AccueilTENDANCESLE FUTUR DU LIEU DE TRAVAIL EN 5 TENDANCES

Le futur du lieu de travail en 5 tendances


Publié le 27/10/2016

Image actu

Le bureau évolue de façon spectaculaire pour répondre à l’arrivée des Millennials sur le marché de l’emploi et aux dernières pratiques générées par les nouvelles technologies. Le bureau de tendances et prospective Vitamin passe au crible les solutions innovantes mises en place par les entreprises pour moderniser leurs espaces de travail et favoriser la productivité de leurs employés.

 

Avec des vies connectées 24h/24 et des individus qui mêlent de plus en plus leur vie privée et leur vie professionnelle, les environnements de travail doivent s’adapter. Ces derniers gagnent en confort, en flexibilité et en créativité pour maintenir voire accroître la motivation, la concentration et in fine la productivité des travailleurs.

 

 

1 - Du silence grâce aux solutions acoustiques

 

Les entreprises s’appliquent à favoriser le bien-être des salariés, ce qui passe entre autres par l’aménagement de l’espace de travail. La vague des open spaces a apporté son lot de nuisances sonores et visuelles, laissant place à un mobilier d’intérieur conçu pour améliorer le confort des employés. Les marques de design d’intérieur développent des conceptions acoustiques adaptées aux lieux de travail et aux environnements d'accueil pour favoriser le calme et le respect de l’intimité au sein des espaces contemporains.

 

Les cloisons « Wind », de la marque suédoise Offecct, sont fabriquées à partir de panneaux de tissus tendus sur un cadre en forme organique. Inspirées par la nature, ces conceptions diffusent des perturbations irrégulières et amortissent le son pour créer des zones d’intimité au sein d’environnements ouverts. Pour habiller l'espace intérieur de l’Office P situé à Kiev, l'architecte ukrainien Emil Dervish a choisi la couleur rose pêche pour ses effets apaisants sur le mental des employés. Afin d’adoucir l’environnement visuel, le ton rose en sourdine, très neutre, couvre les murs du sol au plafond en complément des murs gris et du mobilier noir.

 

 

Espace «Office P» à Kiev

 

 

 

2 - Mettre sa vie numérique en mode « off »

 

Si la technologie informe, assiste et divertit, son omniprésence peut aussi agacer et fatiguer ses utilisateurs. En conséquence, ingénieurs et designers développent des solutions qui permettent une déconnexion totale des objets et supports technologiques, souvent brève mais suffisamment efficace pour avoir un impact positif sur la santé mentale des employés.

 

La start-up chinoise Saent développe un bouton et une application programmables qui permettent aux travailleurs de désactiver les sites web et les applications mobiles durant des laps de temps qu’ils définissent eux-mêmes. L’application mobile Forest, créée à Taïwan, fonctionne sur le même concept, avec une approche plus ludique puisque la déconnexion correspond au temps nécessaire pour planter un arbre.

 

La « Offline Chair », conçue par la designer polonaise Agata Nowak, est un espace cocooning constitué de tissus molletonnés et d’une poche spécialement conçue pour bloquer les signaux 3G et wifi des smartphones. Elle est destinée à offrir un moment de répit à un moment de la journée des travailleurs connectés en permanence.

 

 

«Offline Chair» par Agata Nowak

 

 

3 - Cultiver son déjeuner sur place

 

L’agriculture urbaine débarque au bureau. Venant tout droit des Etats-Unis, la tendance des corporate gardens combat la « malbouffe », si répandue à la pause-déjeuner en semaine qui incite à manger facile et rapide. Elle crée aussi un environnement de travail vert, propice à de meilleures performances. Une étude menée par trois universités britannique, néerlandaise et australienne, a montré que les salariés qui travaillent dans un bureau garni de plantes voyaient leur efficacité grimper de 15% par rapport à ceux qui se contentent des open spaces gris et austères.

 

Le concept du potager d’intérieur se déplace du domicile au lieu de travail. La start-up Ciel, Mon Radis ! a créé Bar-radis, un potager d'intérieur en bois qui s'installe près de la machine à café ou dans l'open space. Excellent prétexte au team building, les équipes préparent ensemble le terreau et sèment des herbes aromatiques, se retrouvent au quotidien pour entretenir leurs cultures, puis cuisinent leurs récoltes.

 

Avec le projet futuriste « Organic Grid + », les employés pourront bientôt cultiver eux-mêmes leurs propres aliments grâce à un jardin suspendu à l’immeuble de leur propre lieu de travail. En outre, plusieurs stations de jardinage seront réparties à travers l'espace, où ils pourront récolter ce qu'ils auront semé quelques semaines auparavant.

 

 

Projet «Organic Grid +»

 

 

4 - Après les chaises musicales, les bureaux

 

Grâce au wifi et aux devices sans fil, les employés n’ont plus l’obligation d’être assignés à un emplacement fixe, mais peuvent au contraire se déplacer dans l’espace de travail au gré de leurs besoins changeants. Dans cette optique, les entreprises créent des espaces, infrastructures et équipements suffisamment flexibles pour être configurés et reconfigurés selon la nature des tâches et l’évolution de la composition des équipes.

 

L’entreprise pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) a remplacé les fameux «cubicles» par des espaces de travail ouverts où les employés jouent aux chaises musicales autour de tablées d’équipes séparées par de simples plantes. Personne n'a de tiroir personnel, les travailleurs stockent leurs affaires dans des casiers mis à disposition par l'entreprise.

 

L'entreprise suisse Skullcandy a créé des bureaux amovibles qui peuvent être reconfigurés à l’envi. De grandes tables s’assemblent comme des pièces de puzzle et peuvent être déplacées, modulées et réinsérées afin que les employés puissent travailler individuellement ou collectivement sur un mode collaboratif.

 

 

Bureaux amovibles chez Skullcandy

 

 

5 - Des espaces toujours plus insolites

 

L’entreprise traditionnelle n’est plus le seul cadre de travail envisageable. Au contraire, la culture start-up et la montée des statuts indépendants a rendu les endroits éphémères et insolites plus accessibles et surtout plus glamour. Parce que changer d’atmosphère aide à accroître la productivité, et parce que l’ère est aux espaces de travail nomades, les individus sont désormais capables - et souvent désireux - de travailler dans des lieux plus créatifs. La start-up new yorkaise Spacious transforme des restaurants haut-de-gamme en bureaux de travail durant les heures où ces endroits sont normalement fermés, généralement tôt le matin jusqu'au milieu d’après-midi.

 

En France, la start-up Wildesk a lancé le projet « WildOne », qui transforme de vieilles caravanes en espaces de coworking au beau milieu de la nature. L’objectif affiché est d’offrir un espace de travail inspirant loin du tumulte de la ville, qui respecte l'environnement tout en étant connecté. Réservable à la demi-journée, il peut accueillir jusqu’à 4 personnes.

 

 

Projet «WildOne»

 

Pour en savoir plus, contactez le bureau de tendances et prospective Vitamin

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR