AccueilRéPUTATIONQUAND VOTRE FRIVOLITé SAUVE DES VIES…

Quand votre frivolité sauve des vies…


Publié le 17/06/2019

Image actu

Comment reconnaître une marque responsable, engagée, vraie, d’une enseigne opportuniste ? C’est facile il suffit de s’intéresser à son histoire… Aujourd’hui Influencia examine le cas M.A.C, gay friendly (et bien plus !) depuis 1994.

 


C’est l’histoire d’une marque… De M.A.C… alias Make Up Artists créée en 1984 qui depuis 1994 consacre la totalité de l’argent récolté grâce au rouge à lèvres Viva Glam à la lutte contre le VIH. Aujourd’hui, femmes, filles, et collectif LGBTQ sont au programme de l’engagment avec Viva Glam I. Le nom de ses créateurs-bienfaiteurs ? Frank Toskan et Frank Angelo, maquilleurs et photographes qui frustrés par la mauvaise qualité des photographies de produits cosmétiques lancent leur propre marque.

 

 

La lutte de M.A.C pour éradiquer Le VIH

 

Nous sommes en 1984 à Toronto. Au départ, la marque se destine aux professionnels, puis Make Up Artists décide d’élargir sa gamme auprès du grand public. Dita Von Teese, Lady Gaga, Miley Cyrus, Ariana Grande, Nicki Minaj ou encore Rihanna, collaborent avec les deux créateurs, qui conçoivent ainsi des produits uniques incarnés et fabriqués par ces people de haut vol. Mais ce qui, contrairement à d’autres qui pratiquent le pinkwashing (opportunisme très actuel),  constitue l'identité de M.A.C, c’est  son engagement plus que gay friendly, pour la cause VIH dès 1994.

 

 

Viva Glam, le rouge à lèvres qui sauve des vies

 

C’est en effet, en pleine effervescence de l'épidémie de VIH, que la marque de cosmétiques connue pour valoriser et défendre l’individualité, l’extravagance, et l’expression personnelle avant tout, décide de s’engager dans la lutte contre le sida en créant Viva Glam, rouge à lèvres vendu en ligne dont 100% des ventes sont intégralement destinées à lutter contre le sida. Soit au total, depuis toutes ces années plus de 500 millions de dollars consacrés à la lutte mondiale contre le sida, dispatchés dans plus de 1 800 programmes et organisations du monde entier. Plus concrètement, grâce aux 20 dollars (16 euros environ) investis dans l’achat de ce rouge à lèvres, hors taxes, M.A.C subventionne 14 tests de dépistage du VIH pour femmes enceintes, 254 préservatifs ou 5 médicaments pour prévenir la transmission du VIH chez le nouveau-né, pour les mères…

 

 

Femmes, filles et collectif LGTBQ au programme

 

Fort heureusement, aujourd’hui, le VIH ne tue plus autant d’hommes et de femmes, le nombre d’infections enregistrées est en baisse, et l’accès aux médicaments plus équitable. Pour cette raison, M.A.C élargit aujourd'hui son champ d’action. La marque lance en effet une édition limitée de son rouge à lèvres le plus glamour, Viva Glam I. Ses ventes, ainsi que celles des trois autres rouges à lèvres de la gamme, seront entièrement destinées à réaffirmer l’engagement de M.A.C dans l’éradication du VIH, et en parallèle, garantir un avenir sain et égalitaire pour les femmes, les filles et le collectif LGTBQ. Un grand Viva à M.A.C, donc.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR