AccueilA NE PAS MANQUERLE STORYTELLING D'UN BOLIDE à 600 000 BRIQUES

Le storytelling d'un bolide à 600 000 briques


Publié le 09/06/2018

Image actu

En miniature ou en grandeur nature, les briques de Lego font très bon ménage avec les bolides de Renault Sport, sur les Champs Elysées, pour célébrer la fameuse F1 R.S 17 avec laquelle le constructeur automobile est entré dans la course automobile. Un film d'animation en stop-motion met en valeur ce partenariat. 

 

 

Dans la continuité de la célébration de ses 40 ans en Formule 1, Renault Sport Formula déploie depuis quelques temps, un partenariat ludique et visuel avec Lego à l’Atelier Renault, sur les Champs Elysées. Au programme : des séries limitées pour les amateurs, des ateliers de construction en Lego pour les plus joueurs (grands ou petits) et une réplique grandeur nature de la F1 R.S 17, réalisée avec 600 000 briques Lego. Une bagatelle !

 

Une opération événementielle soutenue par un joli film en stop-motion. Conçu par Le Loft de Publicis Conseil, l’agence du constructeur automobile, il raconte l’épopée d’un petit personnage Lego, qui las de toujours finir dernier lors des courses automobiles faites avec d’autres jouets, crée sa propre Formule 1. Avec évidemment à la clef : suspens et sa victoire méritée. Réalisé par Victor Haegelin (production : Wizz, production son : Kouz), il n’est pas sans rappeler l’esprit sympathique et divertissant du film, Toy’s Story.

 

 

L’art du storytelling à travers des objets

 

Avec cette nouvelle opération, la marque poursuit la célébration de son engagement dans la F1 qui avait commencé en juillet 2017 en transformant le surnom -The Yellow Teapot- qui lui avait été donné par ses concurrents, à ses débuts en Formule 1, en un superbe objet de design : une théière jaune, également éditée en série limitée. Tournant ainsi à son avantage un quolibet devenu affectueux en un storytelling où légende, sport automobile, bel objet et humour se mêlent. De quoi contribuer là aussi à développer proximité et sympathie avec les fans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR