AccueilLA CONVERSATIONINFLUENCIA COMBAT L’EMBONPOINT INTELLECTUEL…

INfluencia combat l’embonpoint intellectuel…


Publié le 26/09/2016

Image actu

« Audacieux. Génial ! Euhhh… Fallait le faire... » : la nouvelle campagne d’INfluencia ne laisse pas insensible et nous sommes fiers de vous la présenter…

 

« Musclez votre esprit » : sans aucune arrogance, voici le message qu’INfluencia veut désormais faire passer aux professionnels de la communication et aux lecteurs d’horizons divers.

 

Nous sommes clairement rentrés dans un monde de surconsommation de médias où l’information prime sur la communication entre les individus. L’audience, le partage, l’immédiateté voire l’urgence nous empêchent d’avoir le recul et les prises de décisions nécessaires à un travail de qualité. « Nous consommons de l’information sans la vérifier. L’important est qu’on en parle sans s’assurer de sa véracité. Nous surconsommons des images qui sont une autre forme d’information », expliquent Arnaud Lebacquer et Hugues Pinguet, les deux fondateurs de l’agence Glory Paris à l’origine de la campagne. Et de rajouter : « Nous sommes devenus boulimiques de toutes sortes d’informations. Et lorsqu’on parle d’information aujourd’hui, cela concerne un vaste monde. Nous ingurgitons de l’info. Et si nous n’avons pas été rassasiés, nous cherchons des instants pour le faire. Dans le métro ou le soir avant de nous coucher. Soyons sélectifs, et cessons d’engraisser notre cerveau de sucre et de graisse informatifs », précisent-ils.

 

Et c’est un fait, la boulimie d’informations nous rend obèses. Le terme infobésité n’est pas anodin et les médias font parfois office de Coca ou de McDo "intellectuels". Leur course effrénée à l’audience les rend complaisants envers les professionnels et incapables d’amener une analyse journalistique digne de ce nom… Et au final, on se retrouve avec un marché plat qui a accès à la même information… Un vrai problème d’engraissement intellectuel…

 

 

 

 

 

Soyons vraiment créatifs

 

Oui, évitons d’être mous du genou… Le monde de la communication s’est lissé avec le temps. Cette impression de formatage revient très souvent dans la bouche des professionnels. C’est aussi une des raisons qui nous a motivés à lancer cette campagne avec Glory Paris. « Lorsque nous faisons le constat de toute cette consommation abusive d’informations, il apparait logique de le montrer de façon symbolique. Nous voulions avant tout faire prendre conscience de ce que nous ingérons comme saleté dans notre corps. Et lorsqu’on dit corps, le cerveau en fait partie. Nous sommes comme des disques durs qui saturent. Alors sans doute la création est-elle osée mais elle est surtout le reflet de nous-mêmes », précise le glorieux duo. Une chose est certaine, on tape beaucoup sur la communication mais au final la vraie malade, c’est l’information.

 

 

Hommage à Magritte, ce grand artiste du surréalisme

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR