AccueilTENDANCESWOJO S'INSPIRE DES CODES DE L'HOSPITALITé HOTELIèRE POUR FAIRE REVENIR LES SALARIéS AU BUREAU

Wojo s'inspire des codes de l'hospitalité hotelière pour faire revenir les salariés au bureau


Publié le 19/01/2021

Image actu

CLIQUER SUR PLAY POUR ECOUTER LA VERSION AUDIO : 

 

 

Wojo, l’un des leaders du coworking en France, déploie avec The Good Company une campagne de communication digitale pour secouer l'immobilier d'entreprise et faire bouger les lignes. L’occasion de revenir sur un sondage mené par OpinionWay pour la firme immobilière qui traitait des attentes des travailleurs quant au futur de leur lieu de travail.

 

 

Le confinement, et par extension la Covid-19, ont pulvérisé la plupart de nos représentations quant au rapport que nous entretenons avec le travail. Notamment l’apparente évidence qu'une activité professionnelle nécessite un lieu d'exercice unique. Cette vision un brin réductrice, héritée d'un temps ou les bureaux s'appelaient l'atelier ou l'usine, a survécu à la tertiarisation de l'économie sans que l'on se demande véritablement si le lien consubstantiel entre travail et lieu de travail avait encore un sens.

 

Une remise en question nécessaire, mais trop longtemps laissée de côté -force des habitudes obligent-, qui s’est ensuite imposé à nous une fois l’assignation à demeure généralisée. Conséquence du home office imposé à marche forcée, mais aussi de la difficulté à prévoir l'avenir, l'utilité du bureau fait l'objet d'un questionnement inédit, qui englobe des enjeux économiques, de qualité de vie et de développement durable.

 

 

 

 

Rassurer pour mieux revenir

 

Dans une campagne digitale conçue par The Good Company, WOJO se met à la disposition des entreprises qui souhaitent construire une organisation de travail dans laquelle le bureau s'adapte à leurs besoins, et non l'inverse. Chaque visuel illustre une réflexion clef des entreprises, telles que leur crainte d’un coût immobilier trop grand, leur volonté de construire des lieux de travail adaptables à leurs besoins en temps réel, ou encore les attentes de leurs collaborateurs, qui ne cherchent plus seulement un espace pour travailler, mais des lieux hybrides qui contribuent à leur épanouissement.

 

 

 

 

Une vidéo est également diffusée sur les réseaux sociaux, et un affichage a été déployé au 27 rue de tolbiac à Paris, devant le futur nouvel espace de coworking de Paris 13, qui ouvrira ses portes en février 2021.

 

 

Sondage ou mode d’emploi ?

 

D'après une étude OpinionWay pour Wojo, menée en octobre 2020 auprès de 1 210 personnes représentatives de la population active française âgée de 18 ans et plus, les lieux de travail doivent profondément changer et proposer de nouveaux espaces, plus attrayants, plus diversifiés, mixant postes de travail individuels, open spaces, lieux où s'isoler pour se concentrer et d'autres, plus conviviaux pour échanger, se détendre -bar, restauration, jardins, terrasses, salons, salle de sieste, salle de sport, etc.-. Pour 26% des salariés de moins de 35 ans, les bureaux devraient aussi être pourvus d'espaces propices aux échanges, afin de recréer du lien social et « compenser » la solitude causée par le télétravail. Pour 19% des salariés, il devra y avoir plus de services dédiés au bien-être et à la convivialité sur leur lieu de travail, ce dernier évoluant vers un service de conciergerie, à l'instar de ce qui se passe dans l'hôtellerie.

 

 

 

 

« On considère un peu les salariés comme des sujets post traumatiques, si bien qu'aujourd'hui les faire revenir au bureau dans un contexte sanitaire incertain oblige à repenser radicalement le lieu de travail. On peut presque parler de cocooning du salarié tant l'idée est aujourd'hui de les choyer, de déployer de manière inédite de petites attentions, une profusion de services qui s'inspirent des codes de l'hospitalité dans l'hôtellerie », explique Ronan Chastellier, sociologue.

 

56 % des salariés interrogés pensent que dans un futur proche, ils pourront choisir le lieu et le type d'espace -bureaux privatif, open-spaces, salle de réunion...- où travailler.  Ainsi, les entreprises sont aujourd'hui obligées de repenser leur modèle de travail, et notamment le lieu physique de l'entreprise qu'est le bureau.

 

 

 

 

Du côté des entreprises, Wojo se met à la disposition des dirigeants qui souhaitent construire une organisation de travail dans laquelle le bureau s'adapte à leurs besoins, et non l'inverse, dans une logique de bureau "as a service".  Face à la volatilité et à l'incertitude financière, les entreprises souhaitent désormais se renouveler et réduire leurs coûts, car elles ont moins de visibilité financière et ne souhaitent plus s'engager sur des baux de 3, 6, 9 ans qui ne sont plus du tout adaptés à leurs besoins.

 

« L'immobilier de bureau est en train de quitter l'ère du prêt-à-porter pour entrer dans celle du sur-mesure, afin de répondre aux attentes et nouveaux usages de ses utilisateurs. Ces derniers explorent le champ des possibles élargi grâce aux lieux de travail à la carte : économies, flexibilité, productivité », commente Stéphane Bensimon, CEO chez Wojo. « Composé de bureaux privatifs, de coworkings et de salles de réunion, Wojo, avec ses 300 espaces partout en France, opère le plus grand réseau de l'Hexagone afin de faciliter la mise en place de ces nouvelles organisations de travail. »

 

 

 

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR






INCLUSION
MARQUEURS by SUP DE PUB
INCLUSION