AccueilLUXELUXE : RETOUR SUR VIVATECH 2019

Luxe : retour sur VivaTech 2019

Luxe avec Luxe

Publié le 23/05/2019

Image actu

Le salon VivaTechnology a été lancée en 2016 par l'agence de publicité Publicis et le groupe Les Échos (appartenant lui-même au groupe LVMH depuis 2007). En l’espace de 4 ans, VivaTech a pris de l'ampleur et représente aujourd'hui un événement mondial dans le domaine des nouvelles technologies. Cette année, l’événement a rassemblé plus de 100 000 visiteurs et près de 3 000 start-up étaient présentes.

 

 

Les maisons de luxe y occupent une place notable, l’innovation est particulièrement importante pour le secteur du luxe dont les clients qui comptent, et qui tirent la croissance du secteur, sont les millennials et la Génération Z. Louis Vuitton a présenté un sac à main connecté intégrant des écrans flexibles, issus d'une technologie récente auparavant réservée aux smartphones dernières générations. D’ici 2025, ils représenteront 45% des clients du luxe (étude Bain&Company). Selon Toni Belloni, DG délégué du Groupe LVMH, « C'est sur le front digital que se construit l'image et que se recrutent les clients millennials ».

 

Les points de contact entre les marques et les clients se multiplient dans le monde réel comme virtuel. Pour garder cette génération aussi captive et fidèle aux marques de luxe qu’elle peut l’être à Netflix ou Instagram, il ne faut pas seulement préserver l’excellence du savoir-faire, mais innover !

 

VivaTech permet de découvrir des technologies du futur et les innovations à venir les plus marquantes chez les grands groupes et les start-up émergentes. L’événement dévoile aussi les collaborations fructueuses entre les start-up et les maisons de luxe qui permettent entre autres de réinventer l’expérience client de demain en offrant plus de personnalisation (les essayages virtuels…), de praticité (facilitation de l'acte de paiement…), de divertissement (immersion dans l’univers de la marque) et de transparence (blockchain…) aux clients en faisant appel à des technologies aussi diverses que la réalité augmentée, le machine learning où l’intelligence artificielle.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR