AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIALES MOTS POUR DIRE L'éPOQUE QUI CLAQUE DE CATHERINE MALAVAL

Les mots pour dire l'époque qui claque de Catherine Malaval


Publié le 13/09/2020

Image actu

Quatrième alphabet de Catherine Malaval tout en mots clés pour raconter les gens. Pessimistes ou optimistes? Défaitistes ou motivés? Un pas de deux d'équilibristes par temps de Covid bis.

 

 

Aérosolisation

 

L’air de rien, le mot le plus rock du moment. On ne se voit plus, on se téléphone, parce que «La bombe humaine, c’est toi, elle t’appartient. Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin... C'est la fin... »

 

 

Anthropologie —

 

Du grec ancien ánthrôpos signifiant homme. En 2020, le mauvais sort s’acharne sur les hommes. David Graeber, Michael Silverstein, Bernard Stiegler. RIP.

 

 

Cancel—

 

Anagramme pour les nuls : C Clean.

 

 

Cluster—

 

A ne pas confondre avec le Cluedo. Et pourtant, une histoire de confinement. Qui a tué le docteur Lenoir?

 

 

Consommation—

 

« La frugalité doit devenir la pratique courante de toute la société» enjoint Xi Jiping en Chine en août 2020. «En avez-vous vraiment besoin?». La proposition de la Convention pour le Climat fait débat en France. Pas de panique, le troc, c’est bien aussi.

 

Décalé Catan—

 

Les années 80 encore... «Décalécatan, ohé, ohé, au bal masqué...» L’expression créole signifierait «décalé, qu'est-ce qu'on attend?». Et oui, qu’est-ce qu’on attend? En piste !

 

 

Le Débat—

 

«Des analyses, plutôt que des plaidoyers ou des manifestes. (...) La confrontation des points de vue plutôt que l’affirmation d’une appartenance.» Hélas, Le Débat, c’est fini. «la disparition d’un titre important a toujours une signification qui la dépasse». Dixit Pierre Nora. Un sujet de débat.

 

 

Éternuements —

Avant c’était presque une joie d’éternuer, on pouvait faire des souhaits... Maintenant, on entend «ça va?, tu devrais faire le test?»...

 

 

Je me souviens —

 

À la demande de Georges Pérec, les Editions Hachette ont laissé quelques pages blanches à la fin de son livre. Au lecteur d’y noter ses Je me souviens... Je me souviens qu’en 2020 tant de nouveaux mots sont devenus banals : écouvillon, hydroxychloroquine, randomisation, ultracrépidarianisme.

 

 

Rebondir—

 

Un mot soi-disant réconfortant, mais qui donne envie de parler à un chat. Comme François Pignon dans Le Placard : «Excuse-moi je vais te laisser, je vais me foutre par la fenêtre, ma femme m’a dit que j’allais rebondir, on va bien voir...».

 

 

Plaisirs minuscules —

 

Une conversation badine devant la machine à café, l’achat compulsif d’un paquet de fraises Tagada, une pause cigarette en bas d’une tour de La Défense... Pour beaucoup des souvenirs. Noter de relire La première gorgée de bière (Philippe Delerm) et Le sel de la vie (Françoise Héritier).

 

 

Positiver —

 

Mot inventé par Carrefour en 1998. Un défi en 2020 pour les publicitaires, trouver des mots qui encouragent.

 

 

Post —

 

Post-Humanisme, post-Vérité, post-Brexit, post-Covid. Et après? Stop? Encore un anagramme.

 

 

Rat —

 

On a beaucoup parlé du pangolin et de la chauve-souris. Le rat est le premier animal de l’horoscope chinois. L’année du rat (2020) commence un cycle de 12 ans. Mais lequel?

 

 

Sourire —

 

Sous le tissu bleu, si pâle, oser le rouge, l’amarante, le carmin et le grenat. Derrière le masque, résister à la peur, au pessimisme, et sourire. «Ne m’oubliez pas» : en 1870, Guerlain donna ce nom à son premier tube de rouge à lèvres. C’était la guerre, déjà. Comme un message par-delà l’histoire. Oser le rouge et sourire.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR