AccueilRéPUTATIONRéVEILLEZ-VOUS LES PME

Réveillez-vous les PME


Publié le 28/11/2019

Image actu

Une enquête de l’institut YouGov pour Google montre à quel point les petites et moyennes entreprises ont pris du retard face à l’essor d’internet et du commerce en ligne. Attention danger…

 

Les PME n’arrivent pas à rattraper leur retard sur la Toile. Une enquête effectuée pour Google par le cabinet YouGov auprès de 500 décideurs de petites et moyennes entreprises montre à quel point ces patrons ne prennent pas les bonnes mesures pour atteindre leurs objectifs.

 

44% des dirigeants de PME affirment que la croissance de leur société est leur principal objectif sur les douze prochains mois. Près de la moitié des répondants (49%) estiment que leur plus grande préoccupation actuelle est de trouver de nouveaux clients. Pour y parvenir, ces managers savent qu’ils doivent « faire la publicité de manière efficace » (24%) et « mettre à jour les technologies » implantées dans leur compagnie ainsi que leur « systèmes d’informations » (23%). Mais il y a souvent loin de la coupe aux lèvres…

 

 

 Un retard certain

 

Une PME dans l’hexagone sur trois ne possède en effet toujours pas de site Web. Ce chiffre, qui peut paraître incroyablement élevé, s’explique : « Souvent, les petites entreprises n'ont pas le temps ou l'expertise nécessaires pour investir dans les compétences numériques, juge Kim Spalding, la directrice de Google chargée de l'offre publicitaire pour les PME. C'est un problème mondial. En fait, 70 % des petites entreprises mondiales cherchent des moyens de gagner du temps au travail et 65 % recherchent des compétences faciles à utiliser. Mais le temps ne doit pas nécessairement être un obstacle au succès. Vous pouvez avoir un site Web opérationnel en dix minutes grâce à des outils  disponibles sur la Toile».

 

L’enquête réalisée par YouGov montre aussi que plus de 60% des sociétés ne gèrent pas leur visibilité sur les moteurs de recherche. 20% des personnes pilotant des structures de moins de 250 salariés et dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 50 millions d’euros ne consacrent pas de temps aux activités publicitaires durant leur semaine de travail. Ces dirigeants ne savent, en réalité, plus où donner de la tête. « Les (patrons de) PME portent de nombreuses casquettes, de la comptabilité à la gestion des distributeurs, précise Kim Spalding. Et bien qu'Internet ait créé beaucoup de nouvelles opportunités, il a également introduit une complexité que de nombreux propriétaires n'ont tout simplement pas le temps de maîtriser ».

 

 

16% des PME vendent en ligne

 

Pire encore : à peine 16% des PME vendent en ligne, si l’on en croît les données de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), alors que plus de 85% des Français achètent en ligne. De plus en plus de dirigeants ont pris conscience qu’ils ne pouvaient plus faire « comme si de rien n’était » en poursuivant la stratégie mise en place par leurs parents pour ne pas dire leurs grands-parents. Plus d’un décideur sur deux interrogé dans l’enquête commandée par Google déclare ainsi vouloir utiliser la publicité en ligne pour attirer de nouveaux clients et 42% affirment que la publicité en ligne les aidera à accroître leur notoriété. Lorsqu’il leur est demandé ce qu’ils ou elles attendent le plus d’un produit publicitaire, « la facilité d’utilisation » est la réponse la plus courante (24%) suivi de près par « le gain de temps » (20%).

 

La publicité en ligne doit ainsi être plus facile à utiliser et efficace pour que les PME puissent en tirer profit mais nos petites et moyennes entreprises ont pris un certain retard en la matière. « La France ne se situe qu'à la 15ème place du classement européen des pays des économies numériques les plus avancées (DESI Index), confirme Kim Spalding. Il y a donc un impératif et une opportunité pour vos PME de grandir et de réussir en ligne ». Le temps presse…

Frédéric Therin

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR