AccueilTENDANCESCOVID-19 OU L’APOGéE DU HOME OFFICE

Covid-19 ou l’apogée du home office


Publié le 23/03/2020

Image actu

Coronavirus -aka Crise de l’économie mondiale : le télétravail peut-il empêcher le pire ? Pour parler de ce phénomène, des enjeux, avantages et limites du télétravail, des perspectives que ces conditions laissent entrevoir sur un monde post virus, nous rencontrons Vincent Bruneau, CEO de Sparkup.

 

 

Alors qu’on interrogeait il y a une semaine la capacité de résistance des internets face au confinement généralisé des populations mettant les opérateurs sous haute tension d’une possible rupture brutale liée à l’augmentation fulgurante des activités en ligne, c’est aujourd’hui le télétravail que l’on interroge. Si certains se targuent de pouvoir travailler en pyjama, la clope au bec, que d’autres disent déjà pratiquer le home-office de manière très régulière et n’y voient  aucun inconvénient, encore beaucoup vivent le calvaire. 3 enfants, deux parents et un seul ordinateur, la solution télétravail n’est évidemment pas la clé due bonheur pour tous. Environnement de travail, risque de black-out des connexions, mais aussi secteur professionnel : des variables à prendre en compte. 

 

Pour rappel, selon les dires du premier ministre à l’annonce d’un confinement de rigueur, le télétravail concernerait plus de 8 millions de Français. Un chiffre qui laisse penser au business à la clé. Evidemment, certains y  ont pensé, et il ne leur a pas fallu attendre le coronavirus pour se lancer. En 2017, période approximative de boom fracassant du télétravail, des openspace et autres nouveautés managériales, Sparkup débarque. Son idée : une plateforme de conférence digitale en temps réel permettant à chacun de participer, voter, s’exprimer, poser ses questions ou partager ses idées. Si la jeune pousse dévoilait déjà une belle implantation  dans le paysage professionnel français, elle  connaît depuis l’arrivée du Covid-19 une multiplication x10 de son activité.

 

Pour parler de ce phénomène, des enjeux, avantages et limites du télétravail, des perspectives que ces conditions laissent entrevoir sur un monde post virus, nous rencontrons Vincent Bruneau, CEO de Sparkup.

 

 

IN : comment gérez vous la hausse flagrante des demandes d’utilisation de votre plateforme depuis l’annonce du confinement ?

 

Vincent Bruneau : nous passons beaucoup de temps à  former et conseiller les nouveaux utilisateurs en leur proposant des webinars accessible tous les jours sur notre site web. Nous avons de nombreux utilisateurs qui n’ont pas encore l'habitude du distanciel, il y a tout un marché à évangéliser. Notre Plateforme est  automatisée pour ouvrir les accès à Sparkup instantanément  et nous avons mis en place du contenu éducatif en ligne afin d'aider les participants à se  former à nos outils  (Help center, article de blog)

 

IN : quels sont les principaux secteurs utilisant votre système de conférence virtuel?

 

V.B. : les entreprises de tout secteur font appel à nous. Pour un usage principalement en réunions à distance avec des systèmes de visioconférences. Sparkup s’utilise en complément de tous les outils de visioconférence et permet aux collaborateurs de se faire entendre et aux entreprises de mieux les comprendre pour aider et rassurer. Nous connaissons donc un pic d’utilisation par les équipes de com interne, RH, dirigeants et managers. Par exemple, Blabacar  a mis en place toutes les semaines des all hands meetings (réunion entreprise) à distance pour communiquer avec les équipes et ils utilisent Sparkup pour répondre aux questions des équipes et créer des échanges constructifs. Par ailleurs, étant donné le grand nombre de collaborateurs de Blablacar, Sparkup permet de faire participer un grand nombre de participants lors de ses réunions à distance, en simultané.

 

 

IN : alors que le télétravail connaît depuis votre création, un essor incroyable et aux vues de la multiplication de la demande en cette période, comptez vous développer votre offre sur d’autres solutions complémentaires ?

 

V.B. : les réunions sont une composante essentielle du succès d’une organisation. En théorie, elles aident à créer des interactions, à coordonner les membres de l’équipe à différents niveaux de l’organisation et à prendre les bonnes décisions. Cependant, dans la pratique, de nombreuses personnes sont frustrées par le contenu des réunions et par leur fréquence.

 

Vous enchaînez les réunions, elles sont majoritairement peu ou mal préparées (objectifs pas clairs, mauvaise gestion du timing, contenus illisibles...) il y a donc fort à parier qu’un pourcentage important de vos réunions soient improductives. Dans les semaines à venir, si vos réunions sont réalisées à distance en improvisant une conférence en audio/vidéo, vous allez ajouter de nouvelles contraintes (la gestion de la parole par exemple).

 

 

IN : pensez vous que ces mesures de télétravail appliquées à tous les secteurs impliquent un changement durable pour les entreprises dans leur organisation une fois la crise terminée ?

 

V.B. : il y aura forcément un avant et un après,  le télétravail apporte une nouvelle façon d’interagir au quotidien pour de nombreux collaborateurs, nous allons tous apprendre à être plus agiles et ce qui paraissait impossible auparavant va devenir possible pour une grande majorité de personnes après la crise,  nous aidons concrètement les entreprises à transposer les réunions physiques en digital : davantage de préparation en amont, nouvelles pratiques, nouveaux outils... Sparkup joue un rôle important pour faciliter cette transition vers les réunions à distance, cela doit être couplé à un accompagnement fort en interne des équipes managériales afin de rendre cette transition durable.

 

 

IN : le télétravail pour tous est-il aussi durable et efficace que le contact physique ?

 

V.B. : certaines entreprises comme Buffer ou Zapier ont pris le parti d'avoir des employés intégralement en télétravail et ce depuis de nombreuses années. Ils organisent leurs réunions sur Zoom ou communiquent via Slack.

 

Je pense que cela dépend des secteurs d’activité. Dans certains secteurs, il est impossible d’éviter le contact physique. Cette crise nous montre que ce n’est pas tant le contact physique qui est important mais surtout la communication. C’est pour cela que Sparkup joue en ce moment un rôle clé, pour permettre aux entreprises de rester connectées avec leurs équipes et aux collaborateurs à distance de faire entendre leurs idées, incertitudes, questions, feedback ...

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR