AccueilEXPLORATIONLA RUE DE PARADIS AU PROPRE

La rue de Paradis au propre


Publié le 24/02/2019

Image actu

L’opération zéro déchet menée par la mairie du Xème arrondissement dans la rue de Paradis se déroulera tout au long de l’année 2019. Une grande première qui concerne 6000 habitants, commerçants, employés et dont on espère bien qu’elle devienne… contagieuse.

 

 

Pourquoi elle ? Dixit Léa Vasa, adjointe à la mairie du dixième arrondissement, « la rue de Paradis constitue un laboratoire représentatif du quartier grâce à ses commerces dont une quinzaine de bars et restaurants, un Franprix, des entreprises (grandes et petites), des écoles, et aussi des contraintes typiques de certaines voies parisiennes, et notamment les trottoirs, très étroits ». C’est au terme d’une concertation menée en 2017 par Paris Action Climat, que la rue a finalement été choisie pour tous ces critères évoqués plus haut. Sans compter, la présence non loin de là, de l’association Zéro Waste Paris qui a tout de suite proposé ses services afin d’organiser avec la mairie tout le dispositif d’accompagnement et d’information, explique-t-on mairie du dixième. L’objectif est de réduire de 10% les déchets d’ici 2020 sachant que ses habitants et commerçants produisent chaque semaine 9 tonnes de déchets. «Nous allons commencer par mener une vaste campagne de sensibilisation auprès de tous les habitants, commerçants et entreprises implantées dans la rue pour faire passer le message que le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas», précise Léa Vasa.

 

 

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Rendre à la terre

 

Pour la mise en œuvre de ce programme ambitieux, Zéro Waste va donc concentrer ses efforts de sensibilisation pendant toute l’année. Au programme, une rencontre mensuelle sur une thématique autour du zéro déchet (l’obsolescence programmée, le textile, l’économie du partage, la consigne, le compostage, etc.), des formations autour des pratiques zéro déchet (Initiation au ZD, le ZD au bureau, le ZD dans les écoles, etc.), des ateliers pratiques pour partager les savoir-faire des bénévoles impliqués dans ce mode de vie, des visites de lieux qui ont intégré les valeurs des 5R (Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Rendre à la terre) et des balades, une présence fréquente de bénévoles sur le terrain pour proposer à certains acteurs comme les commerçants de se rendre plus visibles en les ajoutant à une cartographie du zéro déchet, des moments de rencontre entre les partenaires (entreprises et associations) qui soutiennent l’association sur ce projet et les acteurs de la rue, afin de montrer des alternatives existantes et fonctionnelles (enlèvement des biodéchets, contenants consignés pour la vente à emporter, bacs consignés pour la livraison des professionnels, courses alimentaires en vrac, etc.)

 

 

La mairie de Lisbonne intéressée

 

Enfin, Zéro Waste proposera aux habitants et autres acteurs de la rue de rejoindre des groupes de travail afin de leur suggérer des défis individuels et/ou collectifs à mettre en place, et les accompagner sur cette réflexion. De son côté Kiss Kiss Bang Bang dont le siège est implanté dans la rue, a accepté de devenir le bureau témoin. Le spécialiste de la levée de fonds participative a également lancé un appel à projets ciblé sur les solutions de réduction des déchets et propose de réduire les frais de levée de fonds de 20% pour les lauréats. Dans « sa boutique », la société propose aussi, gratuitement, une exposition dédiée aux solutions de réduction des déchets en partie financées sur leur site. Jean Bouteille, spécialiste des solutions de bouteilles en verre consignées, Niiji, le «lunch box» durable, ou encore l'application Toogoodtogo, qui permet de limiter le gaspillage des restaurants, sont également de la partie. Evidemment toutes ces initiatives sont relayées auprès des autres mairies afin d’entrainer un mouvement général. Léa Vasa a déjà présenté son programme au personnel de la mairie de Lisbonne, et puis certaines autres rues commencent à s’inspirer de ce Paradis à la fois tendance et incontournable!

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR