AccueilINNOVATIONSSAVOIR DéVELOPPER L'IDENTITé MUSICALE D'UN LIEU PHYSIQUE

Savoir développer l'identité musicale d'un lieu physique


Publié le 01/03/2017

Image actu

En Scandinavie, derrière le service B2B de Spotify se cache une startup en plein boom. Soundtrack Your Brand a compris que le son était un levier marketing d'émotions et veut permettre aux marques de mieux se brander en musique.

 

Prise dans la boucle des nouvelles technologies et de l'expérience digitale, l'industrie musicale compose actuellement une nouvelle partition économique. Marques et pub sauront-elles s'y accorder ? Il y a presque deux ans maintenant, INfluencia se posait cette question dans sa Revue consacrée au Futur. "Dans dix ans, nous aurons sûrement des systèmes plus intelligents et instinctifs, qui anticiperont les musiques que nous voulons écouter en fonction de nos goûts, humeurs et envies", nous expliquait alors le DG Europe du Sud de Spotify, un an après le lancement par le leader français du streaming de sa publicité du moment. Alors que le son comme canal de communication interne s'invite dans la transformation des entreprises, à l'image de TIDIT, une startup suédoise propose aux marques de se brander en musique dans leurs magasins.

 

Ce qui devait arriver arriva: depuis le lundi 13 février les marques peuvent donc sponsoriser les meilleures playlists sur Spotify et ainsi toucher leur cible au cours des moments qui comptent. Pas étonnant donc que le leader mondial du streaming (40 millions de comptes payants en septembre 2016) soit un soutien financier de Soundtrack Your Brand, le Spotify du B2B. Fondée en 2013 par le co-fondateur de Beats Music Ola Sars et un ex-dirigeant de Spotify Andreas Liffgarden, la startup suédoise vient de re-lever 20 millions d'euros pour s'attaquer aux marchés nord-américains et asiatiques. Mais également se renforcer en Europe.

 

Connue en Scandinavie pour être Spotify Business, Soundtrack Your Brand veut permettre à ses clients, des enseignes, de pouvoir se doter d'une véritable identité musicale en contrôlant la musique jouée dans la totalité de leurs boutiques. Au départ l'idée était d'aider les marques à se débarrasser des CD en magasin. Depuis, l'ambition a dépassé le changement de support pour axer son développement sur la force marketing d'un branding musical complètement uniformisé. "Nous avons réalisé une croissance de revenus de 400% l'an passé. Beaucoup de secteurs peuvent être "disruptés" par la technologie dans la musique, nous en avons choisi un", explique Andreas Liffgarden dans Business Insider.

 

 

Le son, le meilleur véhicule des émotions

 

Avec 30% de parts de marché en Scandinavie et McDonald's dans son portefeuille de clients, la startup de Stockholm, qui emploie 65 personnes (dont des commerciaux à Londres et Seattle), croit dans le potentiel global de son service B2B. "Nous visons le marché mondial, si ça doit prendre 10 ans pour y arriver ce n'est pas un problème", confirme son co-fondateur. Le terrain est propice en tout cas. Le streaming audio affiche une progression de 83% entre 2014 et 2015, selon une étude Nielsen publiée en juin 2016 aux Etats-Unis. Aujourd’hui, il est normal de payer pour un service proposant l’accès à une ressource encyclopédique en ligne, disponible du bout des doigts, de façon instantanée, quel que soit le canal et qui en plus s’accorde à nos envies. Ces dernières sont stimulées par des inspirations auxquelles les individus s’identifient. Créatrice de synergies, l’industrie de la musique s’est repensée à travers le digital.

 

Il y a maintenant quatre ans, une étude d’OpinionWay pour la SACEM révélait que 84% des Français écoutaient de la musique au quotidien, ce qui en faisait alors leur troisième loisir préféré après lire et regarder la télévision. L'explosion de la consommation de musique sur Internet a décuplé les modes de diffusion et profondément changé la manière de consommer du son. Quatre ans après la naissance du "consauditeur", Mediameting, premier opérateur français de radios d’entreprises, a créé TIDIT, le premier terminal radio d’information et de dynamisation des équipes internes.

 

"Adhérer à un projet, passe principalement par l’émotion et le son en est le meilleur véhicule", nous expliquait Anne-Marie de Couvreur, président de Mediameeting, en décembre 2016. Il en va de même pour le message que veut faire passer une enseigne par la musique qu'elle joue dans ses magasins.

 

A découvrir

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR