AccueilA NE PAS MANQUERLA PUB DU SECOURS POPULAIRE FAIT ENCORE MOUCHE

La pub du Secours populaire fait encore mouche


Publié le 04/12/2019

Image actu

Son dernier film, intitulé « Empêche un mensonge », tape dans le mille à l’approche des fêtes de fin d’année.

 

 

Simple et efficace. A l’occasion de fêtes de Noël, le Secours populaire a lancé une campagne publicitaire destinée à encourager les Français à faire des dons. Le film de trente secondes, intitulé « Empêche un mensonge », s’appuie sur un moment de vie ordinaire. Il nous plonge dans une cour d’école au moment de la récréation. C’est la rentrée après les vacances de fin d’année. Cinq enfants se retrouvent et détaillent les cadeaux qu’ils ont trouvé sous le sapin. Une gamine a eu un vélo et un coffre de chimiste et un petit brun a découvert un circuit immense. Le petit Gabriel, tout mignon avec son bonnet et son écharpe bleue, raconte, tout sourire, qu’il a reçu une mini console de jeu « hyper stylée». Ce moment plutôt joyeux prend fin brutalement lorsqu’une surimpression apparaît sur l’écran : « Cet enfant est un menteur. Cette année encore, Noël l’oublié. Comme 1 enfant sur 5, il vit sous le seuil de pauvreté. Faites un don pour que Noël n’oublie personne ».

 

 

 

 

 Télévision et réseaux sociaux

 

Tous les ans, le Secours populaire envoie ses Pères Noël verts sillonner la France pour venir en aide au Père Noël rouge. Ils multiplient les activités solidaires afin de récolter des dons pour permettre aux plus démunis de célébrer les fêtes de fin d’année dans la dignité. La publicité imaginée par Publicis Conseil marque une nouvelle étape dans la stratégie de communication de l’association à but non lucratif dont les 80.000 bénévoles aident chaque année trois millions de personnes dont un million d’enfants. Réalisé par Mikael Arslanyan et James Maciver, le film est diffusé depuis le 2 décembre à la télévision. Cette campagne de sensibilisation, qui va durer trois semaines, sera également déployée en digital avec la diffusion du spot sur Facebook, Instagram et Youtube. Un dispositif d’influence a parallèlement été lancé sur Instagram et Youtube.

 

Le Secours populaire, qui intervient, selon ses propres dires, « dans les domaines de l’aide alimentaire, vestimentaire, de l’accès et du maintien dans le logement, de l’accès aux soins, de l’insertion socioprofessionnelle, de l’accès à la culture et plus généralement de l’accès aux droits pour tous », a toujours su comment sensibiliser les particuliers pour les encourager à mettre la main à poche et lui verser des dons.

 

 

 Larmes d’enfant

 

Sa récente campagne print intitulée « Larmes d’enfants » montrait des larmes couler sur des visages de bambins photographiés en très gros plans. Les clichés en noir et blanc illustraient des messages « chocs » qui donnaient à réfléchir. « Pour bien éduquer un enfant, il faut céder à ses caprices. Paul, 8 ans, voudrait un lit », disait une affiche en 4 X 3 mètres collée sur les murs de 120 stations du métro parisien. « Certains enfants pleurent pour ne pas aller à l’école. D’autres pour pouvoir y aller », expliquait un second print.  Cette campagne a été récompensée cette année par le Grand Prix du Jury Print lors des Saxoprint Creative Awards. Le film « Empêche un mensonge » pourrait suivre le même parcours…

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR