AccueilAUDACELA VILLA SAN FRANCISCO , UNE RéSIDENCE D’ARTISTES à LA RENCONTRE DES GAFAS

La Villa San Francisco , une résidence d’artistes à la rencontre des GAFAS


Publié le 06/09/2020

Image actu

 

Dans une époque sans précédent, où les voyages et les échanges internationaux sont limités, naît une nouvelle « espèce » de résidence d’artistes, lieu de création et de collaboration, La villa San Francisco. Top départ le 25 août dernier.

 

Philippe Etienne, ambassadeur de France aux États-Unis, Shannon Jackson, vice-chancelière associée à Arts + Design à l'UC Berkeley, Alain Damasio, premier résident international de la Villa San Francisco, Candace Huey, fondatrice dece nouveau lieu basé à San Francisco se sont réunis le 25 août dernier lors d’un webinar animé par le journaliste de CBS, Jan Mabry, afin d'expliquer la génèse de La Villa et de ses objectifs.

 

 

Alain Damasio, premier résident de la Villa San Francisco

 

La villa San Francisco n’est pas née de la dernière pluie. Certes, elle est nouvelle, et réinvente le concept original des Villas européennes, telles que la Villa Médicis que nous connaissons bien... Mais son rôle va bien au-delà de celui conféré aux résidences d’artistes. L’idée est de créer un dialogue tourné vers l’avenir commun des artistes et de la société. Le premier résident de la Villa à plonger dans l’univers de la Silicone Valley, n’est autre qu’Alain Damasio, maître de la science-fiction, auteur de La Horde du Contre-Vent et des Furtifs, l’occasion pour ce visionnaire de croiser le fer avec la technologie et ses acteurs. Car de fait, l’impact de la technologie sur l’art est au centre de cette initiative qui souhaite « non pas créer une « guerre » entre la tradition artistique et l’Intelligence artificielle mais au contraire créer des ponts entre les deux afin d’aboutir à une meilleure compréhension du futur et de l’humain", explique Juliette Donadieu attachée culturelle à San Francisco pour le ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

 

 

2019: l'acte de foi  entre la ville de Saint Denis et celle d'Oakland

 

La Villa San Francisco (dessinée par le Studio Mortazavi) est née en 2019 des dialogues professionnels, qui se sont noués entre la ville de Saint-Denis (France) et Oakland (Californie). Des professionnels fançais et américains - urbanistes, artistes, architectes, universitaires, urbanistes – qui ont partagé alors leurs expériences et points de vue concernant de nouvelles façons d'imaginer les villes. Des échanges interculturels destinés à ouvrir la voie à des expérimentations locales et métropolitaines révélées à travers des productions artistiques dans les deux territoires et explorer ainsi de nouvelles méthodes et confronter différentes conceptions de l'innovation.

 

 

Art et Intelligence atificielle un coktail à boire avec modération

 

Tous ces programmes culturels ont donné lieu à deux productions en 3D, un court métrage documentaire et une publication. Les partenaires du projet ont présenté les valeurs et apprentissages, ainsi qu'une boîte à outils pour poursuivre et élargir le dialogue avec les acteurs publics et privés du développement urbain. « Du maire aux habitants, des artistes aux urbanistes et des entrepreneurs aux élus, nous partageons », explique Juliette Donadieu, « la même conviction que nos villes sont plus fortes lorsqu'elles se développent collectivement, avec toutes les voix à la table. Oakland / Saint-Denis était un projet de coopération des Services Culturels de l'Ambassade de France aux Etats-Unis en coproduction avec la French American Cultural Society, l'Institut Français, California Humanities, et Légendes Urbaines. « Aujourd’hui il s’agit d’organiser la rencontre entre la technologie et l’art ». Un télescopage entre artistes et GAFAS, loin d'être contre-nature... mais qui interroge forcément les artistes de tous bords qui ne voient pas tous d'un bon oeil les avancées  technologiques...  Que l’on se rassure, La Villa San Francisco n’est pas virtuelle. Elle existe bel et bien. C’est notre époque qui l’est…

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR