AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIAQUAND DOCTEURS ET DESIGNERS SE RENCONTRENT

Quand Docteurs et Designers se rencontrent


Publié le 02/12/2018

Image actu

Si les termes « pluridisciplinarité » et « interdisciplinarité » sont à la mode ces temps-ci, c’est qu’ils reflètent les intentions de croisements de profils hétérogènes issus de milieux divers tels que la technologie, le digital, le médical ou encore le design.


 

Il y a peu, avait lieu la 3ème édition lyonnaise du célèbre hackathon canadien « Hacking Health ». Pour rappel, les évènements hackathon sont des évènements de courte durée réunissant des spécialistes autour d’un projet collaboratif de nature numérique. Si l’enjeu premier ici consistait en un challenge complexe : « imaginer le système de santé de demain », les propositions présentées au jury de spécialistes ne l’étaient pas moins.

 

Pendant près de 48h, les idées ont fusé dans les salles de séminaire de l’université Lyon 2. Entre les porteurs de défis, de jeunes entrepreneurs, des associations, des patients-chercheurs ou encore des étudiants du domaine médical appelant aux compétences de spécialistes diverses pour trouver des solutions innovantes à leurs problématiques.

 

 

Des solutions innovantes et inventives

 

Parmi les lauréats de cette édition 2018, l’application « Trad’Urgence », un dispositif digital destiné à palier la barrière de la langue lors de l’arrivée aux urgences d’un patient étranger qui ne parle pas la langue locale. Indubitablement un gain de temps précieux pour l’équipe médicale. L’application proposée au patient via le support tablette permet à ce dernier d’interagir grâce au language visuel évocateur du programme Trad’Urgence. Il peut également spécifier s’il est sujet à des allergies ou sous traitement médicamenteux.

 

Autre solution innovante et originale : la salle d’attente nouvelle génération. A tous ceux qui ont déjà vécu ce sentiment d’ennui profond engendré par cet espace froid et vide de toute fonction, un groupe de designers et médecins propose d’en repenser son usage. L’idée ? Réinventer la prévention grâce à la narration et à l’illustration numérique. Ces contenus co-créés par des médecins et designers d’animation seraient projetées au sol des salles d’attente grâce à la technologie de réalité augmentée et chaque médecin aurait la possibilité de choisir les projections les mieux adaptées à sa patientèle. Ce lieu devient alors un espace d’informations pertinentes mais non anxiogène, se substituant aisément aux piles de posters et magazines désuets

 

Si cet évènement a permis un temps de réflexion sur des questions concrètes en terme de santé et d’accès au soin, il témoigne aussi d’une ouverture nouvelle du domaine médicale sur les autres disciplines. Mais pourquoi l’écosystème déjà si complexe du milieu médical s’intéresse t’il soudain aux domaines du design et des nouvelles technologies ?

 

 

Des patients acteurs et volontaires

 

A l’image des consommacteurs, les patients sont, à leur tour, devenus plus engagés et plus responsables. Devenus des « usagers-patients », ils s’investissent davantage dans leur santé. Ils sont exigeants quand à la qualité et le confort offerts par ces produits et services et souhaitent participer à leur amélioration. La création de nouveaux parcours de soin se doit donc d’être innovante, mais avant tout éthique et tournée vers l’humain.

 

La définition de la santé par l’OMS retranscrit bien cette nouvelle approche : « La santé est un état de complet bien-être qui ne se limite pas à une absence de maladie ». On cherche aujourd’hui à faire d’avantage que de prescrire des soins aux patients. La recherche de bien-être passe par un état mentale sain, un confort dans l’usage des soins et la prise de médicaments, un accompagnement de qualité ou encore une qualité d’information accessibles aux aidants des personnes malades.

 

Et pour élargir cette nouvelle vision de la santé et ce à quoi son système devrait ressembler pour répondre aux besoins nombreux de ses usagers, il faut pouvoir offrir aux professionnels l’accès à l’utilisation d’outils pour échanger, observer et aboutir à des réponses par la conception puis la validation de prototypes.

 

 

Encourager le Design Thinking en présence de designers

 

Demander à des professionnels de santé de sortir de leur logique de diagnostic n’est pas si simple. Pour concevoir de nouvelles approches dans la proposition d’accès aux soins par exemple, il est indispensable d’adopter un nouvel angle d’observation. C’est là que les designers peuvent intervenir via un accompagnement des acteurs dans l’observation des usagers multiples (patients, usagers, médecins, infirmiers, aidants) puis dans la construction d’actions collectives. Il va mettre à disposition sa pensée multi-logique (inductive, analogique ou encore narrative ) pour reformuler les problématiques identifiées et développer des hypothèses en croisant les regards des professionnels de santé sur l’environnement hospitalier.

 

En résumé, l’initiative des évènements multidisciplinaires tels que le Hacking Health permet à la fois un regard critique sur le système de santé existant et l’ouverture sur une vision plus prospective de celui-ci.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR