AccueilMEDIASALTO, LA PLATEFORME QUI VEUT « REFLéTER L’ESPRIT FRANçAIS »

Salto, la plateforme qui veut « refléter l’esprit français »


Publié le 20/10/2020

Image actu

Dans un univers de la SVOD déjà largement préempté par les géants anglo-saxons, Salto veut faire valoir ses spécificités. Elodie Bassinet, directrice marketing, explique comment la plateforme lancée mardi 20 octobre par France Télévisions, TF1 et M6, a travaillé sur l’expérience et le parcours utilisateur pour fusionner les univers de la télé et du streaming.

 

 

Streaming, binge watching, preview… Autant de mots étranges qui ont fait leur entrée dans le vocabulaire et les usages des (télé)spectateurs, pour peu qu’ils soient familiarisés avec le replay ou – surtout - utilisateurs de plateformes SVOD. L’abonnement à ces offres de vidéo à la demande favorise la consommation de séries, films et documentaires en toute liberté, parfois jusqu’à plus soif. Quand l’intégralité d’une série est mise en ligne dès le premier jour, plus besoin de patienter une semaine pour en connaître le dénouement ! Ni d’être devant le poste pour regarder un programme, qui vous suivra sur une tablette ou un téléphone mobile si l’envie vous vient de faire une pause.

 

 

Comme Netflix, en mieux

 

Salto, la plateforme SVOD française lancée mardi 20 octobre par France Télévisions, TF1 et M6, s’inscrit dans un sillon déjà largement creusé par Netflix, Amazon Prime Video, Disney+. Comme TV5mondeplus, lancée début septembre, ou même arte.tv, la plateforme française entend proposer une alternative à ces géants anglo-saxons, qui ont façonné les standards en termes d’usages. Au-delà de l’offre (10 000 heures de programmes au lancement et 15 000 à terme), de la promesse (un accès illimité « au meilleur de la télévision et du streaming ») et du tarif (de 6,99 € à 12,99 € selon le nombre d'écrans utilisables), les équipes ont donc travaillé sur l’expérience utilisateur, en misant sur les spécificités de l’offre. 

 


Fusionner l’univers de la télé et du streaming

 

« En venant d’un univers très adossé à la télévision, il fallait fusionner les univers de la télé et du replay avec celui du streaming, et pas seulement les additionner », explique Elodie Bassinet, directrice marketing de Salto. Des études quali et quanti, suivies d’une phase de test menée cet été auprès d’une cible « friends and family », ont permis de comprendre les usages, de voir ce qui fonctionne ou frustre l’utilisateur, de s’adapter aux différentes cibles… « Ce travail sur l’expérience utilisateur a été mené en interne et s’appuie sur un prestataire technique Bedrock, qui opère en marque blanche différentes plateformes de streaming en France (notamment 6play, ndlr) et à l’international », ajoute-t-elle. 

 

Recommendations aux petits oignons

 

Pour conserver les repères serviciels, indispensables à ce type de service, la home page reprend logiquement les clés d’entrée par genre ou thématique (ciné & fiction, cinéma, jeunesse & famille, documentaire, actu & mag…) mais aussi par chaîne car, lorsqu’un programme est connu, le public l’associe à sa chaîne de diffusion… L’utilisateur peut également faire son choix au sein du « Top Salto », des programmes qui viennent d’arriver, des avant-premières ou d’une « liste d’envies » à consulter plus tard. 

 

Comme sur toutes les plateformes, la recommandation est un facteur clé de découverte et de consommation de l’offre. « Sur ce sujet, souvent drivé par la data, nous avons privilégié l’animation éditoriale. Le renouvellement permanent de l’offre permet de mélanger des univers et les marques, de mettre des programmes en miroir autour d’un thème… La recommandation étant réalisée par des humains, on peut construire des réflexions éditoriales différentes de celles qui résultent du simple ‘vous avez aimé ceci, vous aimerez cela’. Salto est une plateforme française qui veut avoir un tempérament, un état d’esprit français, avec le côté critique, exigeant et gourmand qu’attend le public français », affirme Elodie Bassinet.

 

Pour tous les goûts

 

Et pour ceux qui sont en mal d’inspiration – un des principaux éléments de frustration, notamment sur les plateformes SVOD – Salto propose différents pas de côté. « Il suffira d’un signe » avec une sélection de programmes selon le signe astrologique (La Stagiaire, La Revanche d’une blonde et Quiz pour le capricorne responsable, ambitieux et persévérant, mais plutôt Contact, Résistance et Candice Renoir pour le taureau tenace, loyal et authentique…). Certaines sélections misent sur des envies (Rire, Emotion, Frisson…) ou des caractères. Aux places de choix dans la sélection Grandes Gueules, on retrouve évidemment Capitaine Marleau, Connasse princesse des cœurs, un téléfilm sur Arletty… Atmosphère, atmosphère… et un bon résumé de l’esprit français !

 

 

campagne diffusée dans la presse à partir de mi-novembre  

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR