AccueilTHE REVIEWLA RSE N’EST PAS UN GADGET PUBLICITAIRE

La RSE n’est pas un gadget publicitaire


Publié le 08/11/2019

Image actu

366 lance RSE 366, un programme qui permet aux marques sincèrement engagées dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale de s’associer aux valeurs et aux forces de la presse régionale. Explications avec la DGA commerce et le DG de la régie. 

 

 

IN : pourquoi avoir lancé le programme RSE 366?


Stéphane Delaporte : les questions de responsabilité sont au cœur de l’approche de la presse quotidienne régionale (PQR), qui délivre une information d’hyper proximité et bénéficie d’un important capital confiance auprès de lecteurs très engagés sur leur territoire, d’élus et de citoyens actifs dans les associations. Les sujets de responsabilité sociale et environnementale (RSE), qui mettent en avant les initiatives des citoyens et des entreprises, sont  largement relayés dans la presse régionale. D’ailleurs, beaucoup de marques communiquent déjà sur leurs actions RSE dans nos supports. L’accélération des attentes de la part des citoyens nous a amenés à réfléchir à une offre spécifique pour des entreprises qui s’impliquent sincèrement dans ces démarches. Une marque peut travailler sa stratégie RSE avec nos médias, à condition de respecter elle aussi notre triptyque « Réalité, Sincérité, Engagement » et que ses actions soient identifiables, contrôlables... 

 

 

IN : comment cela a-t-il été conçu ? 

 

Line Maitre Gasparini : RSE 366 est un programme de communication qui s’inscrit dans la durée, car il faut du temps pour se transformer. Plusieurs « briques » peuvent être activées. Nous avons d’abord créé un baromètre d’image de marque, basé sur notre panel de 50 000 internautes, qui « tracke » les évolutions dans la crédibilité et les valeurs de la marque pour mesurer les gains des actions RSE. Un système de social listening identifie par ailleurs les attentes des lecteurs sur les réseaux sociaux de la PQR et fait remonter les insights qui résonneront particulièrement dans nos médias. Des dispositifs digitaux cobrandés avec chaque marque de PQR permettent à l’entreprise d’exposer ses engagements et de travailler sur du brand content de proximité... 

 

Affirmer ses valeurs sur le print permet enfin aux marques d’énoncer un engagement très fort avant de travailler le sujet plus en profondeur sur d’autres supports, par exemple avec des formats très contributifs comme la vidéo qui peuvent être mis en avant ou produits au cours d’un événement. 

 

 

IN : pourquoi avoir inclus un dispositif de road shows?


L. M. G. : ces événements hébergés dans les locaux des éditeurs de PQR et animés par un journaliste du titre sont un gage de confiance. C’est aussi une manière unique pour les entreprises de rendre leurs actions RSE tangibles et de tisser ou de resserrer un lien social. Ces séries de conférences font l’objet d’appels à participer dans les éditions locales, de captations vidéo, de streaming live et de comptes rendus publirédactionnels. C’est une vraie plus-value pour les marques de pouvoir expliquer le déploiement de leurs actions, localement et face à leurs consommateurs. On nous demande de plus en plus d’aller au-devant de personnes qui bénéficient des services d’une marque, par exemple à travers le sponsoring d’un club de foot de la ville, les initiatives pour l’emploi local ou une action de rénovation du patrimoine.


S. D. : les road shows permettent d’avoir une signature localisée de l’événement. Pour beaucoup de marques, une question com- mune ne se décline pas forcément de la même manière dans toutes les régions. Mais l’important, pour être crédible, c’est d’avoir une incarnation sur le terrain, synonyme de concret. 

 

 

IN : en quoi est-ce aussi engageant pour la régie ?


S. D. : nous nous engageons auprès des entreprises dans des démarches structurelles et structurantes. En tant que média et en tant que régie, nous avons conscience de notre responsabilité dans la stabilité démocratique du pays. RSE 366 s’inscrit dans cette logique. Sur le digital, la PQR pro- pose un environnement publicitaire labellisé Digital Ad Trust à 99%, ce qui est important au moment où l’on est passé du reach à tout prix à une réflexion de fond sur les contextes digitaux. Sur l’ensemble de ses supports, la PQR est totalement légitime pour porter et amplifier les messages RSE des marques sincères. 

 


Ce Pub'Art est tiré de la Revue INfluencia n°30 : « 15 ans d'INfluencia : Agit-acteurs ». Cliquez ici pour découvrir sa version digitale. Et par  pour vous abonner. 

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR