AccueilLUXEUNE ENVOLéE DU MARCHé DES VéHICULES éLECTRIQUES DE LUXE

Une envolée du marché des véhicules électriques de luxe

Luxe avec Luxe

Publié le 20/09/2018

Image actu

Le marché des véhicules électriques ne cessent d'attirer de nouveaux acteurs qui n'ont parfois rien à voir avec l'univers automobile et qui cherchent à se positionner sur un secteur porteur, en forte croissance.

 

 

Les constructeurs automobiles se mènent une compétition de plus en plus féroce sur le segment des véhicules électriques premium. Audi vient de lancer son 1er véhicule électrique et a annoncé des ambitions claires « devenir à long terme le premier vendeur de véhicules électriques ». Conscient des contraintes de l’électrique, le groupe a noué un accord avec Amazon destiné à faciliter la recharge des batteries de ses véhicules. Les deux entreprises vont vendre et installer des bornes de recharge à domicile autour de 1000 dollars qui seront installés par des électriciens d’Amazon Home Services. De même Aston Martin va lancer son 1er modèle de véhicule électrique en édition limitée, la Rapid E.

 

 Plus surprenant, le fabricant d’aspirateur Dyson a investi plus de 2,2 milliards de dollars depuis 2015 et s’apprête à lancer une voiture électrique haut de gamme. Et même Kalachnikov, le producteur d’armes du fusil d’assaut AK-47 souhaite concurrencer Tesla et rivaliser avec les constructeurs mondiaux de voitures électriques. Le fabricant d'armes a même présenté un prototype fin aout le CV-1 qui arbore un look rétro inspiré d’une voiture soviétique des années 70. Autant d’annonces qui ne vont pas aider Elon Musk à sortir de son état d' « épuisement » et de stress. Quant au scandale du Dieselgate, il a fini par instiller dans l'esprit du grand public l'idée que la voiture électrique est la seule solution d'avenir pour « rouler propre » et enrayer la pollution. Or le critère écologique est le principal pour achater un véhicule électrique (45% des acheteurs selon OFI Asset Management).

 

Pourtant, la voiture électrique a un impact sur l'environnement notamment en terme de production qui se révèle plus énergivore et émettrice de gaz à effet de serre que celle d'une voiture thermique. Le coût de l’électrique reste élevé mais devrait être plus compétitif que celui de l'essence dès 2025 selon Bloomberg. De plus l'électricité étant moins chère que l'essence ou le diesel, les voitures électriques ont un coût d'usage plus faible. L’électrique est sans conteste l’avenir de l’automobile et tout le monde veut se positionner dessus…

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR