AccueilINNOVATIONSMEERO VEUT MARCHER SUR LES PLATEBANDES DE WETRANSFER

Meero veut marcher sur les platebandes de WeTransfer


Publié le 15/07/2020

Image actu

 

La plateforme française de mise en relation entre photographes et clients devrait convaincre de nombreux « créas » avec MeeroDrop qui permet de prévisualiser les fichiers envoyés et de télécharger uniquement ceux qui nous intéressent.

 

Pourquoi aller voir ailleurs quand on se satisfait de ce qu’on a ? Pour transmettre des visuels, des vidéos et des fichiers lourds, les internautes ont presque tous le même réflexe pavlovien : ils utilisent WeTransfer. Fondée en 2009 à Amsterdam aux Pays-Bas, cette plateforme est plébiscitée chaque mois par 60 millions de personnes qui l’utilisent pour transférer un milliard de documents. La France est le premier marché de cette société avec 5,8 millions de fidèles mensuels. Ce succès s’explique : «la plateforme est simple visuellement, l’audience française a une sensibilité visuelle et créative et la communauté a grandi au cours des années », expliquait au magazine Stratégies Camille Verniolle, la directrice commerciale de l’entreprise. La popularité de WeTransfer dans l’hexagone s’explique aussi en raison du poids des industries créatives dans notre pays car 80% des utilisateurs de ce site travaillent dans ce secteur. De plus en plus de tech proposent d’ailleurs des services pour ces compagnies comme Adobe qui a développé, l’an dernier, son offre sur le Cloud afin de permettre aux professionnels de bosser où et quand ils souhaitent. Une initiative bienvenue avant l’arrivée de la pandémie et du confinement qui ont contraint de nombreux salariés à télétravailler. Si l’efficacité et la facilité d’utilisation de WeTransfer n’est plus à démontrer, la plateforme n’est pas parfaite pour autant. Elle oblige notamment ses destinataires à télécharger les documents et les vidéos sans les consulter auparavant. D’autres solutions pourtant existent sur la Toile.

 

 

 Un succès impressionnant

 

Créé en 2016, Meero souhaite, selon ses dires, « révolutionner le monde de la photographie en donnant la possibilité aux photographes de se consacrer à leur passion ». Cette start-up, qui compte déjà 700 salariés de 49 nationalités différentes, assure la gestion complète des shootings et ses temps de livraison sont inférieurs à 24 heures. Cette plateforme de mise en relation entre photographes et clients se positionne comme « un facilitateur d’activité pour les créatifs en se chargeant de toutes les tâches laborieuses et chronophages qui peuvent les ralentir au quotidien ». Elle propose ainsi de les accompagner avec des outils de comptabilité, CRM, marketing mais aussi avec des masterclasses et des tutoriels techniques. Elle organise, en outre, des rencontres entre photographes dans 35 pays, publie un magazine en ligne en deux langues baptisé Blind et elle a créé une fondation de soutien à la photographie. Ses photographes livrent, quant à eux, un reportage dans le monde toutes les… 25 secondes. Plus de 10,5 millions de clichés ont déjà été pris pour répondre aux attentes de ses 31.000 clients. Récemment, cette licorne a choisi de marcher sur les platebandes de WeTransfer en lançant MeeroDrop.

 

 

Made in France

 

«Cette solution gratuite, simple, collaborative et créative permet d’envoyer des fichiers volumineux d’une taille maximale de 10GB sur le net. Au delà des fonctions classiques proposées par d'autres solutions, MeeroDrop va plus loin que le transfert pur et met en valeur les contenus partagés, souligne la start-up. En effet, le « Drop » permet aux destinataires de prévisualiser les fichiers envoyés et de télécharger ceux de leur choix. La plateforme permet aussi de retirer à tout moment des fichiers importés, d'en ajouter d'autres et de les liker ou commenter ». Ce site a également l’avantage d’être « Made in France », un argument de poids par les temps qui courent. Alors pourquoi hésiter encore plus longtemps ?

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR