AccueilRéPUTATIONL'ART DE METTRE DE L'EAU DANS SON VIN

L'art de mettre de l'eau dans son vin


Publié le 04/07/2019

Image actu

Sous prétexte d'éduquer les touristes étrangers, et les Français en vacances à déguster le vin dans les règles de l'art, Vin &Société et son agence Mutant, signent la campagne "Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent". À méditer sans modération, tant l'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

 

 

« Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent ». Voilà une campagne qui ne manque pas de sel. Cette opération « d’information » incarnée par les femmes et les hommes de la filière vitivinicole, s’adresse à tous. « Novices, buveurs occasionnels ou amateurs éclairés », explique le communiqué de presse. Ainsi des professionnels autorisés nous expliquent de manière ludique et sans tabou les coulisses de « l’art » de recracher… en d’autres termes la coutume consistant à pouvoir déguster plusieurs vins à la suite sans tomber raide mort saoul.

 

 

Favoriser la responsabilité dans la consommation de vin

 

Lancée par Vin & Société, au nom des 500 000 acteurs de la vigne et du vin, cette dernière contourne ainsi habilement la loi Évin en empruntant aux codes des professionnels et du savoir faire viticole, tout en donnant une irrépréssible envie de foncer au Nicolas le plus proche se procurer deux, trois caisses de nectars variés le temps des vacances, et plus si affinités. Recracherons-nous le vin une fois en bouche ? Rien n’est moins sûr… Qu’importe, Vin & Société dit s’inscrire dans la contribution de la filière au Plan National de Santé Publique, axée sur deux grands engagements : favoriser la responsabilité dans la consommation de vin et contribuer à protéger les populations à risque.

 

 

#Recracheradorer

 

Les auteurs de la campagne #Recracheradorer, Nicolas Lemée et Eric Hélias, fondateurs associés de l’agence Mutant se définissent quant à eux, comme étant des techno-créatifs qui observent les évolutions des habitudes de consommation, allient justesse créative avec connaissance des médias sociaux. Pas sûr que ceux, qui dans leur entourage ou dans leur famille, comptent une personne victime d’alcoolisme, comprennent la mission de cette opération… Mais que chacun se rassure, il s’agit là d’une information responsable, comme le souligne Krystel Lepresle, déléguée générale de Vin & Société. "En incitant les amateurs de vin et les touristes à recracher lors de leur dégustation au caveau ou sur les salons, cette campagne promeut la consommation responsable ".

 

 

 

Détails de la campagne

 

Déclinée en affiches (10 000) et mémentos (20 000) mis à disposition des interprofessions viticoles, des maisons de négoces et des vignerons. Ce sont 30 000 documents qui seront diffusés par Vin & Société, auxquels s’ajoutent un site internet vinetsociete.fr/recracheradorer, un hastag #recracheradorer, et une vidéo explicative sur le geste de recracher à usage des réseaux sociaux.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR