AccueilA NE PAS MANQUERSOLIDARITé VIRALE SUR LE SOL FRANçAIS : PANORAMA

Solidarité virale sur le sol français : panorama


Publié le 17/03/2020

Image actu

En plein boom de l’épidémie du Coronavirus, et au fil d'une belligérance française qui se confirme, les prises de paroles gouvernementales peu éclairantes inquiètent. Régulation de la circulation des citoyens jusqu’à un confinement bientôt absolu, des initiatives en tous genres arrivent à la rescousse d’un monde au ralenti. Enfants, parents, personnes âgées, malades, une solidarité de rigueur prend place sur le territoire français. Coup d’oeil sur quelques initiatives qui sauvent des vies, des parents au bord de la tachycardie et des esprits en mal de divertissement.

 

Depuis l’annonce de la fermeture des écoles et crèches vendredi dernier, les parents tirent la sonnette d’alarme. Confiner pour éviter la propagation du virus auprès des publics plus sensibles c’est bien, mais comment s’occuper les bambins ? Pour beaucoup de parents, le chômage technique c’est pas au menu et les bouches sont nombreuses à nourrir. Aussi, si le gouvernement prévoit des cours en lignes pour assurer le maintien de l’éducation de la relève citoyenne, qu’en est-il des foyers qui ne possèdent pas d’ordinateur, de connexion à internet ? Ou au mieux un ordinateur pour plusieurs enfants aux cursus scolaires différents ? Enfin, quid des parents qui ne peuvent garantir un repas complet le midi pour leur enfants sans l’aide de la cantine scolaire ? 

 

 

Relève citoyenne, s’en occuper 


Encore une fois, face au confinement, les classes s’éloignant au plus de l’élite bourgeoise -pour qui le confinement est presque agréable- se retrouvent lésées. Pour y pallier, les actions de solidarités s’organisent. Parmi elles,  la plateforme de baby-sitting en ligne Marypop offre un système de garde pour jeunes enfants. Réactivité et accessibilité pour mots d’ordre, sa fondatrice Nathalie Barberis répond à la situation d'urgence imposée par le coronavirus en permettant une réservation de baby-sitter en 10minutes. Inscription, recherche, consultation des profils détaillés, discussion avec les baby-sitters, réservation et même annulation... l'ensemble des démarches se fait en ligne en quelques minutes, 7 jours sur 7 et 24h sur 24, sans frais de dossier ni abonnement. 200 baby-sitters en France, en Espagne, au Royaume-Uni et en Italie. 

 

 

Solidarité routière

 

Côté transport, Alliance Autocar réquisitionne sa flotte d'autocars au service du personnel des secteurs vitaux pour le fonctionnement du pays : préfectures, hôpitaux, administrations, centres médicalisés, supermarchés, maisons de retraite, etc. Mais si ce leader du transport en autocar avait pris de l’avance sur cette lancée solidaire, ce sont désormais toutes les compagnies de taxis comme les hôtels qui seront bientôt réquisitionnées pour aider les infrastructures médicales dans l’urgence de survie. 


Nettoyage à vapeur sèche et désinfection après chaque trajet, distance de sécurité entre les passagers, couvre-sièges en papier jetable, mise à disposition de gel hydroalcoolique, masques, gants, protection du chauffeur, condamnation des sièges autour du conducteur : une ribambelle de mesures à appliquer sans plus attendre. 

 

 

Papy boom, toute une gestion

 

Pour protéger les plus faibles et répondre aux mesures de restriction de déplacement des personnes âgées, Rofim, la startup médicale engagée pour une prise en charge plus rapide des patients, a décidé de mettre à disposition des établissements pour personnes âgées, sa plateforme de téléconsultation assistée et de téléexpertise médicale, 100% sécurisée et protectrice des données des professionnels de santé et des patients, de façon totalement gratuite, pendant la période du Plan Bleu, pour tous les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de France souhaitant s’équiper au plus vite. Un numéro vert (0800947753) à destination de tous les établissements a été mis en place et une courte formation à distance pour utiliser au mieux les fonctionnalités de Rofim est prévue. 

 

 

Libre information !

 

Pour garantir à tous une information fiable et continue, Cafeyn ouvre l'accès à sa plateforme d'information regroupant plus de 1600 titres de presse, en illimité pendant 1 mois. Elections, propagation, confinement : en cette période d'élections, l'information mérite plus que jamais notre attention. Pour permettre aux Français de s'informer depuis chez eux. Disponible à partir d'aujourd'hui, pour toutes les personnes qui souhaiteraient activer le code "jelisjevote" sur la page dédiée  « Notre démarche de reconnecter les gens à l'information et aux contenus qui leur correspondent s'inscrit plus que jamais dans une ambition forte d'accessibilité qui prend tout son sens aujourd'hui en cette période électorale et de restrictions sanitaires » explique Ari Assuied, Président de Cafeyn.

 

 

Covid19 ou l’apogée des fake news 

 

Si le gouvernement délivre les informations au compte gouttes et n’en dit que trop peu, les rumeurs courent par milliers. Sources sûres ou non, détecter les fake news devient essentiel en ces terres anxiogènes. Parce que la désinformation peut également avoir de graves conséquences, Rakuten Viber partage ses conseils indispensables. 


Illustration de propos en image : 

 

 

-D’où vient cette information ? Vient-elle d'un organisme officiel, d'un expert ou est-ce une anecdote "d'un ami, d'un cousin, d'un collègue qui a entendu que" ?

En plus d'être crédible, la source doit être en temps réel : le recyclage d'informations périmées est d'usage pour les fake news. 

 

-Des détails qui comptent ! L'orthographe, la grammaire et la ponctuation, sont généralement très malmenées par les fake news, qui sont truffées de fautes en tout genre ! Ouvrez l'oeil !

 

-Des sources à connaître 

Les institutions internationales comme l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le site du Gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) et le numero d'appel Coronavirus : numéro vert 0 800 130 000.

 

-Ne laissez pas l'émotion l'emporter

Il faut toujours se demander quel est l'objectif d'une information : provoque-t-elle la panique, l'incertitude, le doute ? La vérification est l'étape première pour s'en assurer et garder la tête froide.

 

 

Se divertir pendant le confinement

 

C’est parti pour plusieurs semaines de confinement où les occupations sont, capitalisme oblige, coûteuses. Solidaires, les entreprises ouvrent leurs offres au grand public de manière gratuite !  Canal+ accessible en clair sur l’ensemble des boxs des opérateurs, et un accès aux chaînes sports, cinéma et découvertes pour les abonnés. Orange annonce de son côté dans la foulée un accès à son bouquet OCS et à 5 chaînes jeunesse à l’ensemble de ses clients télé installés en métropole. On attend donc sagement que Netflix et toute la ribambelle d’offres similaires se mettent à la page ! Pour une cible plus intello, ou classique au choix, le site Librairies Indépendantes regroupant 1000 libraires et plus de 20 milions de livres étend son offre de commande à un service de livraison de livres par voie postale sur l'ensemble du territoire français ! 

 

Pour continuer dans cette guerre de l'ennui, L'Opéra de Paris met en ligne gratuitement ses spectacles et Libération propose une sélection culturelle adaptée à la vie en confinement, en attendant la capitulation de Covid-19. Aussi, selon Konbini, le site Open Culture développe une selection en accès libre de 1 150 films d'auteurs.

 

Enfin, parce que qui dit ennui dit porno, Pornhub annonce l’ouverture à tous de son compte premium et le site de Jacquie et Michel suit le mouvement en diffusant en ligne gratuitement plusieurs films au cours des prochaines semaines. Quant aux couples qui sauront se divertir sous la couette loin des écrans : on sait que les naissances explosent souvent après les pannes d'électricité, le confinement aura t-il le même effet ? Face à un papy-boom en disparition flagrante, un moyen comme un autre de repeupler la France?

 

 

Les oubliés de l’épidémie 

 

Confinement d’accord, mais qui des SDF et personnes en situation de grande précarité, de leur survie sans distributions collectives de repas, accès aux douches communes ? Evidemment pas un mot du gouvernement sur leur situation. Suspension de la distribution des colis alimentaires et des maraudes de nuit, impossibilité d’hébergement en centres, alors que les Restos du cœur et autres associations lançaient déjà il y a quelques jours des appels « aux jeunes, aux étudiants, à tous ceux qui peuvent venir nous aider », le confinement absolu qui se prépare et l’inaction politique face à cette population reléguée en marge des priorités laissent nos questions sans réponses. Le dernier acte solidaire? Celui des restaurants qui dans l'obligation de fermer leurs établissements samedi à minuit ont distribué leurs réserves de nouttirute périssable aux associations...

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR