AccueilTENDANCESSéCURITé ET DATA : FACEBOOK CLASSé BON DERNIER PAR SES UTILISATEURS

Sécurité et DATA : Facebook classé bon dernier par ses utilisateurs


Publié le 30/09/2020

Image actu

 

Le 24 septembre dernier, Business Insider publiait l’édition 2020 de son « US Digital Trust Survey ». L’occasion de faire un état des lieux du paysage numérique mondiale et de voir qui sont les cancres et les bons élèves de la tech. 

 

 

« Deux ans après le scandale Cambridge Analytica, nous constatons que les malversations de Facebook à propos de la protection des données de leurs utilisateurs sont encore dans toutes les têtes », annonce Audrey Schomer, senior research analyst chez Business Insider Intelligence. « Cela explique qu’un tiers des utilisateurs américains pense que le réseau social ne protège pas véritablement ses datas. Or, nos recherches démontrent l’importance de bénéficier d'une parfaite protection des données par les réseaux sociaux pour s’assurer une bonne cote auprès du public ».

 

Le 24 septembre dernier, Business Insider Intelligence a publié l’édition 2020 de son « US Digital Trust Survey », un rapport qui permet d’évaluer la perception des consommateurs des principaux réseaux sociaux répartis en cinq catégories : sécurité, légitimité, communauté, expérience publicitaire et pertinence publicitaire. Le média britannique a ensuite classé les neufs plateformes, -Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest, reddit, Snapchat, TikTok, Twitter et Youtube-, selon les réponses des personnes interrogées -1865 sondés, entre 18 et 74 ans, du 28 mai au 3 juin 2020-. Quand il s’agit de la protection des données personnelles des utilisateurs et de fournir un environnement sûr pour créer et partager du contenu, les trois cancres sont, dans l’ordre, Facebook, TikTok et Twitter, alors que le réseau qui suscite le plus de confiance est LinkedIn.

  

 


 

Payer les pots cassés

 

« Il faut cependant reconnaitre que Facebook a fait de gros efforts pour donner à ses utilisateurs plus de contrôle sur ses données et sur la manière dont elles sont utilisées, notamment en vue de la publicité ciblée. La plateforme affiche également une plus grande transparence sur la sélection des données récoltées », avoue Daniel Carnahan, research analyst à Business Insider. « Pour autant, il semble que ces efforts ne sont pas suffisants pour redorer le blason de l’entreprise ».



Un utilisateur sur deux n'a pas confiance en Tik Tok et Twitter

 

TikTok et Twitter sont les deux autres plateformes qui ressortent perdants de ce rapport quand on questionne leurs utilisateurs sur la thématique de la protection des données. À peu près un utilisateur américain de TikTok et de Twitter sur cinq -respectivement 22% et 21%- manque de confiance dans ces plateformes pour protéger ses données et son intimité. Des résultats alarmants quand on les compare à ceux des autres plateformes. Pour TikTok, la méfiance affichée du gouvernement américain a eu un impact non négligeable sur la perception des utilisateurs. Quand le sondage a été mené, beaucoup de législateurs états-uniens affichaient leurs craintes à propos des connections entre TikTok et le gouvernement chinois. En ce qui concerne Twitter, l’incendie était déjà allumé depuis 2019 et le scandale sur le partage non consenti de données de ses utilisateurs avec des annonceurs. Sans parler du bug -corrigé depuis- qui collectait et partageait la géolocalisation de certains utilisateurs. 

 

 


 

Trust is everything

 

LinkedIn et Pinterest sont mieux classés en termes de confiance dans leur capacité à protéger leurs données. Près des trois quarts des utilisateurs de LinkedIn -73%- et 66% de ceux de Pinterest estiment  les deux plateformes efficaces dans ce domaine. Il faut dire qu’ils ont été très peu ciblés par les médias à ce sujet, ce qui joue beaucoup sur la bonne opinion dont ils jouissent. 

 

Même si les scandales liés à la sécurité des données ne poussent pas le grand public à délaisser ces plateformes, les résultats du rapport indiquent que la « confiance numérique » est primordiale pour les marques et les annonceurs. Les utilisateurs des réseaux sociaux avouent sans hésiter que cela impacte leur manière d’interagir avec les publicités qu’on leur montre. En effet, 79% des sondés avouent que le bon respect de leurs données personnelles par une plateforme sociale est un facteur déterminant dans leur manière d’interagir, ou non, avec une annonce publicitaire. Zuckerberg, pour toi la route sera longue…

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR