AccueilFUTURE OF WORKTROUVEZ LE TRAVAIL QUI VOUS RENDRA VRAIMENT HEUREUX !

Trouvez le travail qui vous rendra vraiment heureux !


Publié le 09/09/2020

Image actu

 

La crise sanitaire mondiale, doublée d’une récession économique sans précédent, pose de nombreux défis en matière d’emploi. Face aux Cassandre qui ne manquent pas de prédire chômage de masse et fracture sociale, les chroniques #FutureOfWork documentent les changements positifs du travail et des organisations, afin de contribuer à renforcer l’employabilité dans le monde de demain

 

 

Randstad a publié le 7 juillet dernier une étude qui démontre que 29% des français ne perçoivent pas le sens et l’utilité de leur emploi. Pour 16% d’entre eux, c’est le contexte de pandémie leur a fait prendre conscience du problème. Ce refus net d’occuper un « bullshit job » amène de plus en plus d’individus en quête de sens à chercher à se réorienter, par le biais d’un bilan de compétences ou d’un coaching.

 

 

 Etre heureux au travail, c’est possible

 

Le succès de la start-up chance.co illustre parfaitement cette tendance. Celle-ci propose des parcours de coaching digital 100% en ligne, pour « choisir le travail qui vous rendra heureux ». Combinant 24 heures d’auto-coaching en ligne et 6 heures de coaching vidéo personnalisé avec un professionnel, cette solution, éligible au CPF , permet d’aboutir à un projet professionnel robuste, en phase avec vos aspirations profondes, vos contraintes personnelles et vos compétences. Cette entreprise de PsyTech combine data csience, psychologie, prospective métier et sociologie pour aboutir à une recommandation personnalisée. Surtout, chance.co combat deux barrières qui limitent l’épanouissement professionnel. D’une part, les barrières internes que nous devons affronter : ne pas savoir qui on veut devenir, ce que le monde a à offrir et toutes les peurs et croyances qui peuvent nous limiter. D’autre part, les barrières externes, qui vont des biais inconscients (filtre du diplôme, du parcours linéaire pour accéder à un certain type d’emploi…) à la discrimination illégale.

 

 

Favoriser la mobilité sociale

 

En effet, il nous faut adresser collectivement un défi d’égalité des chances en France. L’OCDE a ainsi mesuré qu’il fallait, dans notre pays, 6 générations pour ceux qui sont nés avec les familles avec les revenus les plus bas pour atteindre le revenu médian. C’est 2 générations au Danemark, 4 au Japon ou en Espagne, 5 en Italie ou aux Etats-Unis... L’enjeu est d’adresser le fait que la mobilité sociale d’une génération à l’autre est limitée au regard des différentes dimensions que sont les revenus, l’accès à l’éducation, à l’emploi et à la santé. Le constat est identique s’agissant de la mobilité individuelle sur l’échelle des revenus au cours de l’existence. On observe notamment une absence de mobilité au bas et au sommet de l’échelle sociale. Ce sont les phénomènes de « planchers qui collent », limitant les possibilités d’ascension sociale. Ou encore de « plafonds adhérents », associés à une monopolisation des opportunités au sommet de l’échelle.

 

 

Remédier au « plancher qui colle »

 

Pour lutter contre ce phénomène du « plancher qui colle », Chance.co réserve statutairement un quart de ces accompagnements chaque année aux personnes ayant des revenus inférieurs à 1400 euros par mois. Preuve de la valeur ajoutée de son offre, l’entreprise attire aussi des profils très qualifiés et aisés, qui pourtant, pourraient facilement accéder à un coaching individuel bien plus onéreux. 20 000 personnes ont utilisé la plateforme chance.co depuis 2020, avec un doublement des inscriptions depuis la crise du COVID. « La meilleure façon de prédire le futur, c’est de le créer » comme l’affirmait Abraham Lincoln. Alors vous aussi, tentez votre chance….

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR