AccueilRéPUTATION#CESTMOIQUIFRABRIQUE : SAISON 2

#CestMoiQuiFrabrique : saison 2


Publié le 31/08/2018

Image actu

L’opération de communication corporate C’est moi qui fabrique.com fête ses trois ans. Face au succès des premières sessions, Nestlé programme cette année, les visites participatives des usines Herta et Guigoz. Pour les inscriptions c’est jusqu’au 9 septembre !

 

 

Bref rappel des faits : l’idée de la campagne C'est moi qui fabrique.com nait suite à la commémoration des 150 ans du groupe Nestlé en 2015. A l’époque, Richard Girardot alors Pdg de Nestlé France a l’idée d’un livre conçu autour des salariés des 22 usines Nestlé et des paysages-univers qui sont les leurs. Un très bel ouvrage à usage interne confié aux photographes Raymond Depardon et Jérôme Sessini. C’est le déclic. L’intérêt suscité par le livre, les réactions d’enthousiasme et d’adhésion des milliers de salariés donne aux dirigeants du groupe l’idée de créer ces fameuses journées d’immersion, C’est moi qui fabrique.com. "Pas une simple visite ", indique Pierre-Alexandre Teulié directeur général de Nestlé France,  " un parcours des usines dans les règles de l’art où chacun doit respecter les consignes de sécurité et d’hygiène  ".

 

Un enjeu qui est avant tout humain, social

 

Qui peut bien s’intéresser à la fabrication de la purée Mousline ? Avoir envie de découvrir que sont en réalité les grains Nescafé ? Mystère. L’opération s’organise. Le site est créé, des campagnes de RP régionales, ou sectorisées sont lancées… Le comité de direction n’a pas grand chose à perdre, le budget alloué à ce type d’opérations est minime au regard des sommes investies dans les campagnes produit classiques de communication TV, enfin, l’enjeu est avant tout humain, social, " destiné ", confie Pierre-Alexandre Theulié, " à éconduire par la même occasion, ceux nombreux, journalistes notamment qui harcèlent régulièrement les groupes alimentaires, et autres industriels au sujet de la composition de leurs produits  ".

 

Tendance entreprise transparente?

 

Coup de maître. Aidées par des RP régionales, et de petits films viraux, les premières sessions, C’est moi qui fabrique.com organisées dans les usines de Vittel, Mousline, Purina, Naturnes, Nescafé attirent plus de 10 000 candidats sur le site. Une avalanche, puisque seuls vingt-deux personnes sont tirées au sort par usine. Face à ce succès inattendu, Pierre-Alexandre Teulié et ses équipes remettent aujourd'hui, le couvert. Les inscriptions sont ouvertes sur le site depuis le 20 août et se termineront le 9 septembre. A la clé pour les élus, (dont la moitié de journalistes de presse régionale et de sites dédiés), la possibilité de jouer à l’apprenti cuisinier au cœur de l’usine Guigoz et Herta. Certains ne manqueront pas de soulever l’opportunisme d’un leader, qui se glisse dans la peau d’une entreprise transparente et ouverte : " ce n’est pas une tendance, il ne s’agit pas d’une communication tapageuse et branchée, c’est du corporate ", répond Pierre-Alexandre Theulié, " un travail de longue haleine, une implication dans le temps, souterraine et constructive ". Alors Elise Lucet, pour investiguer, il faut passer par la case inscription c’est moi qui fabrique.com.

 

Commentez



 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR