AccueilTENDANCESCES MARQUES FRANçAISES QUI RéINVENTENT LEUR FABRICATION

Ces marques françaises qui réinventent leur fabrication


Publié le 26/01/2020

Image actu

Devenir engagé à un niveau social et environnemental pose forcément la question d’améliorer la fabrication et la distribution de ses services et produits. A l’occasion de la sortie de l’étude « 50 expériences inspirantes pour aller vers l’éco-responsabilité », Laetitia Faure, fondatrice du bureau de tendances en communication Urban Sublime, donne des exemples concrets d’entreprises qui ont su réinventer leur modèles.   

 


80% des consommateurs français ont le sentiment que le commerce génère trop de pollution (Havas Paris Shopper, 2019). La population est à la fois en demande de transparence sur l’origine des produits mais aussi sur les méthodes de fabrication avec des actions concrètes et vérifiables. Conditions de travail des prestataires mais aussi distances de fabrication, sourcing des matériaux, surproduction, déchets, empreinte carbone : toutes ces questions doivent être posées et optimisées. Les entreprises capables d’établir un constat, d’imposer de nouvelles règles dans les usines et de trouver de multiples initiatives tangibles feront la différence.

 


Créer de nouveaux circuits 

 

A titre d’exemple, la jeune pousse Corail, marque de chaussures fabriquées à partir de bouteilles en plastique repêchées dans la Méditerranées sur les côtes marseillaises. La marque a créé un nouveau circuit d’approvisionnement de matière première en faisant directement appel aux pêcheurs pour récolter le plastique.  Celui-ci est récolté puis trié et broyé dans la région. Ensuite, les petits fragments de plastique obtenus sont transformés en fil de polyester. Ce fil est tissé dans un des derniers ateliers artisanaux de maille en France, pour obtenir un tissu respirant et résistant. Enfin, ce tissu sert à fabriquer les baskets dans un atelier artisanal au Portugal. 

 

 

 

 

Si le coût de revient est dix à quinze fois plus élevé que celui des grands groupes, le but est simplement de trouver le bon équilibre entre un prix qui rende Corail accessible au plus grand monde tout en permettant de continuer les actions de ramassage de plastique, en rémunérant les pêcheurs. Ici, l’objectif de rentabilité est atteint, tout en englobant des objectifs sociaux et environnementaux.

 


Améliorer les existants

 

Difficile pour une grande entreprise de changer des habitudes bien ancrées. Mais les temps changent et la demande des consommateurs est telle que même les grands groupes ne peuvent plus faire l’impasse. D’après une étude de Statista de 2018, la composition des produits de beauté et d’hygiène est devenue le 2ème critère d’achat en France derrière le prix. Un signe, s’il fallait encore en montrer, que les consommateurs veulent se porter vers des ingrédients plus sains pour leur santé. C’est donc intelligemment que Carrefour a collaboré avec l’application Clean Beauty pour créer Sources, son premier magasin dédié à la beauté. A la clé : 75 ingrédients controversés qui ne passeront pas les portes du magasin en plus de ceux interdits par la réglementation européenne. Une réponse apportée aux consommateurs en demande de transparence et de vérification derrière les slogans marketing affichés par les marques. 

 

 


 

Créer un meilleur futur

 

1083 est une formidable marque de vêtements française, spécialisée dans le jean. Dès ses débuts, l’enseigne s’est démarquée par la qualité de sa démarche globale : matières premières biologiques, production de jeans au délavage laser sans impact sur l’environnement, énergie renouvelable fournie par Enercoop, relocalisation de la fabrique de jeans en France, création d’une école à Romans pour redévelopper le savoir-faire de la confection de jean, création d’un jean consigné, rachat de leur fournisseur historique pour ne pas perdre d’emplois, création de 150 emplois en 6 ans !

  

 

 

 


 

De par la cohérence et la consistance de toutes ces actions, l’entreprise est capable de proposer un meilleur futur pour ses employés – qui se réapproprient des savoir-faire trop souvent délocalisés – mais aussi pour ses clients, qui n’ont plus besoin de se poser le casse-tête du choix de vêtements à la fois éthiques et esthétiques. 

 

 

Si des entreprises ont réussi le pari d’allier éco-responsabilité et profit, les consommateurs sont en droit d’exiger que toutes fassent des efforts conséquents. Le niveau d’exigence à ce sujet ne va que s’accentuer à mesure que les enseignes monteront leurs efforts. A chacun de faire sa part et de prendre des dispositions claires et durables dans le temps, avec des indicateurs clés à montrer aux consommateurs. 

 


Découvrez tous les exemples analysés et décryptés dans l’étude « 50 expériences inspirantes pour aller vers l’éco-responsabilité »

 

 

 

 

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR