AccueilINNOVATIONSRESPIREZ VOTRE PARFUM SANS DANGER à LA MAISON

Respirez votre parfum sans danger à la maison


Publié le 02/06/2019

Image actu

Laissez tomber les bougies parfumées que vous adorez, cessez de les offrir. Elles ne sont pas écolos dutout, de drôles d'émissions pas très saines s'en dégagent... Après cinq ans de R&D, une start-up a mis au point un diffuseur écolo et bon pour la santé qui vous permet de faire vos propres mélanges olfactifs. Beau, bon mais cher…

 

 

Autant vous le dire tout de suite. L’appareil est beau, innovant et écologique mais il va vous coûter une petite fortune. On n’a rien sans rien… Quoi de plus romantique et « cosy » que d’allumer une petite bougie parfumée ou un bâtonnet d’encens dans son salon ou sa salle de bain. Ecouter une musique douce dans un nuage d’une odeur aimée. Se relaxer dans un bain chaud avec pour seule lumière une jolie flamme qui fait danser des ombres sur les murs. Home sweet home… Seulement voilà, ces produits sont mauvais pour notre planète et néfastes pour notre santé.

 

 

Attention danger

 

Un rapport de l'Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a tiré la sonnette d’alarme en juillet 2017. « L’utilisation des bâtons d’encens se traduit ainsi par des concentrations élevées en benzène, toluène, éthylbenzène, styrène, formaldéhyde, acétaldéhyde et acroléine, explique le rapport. On relève également des concentrations de HAP (Hydrocarbures Aliphatiques Polycycliques) et de particules élevées. Les encens sont plus émissifs en particules que les bougies mais présentent des particules plus grosses (de 80 à 190 nm) ». Soudain, la belle odeur dans votre demeure commence à sentir un peu moins bon… « Les bougies émettent significativement plus d’oxydes d’azote que les bâtons d’encens », prévient l’enquête de l’Ademe et elles relâchent dans l’atmosphère « des particules plus fines (diamètre < 100 nm) » . Le gouvernement britannique, dans son rapport intitulé « Clean Air Strategy », a lui aussi montré du doigt la nocivité des bougies parfumées.

 

 

Un sculpteur de parfum change la donne

 

Aymeric Wuidart a toujours été conscient de ce problème. Cet ancien cadre de Danone, Nestlé et Coty a fondé il y a tout juste dix ans Art & Sens. Cette société, qui se définit elle-même comme un « sculpteur de parfum », imagine des parfums sur-mesure pour des clients fortunés. Il y a cinq ans, Aymeric Wuidart et ses associés David Lopez Bonet et Xavier Pourcine ont décidé de se diversifier dans les parfums d’ambiance.

 

 

Déclencheurs émotionnels

 

L’odorat est le seul de nos sens à communiquer en première instance avec l’amygdale, la partie « émotion et mémoire » du cerveau. L’émotion précède toujours la reconnaissance consciente d’une odeur. Ainsi, les signaux olfactifs sont transcrits dans le cerveau en sensation de plaisir, ou de déplaisir, de bien être ou d’inconfort. Artiris, la société fondée en 2018 par Aymeric Wuidart et ses partenaires, appelle cela le « patrimoine olfactif ». Les odeurs sont de vrais déclencheurs émotionnels. Si elles ne génèrent pas forcément plus de souvenirs qu’une image ou un son, elles sont beaucoup plus riches en émotions. Nos émotions olfactives sont également intrinsèquement associées à la mémoire. Fort de ce constat, la start-up a voulu mettre au point un diffuseur avec trois priorités en tête. « Nous souhaitions développer un produit qui réponde aux attentes de nos clients en terme de naturalité, de santé et de signature olfactive », résume Aymeric Wuidart.

 

 

 

Un parfum sur-mesure

 

Compoz, c’est son nom, ne diffuse ainsi que des huiles essentielles naturelles issues de sourcing éthiques ou bio. Aucune matière synthétique, si souvent utilisée de nos jours, n’est proposée. Le système de propagation sans alcool, sans combustion, sans flamme, sans fumée, a été breveté car il préserve aussi bien les huiles utilisées que la qualité de l’air intérieur. Un détail important quand on sait que l’air intérieur est entre huit à dix fois plus pollué que l’air extérieur. Compoz peut également recevoir jusqu’à cinq capsules d’huiles essentielles. Le client peut ainsi créer ses propres parfums d’ambiance en temps réel et ajuster leur puissance de diffusion afin de profiter de la plus belle expérience olfactive possible.


Lors de sa présentation au CES de Las Vegas en 2019, ce produit a été récompensé par un Innovation Award dans la catégorie Home Appliances. Cette année, le diffuseur sera testé dans des suites d’hôtels, des spas et des yachts. Dès l’année prochaine, il sera commercialisé auprès du grand public. Son prix de vente sera compris entre 600 et 1500 euros en fonction des finitions choisies. Les capsules d’huiles essentielles seront, elles, facturées entre 15 et 25 euros. Des parfums imaginés par Artiris vous coûteront, pour leur part, au moins 55 euros. De belles sommes pour des capsules qui diffuseront de douces odeurs pendant 60 heures tout au plus. On vous avait prévenu…

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR