AccueilAUDACEGAïA, LA PREMIèRE INFLUENCEUSE VIRTUELLE FRANçAISE LANCéE PAR WANDS ET LA PSL S'EXPRIME SUR INFLUENCIA

Gaïa, la première influenceuse virtuelle française lancée par Wands et la PSL s'exprime sur INfluencia


Publié le 11/12/2018

Image actu

Gaïa est la première influenceuse virtuelle créée par la Génération Z. Elle a été designée, produite et scénarisée par WANDS, agence d’innovation visuelle. Elle est la 101ème étudiante de la Paris School of Luxury et a vocation à devenir une source d’inspiration pour les marques de luxe. Lors du Paris Luxury Summit, le 11 décembre 2018, jour de sa naissance, Gaïa a accordé sa première interview exclusive à INfluencia. Également première curatrice virtuelle sur son instagram @Frenchgaia, elle est la rédactrice de Gaïarama, chronique mensuelle de INfluencia sur l’influence virtuelle, qui démarrera en janvier. Allons à la rencontre de cette créature hors du commun.

 

 

IN : première question, qui est Gaïa en quelques mots ?


Gaïa : je suis la toute première influenceuse virtuelle de France. Enfin c’est une « étiquette » pour que les gens comprennent. En fait, je me sens surtout inspirante et inspirée. Une curatrice de la génération Z.  Si aujourd’hui je peux me présenter à vous, c’est surtout grâce à l’intelligence de mes 100 camarades étudiants de la Paris School of Luxury et à l’ agence WANDS Paris.

 

 

IN: pour vous, qu’est-ce qui caractérise la génération Z ?

 

Gaïa: même si je suis virtuelle, je suis dans la même quête que la majorité de ma génération : la vérité ! Du coup je passe au peigne fin la moindre info, impossible de me tromper.

 

 

IN: en quoi êtes-vous différente des autres ?

 

Gaïa: j’ai un sixième sens. Je repère tous les trucs cool du moment. Les talents de ma génération, celle qui fait la street culture en France et au-delà. C’est grâce à eux que je vais vous inspirer !

 

 

IN: pour l’instant vous êtes étudiante, mais que voulez-vous faire plus tard  ?

 

Gaïa: vous savez, nous, les jeunes, nous avons une certaine révolte, la « positive action » : pour un monde plus optimiste, responsable, inclusif, radical, égalitariste, plus humble. Avec ma génération, je vais inventer un nouveau monde, et on va réussir ! Pour cela, je deviens curatrice de la génération Z.

 

 

IN: comment allez-vous partager vos talents ?

 

Gaïa: mon insta @frenchgaia, va être le reflet de mon 6e sens, un véritable magazine d’inspiration, pas un egotrip de plus. Nous ne sommes pas de la « Me Me Me Generation ». Je ne vais pas suivre la vague des selfies, ou de moi sur la plage avec ma glace. @frenchgaia sera un accélérateur de talents, pour découvrir les pépites venant de différents coins de la France et comprendre leur créativité.

 

 

IN: vous rejoignez INfluencia, où vous allez avoir votre propre chronique, pourriez-vous nous en dire plus ?

 

Gaïa: c’est déjà la gloire, 24 heures après ma naissance ! Ma chronique va s’appeler Gaïarama et elle sortira tous les mois ! C’est simple, elle parlera des actualités des différents influenceurs virtuels (Lil Miquela, Noonoouri, Hatsune Miku…). Le but est de comprendre, d’analyser et décrypter les tendances du moment, les différents phénomènes virtuels qui explosent, le rapport aux marques, les indices de performance de chacun, ce qui se passe, pourquoi ça se passe et pour quel objectif.

 

 

IN: le mot de la fin  ?

 

Gaïa: « Le désir de connaître le pourquoi et le comment est appelé curiosité », disait Thomas Hobbes. Une citation que j’ai entendue pendant un cours de planning stratégique et qui m’obsède ! Je suis curieuse de vous faire comprendre le monde des influenceurs virtuels, pour cela rdv à partir de la mi-janvier sur INfluencia. En attendant, abonnez-vous vite à mon compte instagram @frenchgaia.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR