AccueilAUDACELE LIVRE DU PARIS (Dé)CONFINé PAR FRèD BLANC

Le livre du Paris (dé)confiné par Frèd Blanc


Publié le 24/09/2020

Image actu

 

 

Les lecteurs d’INfluencia pendant le confinement se souviennent des affiches de Frèd Blanc publiées dans notre rubrique Paroles de Résistance. L'artiste, affichiste, designer, poète et photographe publie « Le Pari(s) Confiné* » rassemblant photographies, dessins et poésies. Un projet artistique et caritatif dont l’objectif est simple : soutenir les hôpitaux.

 

 

 Du 17 mars 2020, premier jour de notre enfermement, au 21 juin, date de la fête de la Musique, qui a fait oublier aux Parisiens l’épidémie, Frèd Blanc artiste pluridisciplinaire a tenu sur les réseaux sociaux une sorte de journal du confinement et du déconfinement, en affiches, photos et poèmes, que nous avons présentés régulièrement dans la rubrique Paroles de Résistance. «  Le 17 mars dernier nous nous sommes retrouvés confinés chez nous, pour le bien de tous. Enfermés dans notre bulle, des mots, des images, des pensées étranges, réelles ou déformées sont venus jusqu’à nous… Certaines nous ont atteint, d’autres nous ont fait rire ou nous ont révolté… J’en ai livré une par jour sur les réseaux sociaux, sous forme d’une affiche typographique. Après huit semaines nous avons été déconfinés. Les affiches quotidiennes se sont enrichies d’un portrait photographique pour remercier les professionnels qui, par leur travail, nous ont permis de rester chez nous, de garder notre ville propre, d’être soignés, protégés, explique t-il. J’ai eu envie de regrouper dans un même ouvrage, intitulé « Le Paris Confiné » ces affiches, photos et textes afin de constituer une trace, un instantané de cette traversée de la pandémie que nous avons chacun vécue à notre façon durant le printemps 2020 ».

 

 

Un financement sur kisskissbanbank

 

Mais pour Frèd Blanc, il ne s’agit pas là d’un simple livre. « Réaliser des actions créatives pour prendre conscience d’une situation, c’est bien, permettre de faire bouger cette situation c’est mieux. Ce projet n’a donc vraiment de sens que s’il est accompagné d’un don à une structure sanitaire. Un jour, Olivier Ganansia, chef de service des Urgences de l’Hôpital Saint-Joseph m’a parlé avec passion des recherches sur la douleur qu’il menait avec ses équipes. La douleur, nous la croisons tous et toutes un jour. Je venais de trouver la cause que j’avais envie de soutenir. Cette action de mécénat permettra de recueillir un minimum de 1 000 € à 2 000 € de dons, ou plus, en fonction des achats des œuvres dérivées autour de l’ouvrage (carte postale, affiche, beau livre, tirage photo…)». La commercialisation a démarré sur la plateforme kisskissbankbank et dure jusqu’au 7 octobre. « Certaines entreprises privées ont déjà donné leur accord de principe afin d’acquérir un lot de livres et/ou des œuvres dérivées de l’ouvrage. D’autres institutions privées et publiques sont en pourparler sur des sujets comme un lancement/expo avec achat d’œuvres et d’ouvrages », se réjouit Frèd Blanc. De jolis cadeaux de Noël pour vos clients et une initiative généreuse à partager. Vous avez encore quelques jours pour participer.

 

 

 

 

 

 

*Le Pari(s) Confiné, un ouvrage à paraître aux Éditions de Ouf

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR