AccueilLA CULTUREC'EST QUI LE ROI?

C'est qui le roi?


Publié le 14/01/2019

Image actu

Un peu de légèreté en ce mois de janvier où l’on rit toujours... jaune… Des boulangers ont eu l'idée de faire fabriquer des fèves à  l'effigie... de Johnny Hallyday, disparu en décembre 2017. Résultat. Les Français se battent sur Le Bon Coin et eBay pour compléter leurs collections commencées chez leurs commerçants préférés.

 

 

Si les briquets à l’effigie de Johnny Halliday vendus dans toutes les civettes font un carton, les fèves pas très rock & roll à l’image du taulier font florès. Les boulangers se seraient-ils donné le mot ? Aucunement. L’initiative de créer des collections de fèves à l’effigie du chanteur décédé en décembre 2017 est née spontanément dans l’esprit de boulangers de la France entière. A Bourg-Saint-Andéol, en Ardèche, de Meurthe-et-Moselle, de Limoges, de Saint-Etienne, de Dordogne ou encore de Pontoise, L’idée ? Rendre un hommage à leur idole… Mais pas que. En communiquant en point de vente, leur idole a fait décoller les ventes de galettes des rois… Certains ont même la panoplie complète, sac à galette, présentoir en forme de guitare, vendu 20 euros…

 

Mieux. Depuis dix jours, le business fait rage sur le Bon Coin et Ebay.

 

201 annonces de fèves ont été déposées par des particuliers… tandis que 1549 fans cherchent de leur côté les guitares ou albums miniature sur le site de ventes. Les fabophiles, fans du chanteur se sont également rués sur le site d’enchères eBay pour compléter leurs collections. Et si la semaine précédant l’Epiphanie, les recherches de fèves dites classiques ont enregistré un bond de +99%, les recherches "Johnny Hallyday" ont quant à elles connu une croissance de +827% !

 

 

Une fève collector a été vendue 1500 euros

 

Une figurine peut atteindre les 40 euros, une collection complète de 12 pièces aller de 256 euros à 380 euros, tandis que la pièce collector introuvable, a été vendue 1500 euros ! Sur Twitter, les journalistes étrangers sont un peu étonnés de cette folie autour du plus français des rockers… La France, n’a pas, il faut bien l’avouer de reine d’Angleterre à mettre dans ses galettes des Rois !

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR