AccueilA NE PAS MANQUERRSE ET ENGAGEMENT : LE GROUPE M6 RECRUTE 100 JEUNES

RSE et engagement : le Groupe M6 recrute 100 jeunes


Publié le 01/07/2021

Image actu

En parallèle d’une série d’actions en faveur de l’environnement, le Groupe M6 s’illustre également par son engagement sociétal. En recrutant 100 jeunes collaborateurs parmi lesquels des personnes en situation de handicap et de réinsertion, le Groupe favorise l’intégration des jeunes sur le marché du travail en pleine crise sanitaire.


Alice 22 ans, Liam 25 ans, Léo 26 ans, Yasmine 24 ans, Fatou 30 ans… Ce qu’ils ont en commun ? Faire partie des 100 jeunes diplômés à avoir été recrutés dans le cadre du #PlanJeunesGroupeM6 lancé il y a moins d’un an. Un projet initié dans un contexte de crise sanitaire qui a dégradé fortement l’emploi des jeunes diplômés et, le cadre du plan gouvernemental « un jeune, une solution ». « À la demande de Nicolas de Tavernost, nous avons travaillé pendant le premier confinement sur un plan d’accompagnement des primo-accédants à l’emploi dans une démarche RSE pour soutenir l’insertion des jeunes sur le marché du travail », expose Christophe Foglio, directeur des ressources humaines du Groupe M6 qui fait le choix d’être acteur de la transformation de la société à travers une politique active en matière de responsabilité sociétale.

 

Plus de 100 nouveaux jeunes collaborateurs permanents (97 CDI et 5 CDD) rejoindront, sur la saison 2020-2021, les équipes dans l’ensemble des champs d’action du groupe M6 : TV, radio, digital, production, régie publicitaire et autres fonctions supports. « 50% des candidats proviennent de l’externe, 50% de notre vivier interne de stagiaires et d’alternants. Nous favorisons toujours la mobilité interne, notre marque de fabrique étant de faire grandir les femmes et les hommes de l’entreprise. Nous faisons du sur-mesure en fonction des opportunités », indique Christophe Foglio.

 

Le groupe a en effet porté une attention particulière à la pluralité des formations et la diversité des profils dont 60% sont des femmes. Parmi les nouveaux recrutés : 6 en situation de handicap, issus des territoires et des jeunes en réinsertion (cf ci-dessous) par le biais de la Fondation du groupe M6 qui œuvre pour la réinsertion socioprofessionnelle des personnes ayant connu l’incarcération. « Dans une démarche concrète qui s’appuie sur notre culture du « bon sens paysan », nous proposons des postes à la portée des anciens détenus pour leur permettre d’accéder à l’emploi et de revenir dans la vie active, tout en appliquant le droit à l’oubli une fois les peines purgées », exprime Christophe Foglio. 

 

 

Dix ans d’actions pour la Fondation M6

 

La Fondation M6, ce sont dix ans d’actions qui combinent accompagnement social soutenu et retour vers l’emploi. Un pari audacieux pour lutter contre la récidive (6 personnes sur 10 récidivent dans les 5 ans qui suivent leur sortie de prison), véritable enjeu de société.  « La Fondation a engagé un travail de terrain au sein des établissements pénitentiaires, par exemple à travers le concours d’écriture « Au-delà des lignes », mais aussi de notre entreprise grâce à la mobilisation de nos collaborateurs et des associations agissant au contact direct des personnes détenues ou accompagnant ces publics vers l’emploi. En matière d’emploi, notre mission consiste avec ces dernières à identifier des postes et des profils qui peuvent entrer dans un processus de recrutement. Ensuite, nous élaborons un projet professionnel en adéquation avec les besoins de l’entreprise et les attentes de chaque candidat », explique Isabelle Verrecchia, directrice de l’engagement du groupe M6 et déléguée générale de la Fondation du groupe M6 qui entend bien intensifier son rôle de plaidoyer vers les entreprises sur l’embauche de sortants de prison.

 

Par ailleurs, le groupe va poursuivre ses actions en faveur de l’emploi des jeunes. Il lance un nouveau plan de stages et de formations en alternance (70 jeunes en alternance et 50 stagiaires) pour la saison 2021-2022. Un engagement sociétal qui s’exprime ainsi véritablement au-delà de ses programmes.

 

 

 

« La Fondation m’a accompagné professionnellement mais aussi psychologiquement »

 

Lucas* la petite trentaine en paraît 25, ce qui ne retire en rien à sa maturité. Il parle librement et sans tabou de son passé carcéral, sa passion pour le journalisme et ses ambitions. Son histoire pourrait faire l’objet d’un livre...

 

D’ailleurs, il n’hésite pas à témoigner pour dire que la réinsertion après la prison est possible. Possible à condition de bénéficier d’un accompagnement. Ce qu’il a eu la chance d’avoir avec la Fondation du groupe M6. « Quand on sort de prison, on n’a pas d’attaches. La Fondation effectue un travail formidable, elle m’a accompagné professionnellement mais aussi psychologiquement. Les deux vont de pair pour une bonne réinsertion. Je lui serai éternellement reconnaissant ». Il découvre véritablement la Fondation à travers son concours d’écriture dans des centres pénitentiaires « Au-delà des lignes », auquel il participe. Sa motivation le conduit à rencontrer sa directrice. À la suite, il est autorisé à sortir pour deux entretiens et deux jours d’immersion au sein des rédactions de la chaîne M6. « Je m’en souviens bien car c’était le 15 avril 2019, le jour de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. J’ai vécu l’effervescence de l’actualité, c’était magique ! Grâce à la Fondation, le juge d’application des peines a aménagé ma condamnation ». Il s’inscrit alors en sciences politiques à la faculté et fait un stage au sein de M6 puis à Franceinfo. Arrive le Covid-19 qui met un frein à ses études. Entre-temps, la fondation lui propose une alternance avec le CFPJ**. Aucune hésitation. Il démarre en novembre 2020 pour deux ans. « J’aime faire des reportages, être en contact avec les gens sur le terrain. Au-delà d’être Journaliste Reporter d’Images, j’apporte mon expérience sur des sujets de société dans les quartiers. Je me sens utile ». Demain, il espère exercer son métier de journaliste au sein du groupe M6. Toujours avec passion.

 

*Son prénom a été changé

**Centre de Formation et Perfectionnement des Journalistes


Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR