AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIALE PROBLèME DES BLOGS PUBLICITAIRES

Le problème des blogs publicitaires


Publié le 13/04/2016

Image actu

 

Le problème avec les blogs de pub c’est qu’ils démarrent bien et qu’ils finissent mal. C’est ce que je me suis dit, il n’y a pas longtemps. Du coup, je me suis aussi dit que j’allais le raconter ici calmement.

 

Au début, Bébé Blog enchaîne les billets. Il commente les campagnes avec brio. Il est géré par des étudiants en marketing, communication et publicité. Le plus souvent ce sont même de bons élèves, curieux, intéressés par le secteur, ce qui s’y passe, ce qui évolue. Les articles sont plein de sentiments, d’analyses, on y lit pourquoi Bébé Blog aime ou non cette pub, c’est intéressant bordel ! Ces étudiants sont capables de gérer un blog, de communiquer pour lui, de l’alimenter tout en enchaînant les beuveries et les travaux de groupes, mémoires et compagnie. RESPECT. Ils sont beaux, ils sont frais ces jeunes blogueurs, ils n’ont peur de rien. Ils font même tout pour se faire remarquer. Avec raison.

 

 

Bébé blogueur en action

 

 

Ils bloguent et rebloguent encore en faisant de splendides appels du pied aux marques qu’ils décortiquent. « Hey Oasis j’ai rédigé un article sur ta dernière pub, ça défruite à mort Big Up » (*). C’est beau cette jeunesse du blog pub parce que rien ne l’arrête. Le jour de ma rentrée en hypokhâgne, le professeur de français nous expliquait le plaisir qu’il prenait à travailler avec des gamins tout juste sortis du bac : « Vous êtes encore tout frais, plein d’idéaux, de naïveté, d’optimisme et d’intégrité : vous êtes beaux ». Bébé Blogueur est pareil.

 

 

L’adolescence du blog pub

 

Plus le jeune blogueur pub avance dans son cursus, plus il se rapproche de la fin (logique). La maturité des stages et l’échéance du marché du travail font qu’il se fait plus prudent. Il sélectionne ses sujets avec plus de soin et surtout il fait attention à ce qu’il dit. Il connait désormais parfaitement les agences dont il critique les campagnes. D’ailleurs il critique moins, il analyse. Plus question de démonter littéralement une campagne dans un billet assassin. Ça ne serait pas le moment de se faire mal voir par La-Grosse-Agence-Parisienne-qui-cherche-un-stagiaire. D’ailleurs, il ne dit plus « je », il préfère le « on », c’est plus pro et surtout ça engage moins ses propos. « On aime l’idée et la réalisation », « On adore le jeu d’acteur ». Les publicités ne sont plus « nazes », c’est juste « qu’on aurait aimé comprendre un peu mieux l’intention originelle » et « on se demande si finalement l’insight de base ne méritait pas plus d’être précisé ».

 

 

L’âge adulte

 

Bébé Blog a bien grandi. Bébé Blogueur aussi. Il a trouvé un travail dans une belle agence. Le WordPress a pris du poil de la bête, et il est maintenant accompagné d’une puissante page Facebook, d’un gros compte Twitter et même de petites mains qui travaillent pour lui (des futurs Blogueurs Adultes). Depuis quelques temps Blogueur Adulte reçoit tous les colis influenceurs qui passent. Invitations, soirées, places de match, clés USB, nutrition, technologie, cinéma, voyage, textile, chaussures, brosses à chiottes, il reçoit tout ! Blogueur Adulte est rincé en objets publicitaires. On lui échange des colis contre des billets de blog. Les critiques publicitaires ? Il n’y en a plus. Il trouve tout génial maintenant. Forcément, tu ne vas pas frimer sur Instagram avec ta montre série limitée inédite et dire que la campagne c’est de la merrrrrrrrrrde. Non, son seul moyen pour manifester un avis négatif envers une campagne c’est de ne pas la publier sur son blog. ÇA FAIT MAL, HEIN !

 

 

Quoi ?! Il n’y a qu’une clé USB avec un CP. Corbeille direct !

 

 

Alors là, on arrive un peu au point important du billet. Ce que je voulais dire après cette longue intro. C’est dommage de ne parler que des campagnes qui dégoulinent de cadeaux ou qu’on aime tout simplement. Pourquoi ? Parce que ça prive de débat tout le monde. On ne peut plus débattre de mauvaises campagnes sur les blogs, il n’y en a plus. Quoique j’ai vu un truc hier… Les créatifs et les agences qui sortent ces campagnes jugées mauvaises n’ont plus de droit de réponse. Le seul moyen de parler pub librement, c’est de se montrer à toutes les sauteries communicantes parisiennes. Et ça peu vite déraper à cause du champagne, entendons-nous. Pas d’articles - Pas d’analyses - Pas de réponses.

 

Et le pire dans tout ça, c’est que les petits jeunes qui font leur culture publicitaire en lisant tous les Blogueurs Adultes ne vont plus savoir reconnaître une mauvaise campagne. Parce qu’il n’en auront jamais vue ! Ils n’auront jamais aiguisé leur sens critique publicitaire. En fait, ce qui me dérange un peu c’est que Blogueur Adulte finit par ressembler à un gourou d’une secte prosélite sur l’optimisme en publicité. « BRILLANTE SÉRIE DE PRINTS » ; « GÉNIE ! » ; « EXCELLENTE CAMPAGNE… » ; « MAGNIFIQUE FILM SUR… » ; « SUPERBE STUNT» (non, jdéconne pour celui-là).

 

Bon en même temps il faut le comprendre Blogueur Adulte. Bien sûr qu’il a critiqué des campagnes pub. C’était au début. Il a dit des trucs pas cool sur des agences, sur le message de la publicité. L’agence n’a plus jamais renvoyé de communiqué. Ni de cadeaux. Ça, c’est une Agence Adolescente en crise, mais c’est un autre billet.

 

 

Tu étais supposé être notre relais influenceur !

 

 

Alors je pose la question : est-ce qu’il vaut mieux ne parler que des bonnes publicités au risque parfois de glisser quand même des accidents publicitaires parce que « quand même, j’ai travaillé avec bidule, je lui dois bien un billet ». Ou peut-on de temps en temps émettre des avis un peu plus constructifs que « super c’est super ». Bien sûr il n’est pas question de démonter littéralement la publicité française, simplement d’être plus instructifs et intéressant pour tout le monde. Peut-être qu’on pourrait arrêter de lisser un peu tout ce qui passe. Peut-être qu’on pourrait sélectionner des publicités imparfaites et expliquer pourquoi elles le sont. Peut-être qu’on reviendra à une écriture web moins click-bait. Peut-être qu’en 2017-2018 la population des GÉNIES va s’effondrer au profit des TRÈS CRÉATIFS. Peut-être aussi que je ne lis pas les bons blogs pub. T’en penses quoi toi ?

 

(*) Article de 2011 sur les débuts d’Oasis inchangé depuis la date de publication. Tu as vu, c’est exactement ce ton enthousiaste et plein d’entrain qui caractérise le Bébé Blogueur. J’en étais un avant ;’) #NoFilter.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR