AccueilA NE PAS MANQUERLE CHANGEMENT D'HEURE SOLIDAIRE DES MAL LOGéS

Le changement d'heure solidaire des mal logés


Publié le 25/10/2018

Image actu

Pour le passage à l’heure d’hiver dans la nuit du 27 au 28 octobre, l’association Habitat et Humanisme organise un vaste rassemblement citoyen et solidaire sur tout le territoire. Conçu par l’agence Passage Piéton, le dispositif met un grand coup de projecteur sur la question du mal logement en sollicitant ambassadeurs reconnus, entreprises locales et nationales et influenceurs. Le vrai rassemblement national.



Comme chaque année au mois d’octobre, il est temps de remonter la pendule de notre bon vieux fuseau horaire. Un rituel qui plonge ses racines dans l’année 1976, motivé à l’origine par souci d’économie d’énergie.

 

L’occasion, cette année, pour l’agence Passage Piéton -avec JIN et Talents-Sync- de lancer pour l’association Habitat et Humanisme une vaste opération de communication solidaire. Pour sa première édition, « L’heure Solidaire » veut fédérer les Français sur tout le territoire autour de la problématique du lien social. Time is money

 

 

Les Français règlent leur montre

 

Le principe est simple : le 28 octobre, nous changeons d’heure. Une heure gagnée, mais gagnée pour quoi faire ? Si nous la partagions pour réduire le mal logement, une plaie qui ronge depuis trop longtemps le tissu social ? Dans un monde qui se virtualise un peu plus chaque jour, il était primordial pour les trois agences d’effectuer une activation « réelle » pour mettre l’accent sur cette question du vivre ensemble.

 

 

 

 

Le point d’orgue de cette campagne est donc la journée du 29 octobre prochain. Elle mêlera un dispositif évènementiel partout en France avec l’activation d’ambassadeurs, d’influenceurs, des relais sur les réseaux sociaux de l’association et une campagne de relations presse.

 

Au programme : du beau monde avec un concert d’Olivia Ruiz au sein d’une résidence intergénérationnelle parisienne, une master-class de Vincent Cassel à l’Atelier International de Théâtre Blanche Salant pour des jeunes enfants de locataires des résidences Habitat et Humanisme, ou encore une visite du château de Versailles pour ces mêmes locataires guidée par Stephane Bern.

 

 

Le grand… comme le petit écran

 

Des youtubeurs, blogueurs et personnalités du Net comme Sébastien Habdelamid, joueront également leur rôle en relayant la campagne auprès de leur communauté. Tandis que des entreprises nationales et locales s’engageront en mobilisant leurs salariés pendant l’heure solidaire et en effectuant un don pour soutenir Habitat et Humanisme. 

 

 

 


Mais ce n’est pas tout, le grand public est également appelé à participer en se portant bénévole auprès de l’association ou en transformant une heure de son temps en don via la calculette solidaire accessible sur le site de l’opération où l’ensemble des évènements organisés sont répertoriés.

 

 

Le mal logement s’accroche 

 

Même si il est de plus en plus médiatisé par l’action acharnée de plusieurs associations, le mal logement ne cesse d’empirer. Selon « Le 3ème regard sur le mal logement en Europe », publié en mars 2018 par la Fondation Abbé Pierre, à l’échelle européenne les coûts des logements grimpent alors que les revenus s’amenuisent.

 

En France par exemple, ils ont augmenté de 16% entre 2010 et 2016 alors que les poids moyens des coûts du logement dans le revenu disponible des ménages pauvres en 2016 se situent entre 25 et 35%. Plus le temps de détourner les yeux quand on croise un sans abris, surtout quand on sait que l’espérance de vie de celui-ci, en France, ne dépasse même pas les 50 ans… La dignité humaine n’a pas de prix.



Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR