AccueilTENDANCESLES JEUX VIDéO SONT LES REMèDES à NOTRE FRACTURE GéNéRATIONNELLE !

Les jeux vidéo sont les remèdes à notre fracture générationnelle !


Publié le 18/07/2021

Image actu

Avec le recul, cela paraissait inéluctable: la crise du Covid-19 a bien creusé cette fameuse « fracture » entre jeunes et seniors dont on nous rabat les oreilles depuis plusieurs années. Un débat vieux comme le monde même, mais qui prend de plus en plus de poids à mesure que les outils technologiques et numériques gagnent du terrain. Et si la solution n’était pas tout simplement de ressortir sa Playstation 1 pour un petit tour de circuit sur Grand Turismo ?

 

 

 

Depuis quelques années se diffuse en France le sentiment que la fracture générationnelle ne cesse de grandir. Une impression tenace, que les restrictions sanitaires de ces 16 derniers mois, et la volonté des plus jeunes de se tenir à l’écart pour ne pas faire courir de trop grands risques à leurs ainés, n’ont cessé de corroborer. Il n’y avait qu’à observer les données fournies en mai dernier par l’IFOP pour le comprendre : 50% des Français estimaient alors que le lien entre les personnes des différentes générations s’était plutôt affaibli ces vingt dernières années, et seulement 14% d’entre eux pensent qu’il s’est au contraire renforcé. Au de-là de ces chiffres désincarnés, qui ne font qu’effleurer les conséquences d’une tendance mondiale sans en expliquer les causes, nous pourrions citer pêle-mêle les mutations progressives de la vie familiale, des aspirations personnels et professionnelles en totales décalages avec celles des plus anciens, ou encore, bien sûr, une inadaptation aux canaux numériques bien plus dommageable qu’auparavant.

 

 

 

 

Pourtant, c’est bien cette « littératie numérique », définit par l’OCDE comme l’aptitude à comprendre et à utiliser les canaux numériques dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités, qu’il convient de travailler pour se faire une place au XXIème siècle. Et notamment par le biais des jeux vidéo, devenue en quelques années la première industrie culturelle en terme de chiffre d’affaire.

 

Selon l’étude Becoming réalisée pour l’APEF début juillet, plus des deux-tiers – 67% – des plus de 60 ans ont une image positive du jeu vidéo et, sans trop de surprise, la quasi-totalité – 94% – des moins de 25 ans également. Dans le même esprit, 8 seniors sur 10 pensent qu’il n’y a pas d’âge pour jouer aux jeux vidéo et si 95 % des jeunes ont déjà joué aux jeux vidéo et 69 % y jouent toujours, les plus de 60 ans ne sont pas en reste. Ils sont 62 % à avoir déjà joué aux jeux vidéo et 30 % y jouent encore. Mais surtout, 7 seniors sur 10 et plus de 8 jeunes sur 10 s’accordent sur l’intérêt du jeu vidéo pour renforcer le lien intergénérationnel. D’ailleurs, plus de la moitié des jeunes – 54% – a déjà joué avec l’un de ses grands-parents. Vous voyez qu’on est raccord.

 

 

 

 

 

 

Il était une fois… Pong


Toujours selon cette étude, les trois-quarts des jeunes aimeraient bien jouer aux jeux vidéo avec leurs grands-parents et 72% aimeraient que leur grand-père ou leur grand-mère soit initiés afin de partager des moments ensemble. Massivement approuvés par les jeunes, les jeux vidéo bénéficient d’une image positive, même si plus clivante quand même auprès des plus de 60 ans : seuls 55% apprécient ou apprécieraient de jouer avec leur descendance. Pour autant, près de 6 sur 10 se disent prêts à être initiés pour partager un moment privilégié. Cette étude fait suite à une opération organisée par APEF qui a réuni Doigby, 29 ans et star du gaming et Juan, 70 ans et joueur plus occasionnel, lors d’un live plein de fraîcheur et d’humour qui a séduit les jeunes et donné un coup de balai sur les clichés. Résultat : 77 000 vues sur Twitch et 34 000 sur Youtube. Game isn’t over, on vous dit.

 

Signe que les mentalités évoluent dans le bon sens quant au medium vidéoludique, Silver Geek, un programme qui vise à améliorer le bien-être des seniors, à développer les liens sociaux et intergénérationnels, tout en réduisant la fracture numérique, avait organisé en mai dernier la septième édition de ses compétitions Esport amateures entre équipes de personnes âgées, « Les Trophées des Seniors Silver Geek », dont les finales régionales se sont déroulées dans les grands événements Esports français tels que la Gamers Assembly, la Paris Games Week ou encore la DreamHack. Une bien belle initiative, appuyé par une multitude dateliers numériques ludiques organisés par l’association et dispensés par des jeunes volontaires en Service Civique dans des structures d’accueil de personnes âgées – EHPAD, CCAS, résidences autonomies, centres socioculturels, maisons de quartier, etc. –. Brigitte Tondusson, Présidente de Silver Geek, déclarait à cette occasion : « Le lien intergénérationnel qui se développe est unique et suscite des vocations tant chez les jeunes en Service Civique qui prennent plaisir à s’occuper des seniors, que chez ces dernier qui se révèlent de véritables compétiteurs en matière de jeux vidéo ». À quand le premier Top 1 d’un centenaire sur Warzone ?

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR