AccueilTENDANCESBABBEL, « CONVERSER EN LANGUE éTRANGèRE TRANSFORMENT NOS VIES »

Babbel, « Converser en langue étrangère transforment nos vies »


Publié le 01/09/2020

Image actu

Courant du mois d’août, Babbel, l’application d’apprentissage des langues en ligne, a lancé à l’international sa nouvelle campagne multicanal. L’occasion pour la célèbre application mobile de rappeler à ses usagers les bienfaits, autant sur le plan personnel que professionnel, de converser avec un interlocuteur d’une autre culture que la sienne. Brian is always useful.

 

 

Quand on cherche à maitriser une langue étrangère, le plus important est de se jeter à l’eau. Une maxime maintes fois formulée par vos professeurs d’anglais et d’espagnol au cours de votre scolarité, et qui témoigne de deux choses : d’abord que la difficulté de mettre en pratique une langue qu’on maitrise peu relève avant tout d’un manque de confiance en soi irrationnel, mais surtout que le bénéfice de converser avec une personne d’un autre pays, d’une autre culture que la notre est mille fois supérieur au soi disant risque de se ridiculiser à dire « Lionel quiere salir del Barca », au lieu de « Lionel quiere irse ». Alors si comme certain.e.s vous hésitiez à perfectionner votre anglais en vue d’un futur séjour professionnel à… Manchester par exemple… Babbel a les arguments pour vous y convaincre.

 

L'application d’apprentissage des langues étrangères lance une nouvelle campagne publicitaire axée sur les bienfaits tangibles qu'offre la conversation dans une autre langue pour son développement personnel et professionnel. Par le biais d’interactions au demeurant anodines, comme se trouver des passes temps communs avec un recruteur, ou même de réaliser que votre italien est loin d’être aussi catastrophique que vous ne le pensiez, Babbel montre comment ces simples moments de vie peuvent relier les gens et leurs donner confiance en eux-même. Une nouvelle langue n'est pas qu’un point de repère pour votre CV, mais une porte ouverte sur de nouvelles relations, et de nouvelles opportunités

 

 

 

 

To dare is to do

 

 « Je ressens un lien fort avec cette campagne. En tant qu'anglophone, j'ai appris l'italien à l'âge de 37 ans car je suis tombée amoureuse d'un italien et j'ai déménagé en Italie. Connaître la langue m'a non seulement aidé à élargir mes horizons professionnels - maintenant mes clients viennent de deux continents et de différents pays - mais a également influencé presque tous les aspects de ma vie, même ma façon de penser la vie, la nourriture et la société en général. C'est toujours moi, juste une version différente et plus satisfaite », déclare Charlotte Moore, directrice de la création de la campagne, qui poursuit : « Cette campagne porte sur ces petits moments où l'utilisation d'une nouvelle langue peut s'avérer extrêmement significatif. Bien qu'elles puissent paraître sans importance aux yeux des autres, ces victoires personnelles peuvent déclencher des avancées de carrière qui se répercutent au-delà de l'environnement de travail ».

 

La campagne, conçue et développée pour l’international par l'équipe créative interne de Babbel, a démarré le 17 août en France avec un spot télévisé de 30 et 20 secondes. Produite en collaboration avec la société de production berlinoise BWGTBLD, la campagne multicanale sera également diffusée à la télévision au Brésil, en Italie, en Pologne et en Espagne, ainsi que sur les réseaux sociaux, et en SEM -Search Engine Marketing. 

 

Ana Cavalcanti, responsable des opérations créatives de Babbel, commente : « Parler une autre langue n'est pas toujours facile, c'est pourquoi nous avons voulu mettre en avant les réussites de nos apprenants en recréant des histoires réelles qui célèbrent leur succès de manière personnelle et intime. La réalisation de cette campagne, axée sur l'aspect transformateur de l'apprentissage des langues, a été pour nous une source d'inspiration, mais aussi une expérience passionnante et éducative. Nous nous sommes plongés dans la réalité des apprenants en langues dans chaque pays. Il était important pour nous d'examiner chaque petit détail pour nous assurer que nous reflétions leur culture et comment leur engagement dans l'apprentissage d'une langue peut donner lieu à des succès personnels ». 

 

 

El momento adecuado

  

Une campagne qui tombe à pic, tant le confinement a motivé un grand nombre d’entre vous à combler vos lacunes. Et je ne vous parle pas d’apprendre à confectionner ses propres chaussettes ou de devenir le coiffeur attitré de votre famille élargie. D'après un sondage européen réalisé par Babbel itself auprès de 2000 femmes et d'hommes âgés de 18 à 74 ans et originaires de plusieurs pays européens, l’apprentissage d’une langue étrangère a concerné 52% des Français pendant le confinement, devant la lecture -45%- et la cuisine -39%-. Parmi ces sondés, 34% d'entre eux ont déclaré avoir consacré entre 1 et 2 heures par semaine à l'apprentissage d'une nouvelle langue, soit plus que leurs voisins allemands -27%- ou que les Autrichiens -26%-. En dehors des applications ou des sites dédiés à l'apprentissage des langues, les Français se sont tournés vers des films et des séries en VO (28%), la littérature étrangère (26%) ou la musique. Rien de tel qu’un concert d’Oasis pour se remettre dans le bain avant la reprise.

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR