AccueilINNOVATIONSLES CINQ PILIERS DE LA CONNEXION EN 2015

Les cinq piliers de la connexion en 2015


Publié le 03/03/2015

Image actu

 

Chaque année le MWC grossit et  ce sont 90 000 participants qui se sont retrouvés dans la capital catalane pour découvrir les dernières innovations d’un monde traversé de « connexions » et écouter Carlos Gohn, Jimmy Wales (Wikipedia) ou encore Mark Zuckerberg.

 

1. Le terminal n’est pas grand chose, c’est l’OS qui compte !

 

Les smartphones restent bien sûr des objets de désir et des prouesses technologiques. Mais c’est bien l’OS (operating system : iOS ou Android) qui compte pour les marketeurs. Pourquoi ? Car en ouvrant leurs couches natives aux développeurs (la possibilité de déclencher des actions directement dans les notifications sur Android par exemple), ils deviennent naturellement la première interface d’interaction avec les marques. Plus direct, plus simple, l’OS enlève ainsi une couche pour une expérience utilisateur enrichie.

 

 

2. « Mobile First » devient « Connected Life »


Cela faisait dix ans que l’on nous promettait « l’année du mobile », à Barcelone on semble déjà sur une autre planète : celle de la « vie connectée ». Une promesse de connectivité avec notre environnement (maison, voiture, réseaux sociaux, environnement urbain) dans lequel la data collectée par Zettaoctets permet de simplifier et d’optimiser notre quotidien. Applications médicales ou commerciales soutenues par les Wearables permettent à toutes les marques d’optimiser une expérience client, toujours plus « seamless »…

 

 

3. 2015 sera l’année des Smartwatch

 

Et ce n’est pas à cause des multiples annonces effectuées lors du MWC 2015. Bien que de très beaux produits aient été présentés, comme la Urbane de LG, c’est encore une fois du côté de Cuppertino que sonnera le glas. Toutes les attentes se concentrent autour de la smartwatch d’Apple qui pourrait être l’élément déclencheur. Un marché qui s’annonce prometteur et que de les marketeurs devraient se presser d’investiguer car si la proximité avec le consommateur est intense via une montre connectée, le challenge de l’UX reste à relever.

 

 

4. Mobile = Money

 

Les solutions de paiement, vantant sécurisation et simplification, se multiplient. Pourquoi ? Car les achats sur mobile explosent. Que les terminaux mobiles soient utilisés comme outil de paiement (le dernier né de Samsung propose d’ailleurs la techno « Magnetic Secure Transmition » permettant de payer quasiment partout via son mobile puisque le terminal simule le passage d’une carte magnétique dans le lecteur) ou bien que les achats soient réalisés via des apps et sites e-commerce, les volumes explosent. En France, une récente étude Paypal & Ipsos avance le chiffre de 15 milliards d’euros d’achats réalisés sur mobile en 2016.

 

 

5. Google, Facebook et « le prochain milliard »

 

Pour une fois c’est Mark Zuckerberg en personne qui a fait le déplacement pour venir présenter ses ambitions concernant la mise à disponibilité d’internet pour « le prochain milliard » d’êtres humains. Porté par son projet Internet.org, cette ambition s’interprète également comme la seule opportunité de croissance pour le réseau social qui atteint la quasi saturation dans ses marchés d’origine. Côté Google, Sundar Pichai (SVP of Products at Google) présentait lui les différents projets portés par le géant de Mountain View : Loon (internet via ballons stratosphériques), Link (fibre optique) et Titan (via une série de drones).

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR