AccueilINNOVATIONSLES ROBOTS, CES NOUVEAUX HéROS DU COVID-19

Les robots, ces nouveaux héros du Covid-19


Publié le 28/04/2020

Image actu

Ils remplacent les policiers, aident le personnel soignant et nettoient nos rues. Les robots prouvent leur utilité et leur efficacité durant la pandémie. Ces robots que d'aucuns craignent ont eu le temps et l'occasion de faire leurs preuves pendant la crise du coronavirus. À ne pas mettre entre toutes les mains.


 

Ils emballent les commandes envoyées sur la Toile, désinfectent les couloirs des hôpitaux et vérifient les papiers des passants qui ne respectent pas le confinement. Les robots sont de plus en plus utilisés depuis l’éclatement de la pandémie dans le monde.

 

 

Un marché qui d'ici 2030 devrait représenter 90 milliards d’euros

 

Le marché planétaire de la robotique, évalué à 22 milliards d’euros en 2019, devrait atteindre le cap des 90 milliards d’euros d’ici 2030. Cette estimation du think-tank numérique français Idate a été effectuée avant la crise du Covid-19. La plupart des experts s’accordent aujourd’hui à dire que les ventes de robots devraient encore s’accélérer lorsque l’économie mondiale aura retrouvé un semblant de normalité. La « machine » a en effet prouvé son efficacité dans ces temps pour le moins troublés. Même si Serge Tisseron (interview à lire dans la prochaine revue Influencia) nous prévient contre ces intelligences artificielles insidieuses qui envahissent nos espaces privés, dans son nouvel ouvrage à charge contre les machines parlantes qui entrent dans nos vies.

 

 

Amazon montre la voie

 

Les commerçants en ligne utilisent de plus en plus de robots pour préparer les commandes reçues sur internet. Les plateformes logistiques d’Amazon sont remplies de machines orange qui transportent des armoires remplis de millions d’articles. Le géant américain n’a pas hésité, en 2012, à dépenser 775 millions de dollars pour racheter la compagnie Kiva Solutions qui a imaginé ces robots. Cet investissement devrait lui rapporter gros. « Il ne fait aucun doute que (la pandémie actuelle) va accélérer (la vente de robots) », déclare Brandon Fletcher, analyste chez Sanford C. Bernstein & Co. Les mouvements sociaux et les décisions de justice qui ont contraint Amazon a fermer ses entrepôts en France jusqu’au 5 mai  ainsi que les plaintes de nombreux consommateurs vont encourager les e-commerçants à remplacer leurs collaborateurs par une armée de machines. Les habitants d’Irvine en Californie se font livrer depuis l’an dernier leurs colis par Scout, un robot à six roues développé par le groupe fondé par Jeff Bezos. La pandémie a permis à la robotique de pénétrer de nouveaux marchés jusqu’alors inexplorés.

 

 

 Robocop et Ninjas

 

À Tunis, Robocop, aussi appelé Pguard, remplace les policiers en vérifiant les papiers d’identité des personnes qui ne respectent pas le confinement.

 

 

 

 

Dans l’hôpital Circolo de Varèse en Lombardie, six robots permettent de contrôler les paramètres vitaux des malades atteints par le coronavirus sans faire prendre de risques au personnel soignant.

 

 

 

 

En Thaïlande, les Ninjas sont capables de surveiller l’évolution des patients dans les cliniques, de leurs livrer leurs repas et de désinfecter les chambres. Le chien Spot de Boston Dynamics trie les malades qui arrivent à l’hôpital Brigham and Women’s à Boston.

 

 

 

 

Les machines commencent aussi à faire leur apparition dans les rues des villes. Des drones contrôlent la température des passants à Treviolo, une commune de 11.000 habitants située près de Bergam . D’autres désinfectent les avenues et les ruelles de villes et villages en Chine.

 

 

 

 

Certains de ces robots ne devraient plus être aussi utiles lorsque les « Terriens » seront de nouveau autorisés à retrouver une vie normale mais beaucoup devraient « survivre » à la fin de la pandémie. Ces machines peuvent en effet travailler 24 heures sur 24. Longtemps leur prix a été un frein pour les entreprises et les communautés qui souhaitaient les acquérir mais leurs tarifs ne cessent de chuter d’année en année. Les robots pourraient être les grands vainqueurs de la crise actuelle.

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR