10 juin 2021

Temps de lecture : 3 min

DDB célèbre le don du sang avec sa campagne « Rejoignez-nous, devenez donneur »

Suite à l’appel d’offre remporté par DDB en 2020, l’établissement français du sang, pilier du système de santé publique français, dévoile pour la première fois de son histoire une grande campagne publicitaire pour promouvoir le don de sang. Une deuxième bonne excuse d’aller se faire piquer.

Construite sur les bases d’une nouvelle approche stratégique de sa communication, cette prise de parole de l’EFSEtablissement Français du Sang –  sert à générer de l’engagement en s’appuyant sur la théorie de changement de comportement de B.J Fogg. Ce spécialiste américain des sciences sociales, professeur au lab de Persuasive Technology à Standford, propose un modèle comportemental simple et efficace qui se matérialise de la manière ci-contre :

Selon son auteur, pour qu’un comportement donné se produise, la personne doit être motivée et capable de l’effectuer. Une fois ces deux conditions remplies, la personne agira une fois le déclencheur adéquat rencontré, en l’occurrence le spot télévisuel produit par DDB. Et c’est justement d’un bon électrochoc dont l’établissement français du sang a besoin : 90% des Français sont convaincus qu’il est important de donner son sang mais seulement 4% le font chaque année.

Le coup de pouce dont l’EFS avait besoin

Cette nouvelle campagne ambitionne d’installer le don de sang dans l’esprit et le cœur des Français en faisant la part belle à l’émotion, principal facteur de motivation quand il s’agit de prendre une décision. Si elle parle au plus grand nombre elle s’adresse surtout aux jeunes. Cette cible clé pour l’avenir du don de sang, et donc de tout notre système de santé, fait l’objet d’une attention particulière de la part du planning stratégique de DDB et de l’EFS Social Lab. Cet organe dédié à l’étude des grandes tendances qui structurent l’avenir de l’activité de l’EFS a d’ailleurs lancé une étude de grande envergure sur le rapport des jeunes à l’engagement et à la générosité. Elle sera publiée par l’EFS Social Lab au cours du second semestre de cette année. Les premiers enseignements de cette étude sont les fondations de cette campagne.

L’objectif est simple : déclencher l’envie de donner son sang évidemment, mais surtout de devenir donneur régulier. Car la régularité est un enjeu primordial pour assurer la moyenne de 10 000 dons par jour qui permet l’autosuffisance de la France en produits sanguins. Pour installer ce nouveau comportement, l’axe créatif est la célébration du donneur : être donneur, c’est appartenir à une communauté, partager un style de vie, un savoir, des valeurs. La campagne se conclut par un call to action fort : « Rejoignez-nous. Devenez donneur ». Portée par Ben Mazué, la voix-off renforce la singularité de la campagne et apporte une poésie unique au propos.

La campagne a été dévoilée mercredi 9 juin 2021, et atteindra son pic au moment de la Journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin. Associée à la deuxième édition de l’opération co-construite avec M6 #PrenezLeRelais – « un mois pour tous donner ».

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

En parallèle de cette campagne, les équipes de l’EFS et de DDB travaillent sur l’ensemble du parcours donneur afin d’offrir une expérience globale à la hauteur de ce que les Français attendent aujourd’hui. Cela va se matérialiser par une refonte totale du site internet donneur qui permettra notamment de prendre RDV de manière fluide et de se préparer à donner dans les meilleures conditions, une nouvelle version de l’application mobile et une nouvelle approche du design des lieux de collecte. Ces évolutions nécessaires pour continuer d’assurer l’autosuffisance de la France en produit sanguin seront visibles dès octobre 2021 et continueront d’être implémentées tout au long de l’année 2022.

Ce dispositif dans son ensemble doit permettre à l’EFS de faire évoluer l’image du don de sang pour devenir dans l’esprit de tous les Français un acte citoyen utile au système de santé publique et à la société toute entière. Car ce geste magnifique est un élément central du vivre ensemble. En septembre 2021, ce temps fort sera rappelé par des films de 20 secondes diffusés en VOL. Ils agiront sur les capacités de chacun à devenir donneur en levant différents freins sur la réalité de l’expérience : donner son sang, c’est simple, rapide, convivial ; il suffit, deux ou trois fois par an, de prendre rendez-vous en ligne pour un don qui ne prend qu’une heure de son temps. Enfin, de septembre à décembre 2021, c’est le digital qui assurera la continuité de la communication à travers un fil rouge de films courts, mais aucuns visuels à vous mettre sous la dent pour l’instant.

Si parler d’autosuffisance en France peut laisser penser à des banques de sang pleine à craquer, soit le plus gros fantasme de Tom CruiseEntretien avec un vampire >>> Twilight –, la situation actuelle est tout autre. Et nous avons encore une fois le Covid à remercier pour la possible pénurie qui s’annonce. Après les nombreux jours fériés de mai qui ont provoqué une baisse importante des réserves de sang, l’EFS a constaté avec le déconfinement une chute de la fréquentation de ses collectes. Actuellement, 100.000 poches au moins sont nécessaires pour avoir un niveau de réserve permettant de disposer de suffisamment de sang de chaque groupe sanguin dans tous les hôpitaux. Pour Hervé Meinrad, directeur de la collecte à l’EFS : « Aujourd’hui, on est à moins de 85.000 poches en stock. C’est un niveau qui est vraiment très faible et insuffisant, en particulier sur les groupes sanguins O et B. Donner son sang, c’est potentiellement sauver trois vies ». Ne reste plus qu’à vous relever les manches.

Montagut Sacha

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia