AccueilRETAILLES CENTRES COMMERCIAUX DéVELOPPENT LA MIXITé D’USAGES

Les centres commerciaux développent la mixité d’usages


Publié le 17/11/2019

Image actu

Le MAPIC 2019 (marché international de l’implantation commerciale et de la distribution) vient de fermer ses portes à Cannes. Pendant trois jours, tous les acteurs - traditionnels comme nouveaux - de l’immobilier commercial ont échangé autour des dernières innovations dans un foisonnement de concepts et d’expérimentations.

 

 

Que le groupe Apsys choisisse d’adopter une nouvelle identité (« Faire battre le cœur des hommes et des villes ») et une nouvelle signature (« Faire vibrer la ville ») est symptomatique de l’évolution que connaissent actuellement les foncières de l’immobilier commercial. De concepteurs de seuls centres commerciaux, elles s’engagent de plus en plus dans des projets mixtes incluant commerces, loisirs, logements, bureaux, hôtels, restauration, culture, services y compris la santé et le bien-être pour devenir des aménageurs urbains.

 

 

 

 

Au travers des projets présentés cette année par les exposants, l’édition 2019 du MAPIC ( marché international de l’implantation commerciale et de la distribution ) a été révélatrice de cette tendance forte de l’immobilier commercial. « Le MAPIC 2019 a mis en lumière trois piliers de l’immobilier commercial : l’innovation ; l’entrée de nouveaux acteurs, venant du secteurs des loisirs, du F&B, des nouvelles technologies… et enfin, et surtout, les projets de programmation mixte qui place le commerce au centre d’une nouvelle vision de l’urbanisme cherchant à combler les nouvelles attentes des consommateurs et des citoyens d’aujourd’hui », constate Nathalie Depetro, directrice du MAPIC. Pour le CNCC qui a co-organisé au MAPIC une conférence sur le thème des nouveaux usages et de la mixité, « il est nécessaire de recomposer des morceaux de villes à partir de sites commerciaux et tertiaires, en intégrant l’ensemble des usages qui font la société présente et à venir ».

 

 

 

 

De nouveaux usages

 

Alors que la part des loisirs et du Food and Beverage continue de croître avec toujours plus de nouveaux concepts et un surcroît d’innovation dans les nouveaux projets de centres commerciaux pour rester en phase avec l’appétence des visiteurs pour l’expérientiel et l’émotionnel, de nouveaux usages entrent en force dans les grands lieux de commerce. L’hôtellerie en est un, comme c’est, entre autre, le cas dans le M Avenue de Marrakech ou à Londres, dans les centres commerciaux Westfield. La multiplication des espaces de santé et de bien-être en est un autre. Unibail-Rodamco-Westfield va très loin dans ce sens dans ses centres commerciaux américains en proposant non seulement des centres de fitness et de yoga mais également des centres d’épanouissement personnel, des espaces de méditation et de cryogénie et même un centre « Urgent Care », l’équivalent de nos SOS Médecins. Vanke Times Center à Pékin, un complexe de 47 000 m2 de commerce, bureaux, logements, espaces d’exposition, a prévu sur un étage un jardin de méditation avec forêt de bambous. Dans le complexe commercial, de bureaux et de logements Funan à Singapour on trouve une piste cyclable indoor. Dans son centre Espaço Guimaraes, au Portugal, Klépierre a ouvert un hôpital de 4 000 m2 en partenariat avec Trofa Saude Group, principal groupe de santé portugais. Ouvert 7/7, il profite de l’attractivité du centre.

 

Le co-working fait également son entrée en force dans les malls. Unibail-Rodamco-Westfield teste des espaces de co-working en partenariat avec GGP alors que le Westfield Center sur Market Street à San Francisco accueille un nouveau locataire, la société de co-working Bespoke et que WeWork s’est installé dans le Fulton Center de New-York.

 

 

Commerce et régénération urbaine


Avec Westfield Stratford City, le groupe a été pionnier dans cette nouvelle stratégie de densification des lieux de destination en ajoutant au commerce, des espaces de bureaux, des logements, des hôtels et la mixité d’usages. Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield continue sur cette lancée à Hambourg avec le projet Westfield Hamburg Überseequartier, qui va créer tout un quartier sur un espace gagné sur le port avec terminal de croisière, hôtels, commerces, bureaux, logements. Le groupe Apsys veut créer à Bordeaux St Jean, un quartier urbain idéal c’est-à-dire « mixte, inclusif, vivant, vertueux » entre la gare et la Garonne. Le groupe Hines avec Cherrywood Town Centre Dublin (le plus grand projet de développement urbain en Irlande) créera un nouveau quartier autour d’offres de restauration, de commerces, de loisirs et de logements. « La ville de Dublin a soutenu le projet et a été partie prenante dans les infrastructures », explique Lars Uber, Chief Executive for the European Region, Hines. Les 26 000 m2 de surfaces commerciales dans la gare d’Austerlitz s’inscrivent dans un projet de redynamisation de quartier confié à Altarea Cogedim. « Le commerce ne cesse de se ré-inventer. On est à un moment où le champ des possibles n’a jamais été aussi ouvert et où toutes les expérimentations et synergies sont imaginables et concevables », conclut Nathalie Depetro.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR