faits, seuls 18% des personnes interrogées ont réellement eu recours à la location d’au moins un produit durant les douze derniers mois. Un chiffre qui chute à 2% en quand il s’agit de s’abonner aux équipements de la maison (lave-linge, télé, ordinateur…). De plus en plus de sondés s’estiment pourtant être prêts à sauter le pas.

 

 

 

 

Des atouts indéniables

 

30% envisagent ainsi de s’abonner à l’utilisation de leurs équipements dans les mois à venir en particulier dans les domaines de la micro-informatique (30%), de l’image et du son (29%) et de l’électroménager (27%). La location semble avoir deux atouts principaux. Elle permet tout d’abord d’être libéré des soucis relatifs à l’entretien et la réparation (75%), de faire évoluer facilement ses équipements en fonction des besoins et des nouvelles situations de vie (75%), et d’éviter de stocker un appareil dont l’usage ne sera pas quotidien (70%).

 

Mais au-delà de sa praticité, la location permet aussi de réduire ses dépenses car elle évite d’avoir à débourser une somme importante en une seule fois (79%) et d’investir dans des biens qui perdent rapidement de la valeur (72%). De nombreux consommateurs préfèrent également louer et mutualiser leurs équipements et leur remise à neuf afin de protéger l’environnement et de réduire leur empreinte écologique.

 

 

Satisfaites mais volatiles

 

Les personnes qui ont déjà eu recours à la location sont globalement satisfaites du service dont elles ont bénéficié car lorsqu’on leur demande de noter de 0 à 10 leur expérience, le résultat moyen atteint un très honorable 7,7. Ces niveaux de satisfaction sont particulièrement élevés pour le matériel pour le bricolage (8,3), pour cuisiner (8), le vélo (8) et le matériel informatique (7,8). Plus étonnant, les jeunes de 18-30 sont plus critiques (7,2) que les 61-70 ans (8,9).

 

Ces clients sont également très volatiles puisqu’ils n’hésitent pas à mettre un terme à leurs contrats de location particulièrement dans les secteurs du divertissement (24% d’abandon) ainsi que dans l’électronique (22%) et l’électroménager (20%) afin de se libérer des contraintes d’engagement imposées dans leurs contrats. Dur, dur, le métier de loueur…

 

 

 

 

 

Pour retrouver le compte rendu d'étude complet, c'est par ici.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR






INCLUSION
MARQUEURS by SUP DE PUB
INCLUSION