AccueilETUDESSEXE ET TECHNO, LE GRAND MOVE

Sexe et techno, le grand move


Publié le 15/05/2019

Image actu

Tinder, Grindr ou Adopte Un Mec et que sais-je, selfie, challenge et objets connectés : comment se redéssine et se meut le paysage sexuel et amoureux à l’air du tout digital ? Réponse en étude selon Lelo, un des géants mondial des accessoires et produits intimes de luxe qui met en lumière la convergence du sexe et des technos.

 

 

Avec une communautés d’internautes dépassant le quart de million, la marque Lelo a interrogé son auditoire pour évaluer l'impact du digital et ses formats conversationnels aussi multiples que singuliers sur notre vie sexuelle. Résultat : les usages évoluent, les moeurs aussi. Sans surprise, 72,5%  des répondants sont ultra actifs sur les réseaux sociaux et 31,7% admettent avoir eu des relations sexuelles avec quelqu'un rencontré virtuellement. Parmi eux, 65,8% se disent satisfaits, la rencontre correspondant à  « ce qu'ils en attendaient ». Et pour plus de la moitié des deux quarts qui n’ont pas encore eu l’occasion de s’encanailler, ils sont néanmoins dans l’attente d’une aventure prochaine.

 

 

Sexting fever

 

C'est désormais un lieu commun de dire que nos smartphones et les médias sociaux changent notre façon de communiquer. Mais, il semble que nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser ces outils pour nous exprimer sexuellement, par le biais de photographies, de sextos, mais aussi de rencontres. 

 

Tandis que 19,3% ont déjà envoyé par message privé ou sur leurs pages une photo prise lors d'un rapport sexuel, 58,5% considèrent le sexting commen faisant partie intégrante de leurs rapports sexuels et 33,3% ont utilisé les médias sociaux spécifiquement pour coucher. Parce qu’entre faire et assumer faire il y a parfois un monde, 22,4% des sondés admettent avoir créé un compte « secret » sur le digital, une sorte de d’alibi donc, pour rencontrer un partenaire sexuel.

 

Et pour les coeurs tendres dont les mots ne sauraient toujours se résumer en quelques emojis tendancieux, il semblerait que l’ère des médias sociaux soit aussi propice au romantisme. Des comptes instagram comme @amours_solitaires ou @exrelou mettent à l’honneur les conversations intimes et amoureuses des internautes en mal d’amour. Une manière de faire perdurer le caractère aussi merveilleux que dramatique des relations 3.0.

 

 

Feu les lettres d’amour ?

 

Retours positifs et soif de découvrir, facilité de l’anonymat et rapidité des connexions, les réseaux sociaux semblent être le nouveau canal du flirt, envoyant valser lettre manuscrites parfumées et autres tactiques d'approches passées. Mais attention réel et virtuel savent faire chambre à part. Pour 87,4% des sondés, le téléphone et ses tentations restent éteins pendant et après un rapport sexuel.

 

Pour Stu Nugent, Brand Manager chez Lelo : « Nous vivons une époque formidable ! Grâce à cet amas de verre et de silicium que nous avons tous dans la poche, nous pouvons interagir directement avec les personnes que nous suivons, être au courant de leur actualité et trouver un partenaire sexuel compatible partout et à tout moment. Il y a quelques années à peine, utiliser les médias sociaux - ou même les sites de rencontre – avait une connotation négative, en matière de sexe. Mais je pense que nous commençons à comprendre que c'est en fait tout le contraire: les médias sociaux deviennent une partie intrinsèque de notre expression intime, et en conséquence, nous aident à prendre de meilleures décisions pour notre sexualité ». 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR