AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIAINSTAGRAM, LE SUPER COACH DES CRéATIFS

Instagram, le super coach des créatifs


Publié le 26/09/2018

Image actu

Le réseau dédié au fond et à la forme de l'image est le creuset de tout créatif en herbe ou confirmé. Offrant à cette somme d'individualités, en plus d'un canal où s'exprimer et partager leurs travaux, l'occasion de se réunir et de se challenger autour de thématiques en un temps imparti. Ça bouillonne !

 

 

Avec 52 millions de publications par jour, Instagram est submergé par un bouillon d’images pas toujours fameuses. Une sombre facette que nous mettrons de côté ici pour nous intéresser plutôt au bienheureux « créatif » intronisé par ses pairs (ou par lui-même). Pour ce créatif, ce réseau social est un endroit idéal pour faire son nid. En effet, comment passer à côté de cette vitrine mondiale lorsqu’on est en quête de visibilité, ou simplement dans une démarche de partage désintéressée ? Fort de sa position dominante, le canal recueille ainsi le travail de nombreux artistes et artisans à travers le globe. Sans surprise, les arts graphiques y sont très présents, avec sous leurs bannières un contingent d’illustrateurs, graphistes, 3D-istes ou motion-designers.

 

Mais les créatifs ne se contentent pas de l'utiliser comme simple réceptacle de leur expression artistique : des challenges participatifs ont fait leur apparition pour encourager la création. Leur recette miracle ? Réunir des individualités autour de thématiques communes dans un temps imparti.

 

 

Une communauté enthousiaste et grandissante

 

À titre d’exemple, on peut évoquer des initiatives comme le « 36 days of type » lancé par Nina Sans et Rafa Goicoechea en 2015. Durant ce challenge, des designers et illustrateurs du monde entier on été invités à retranscrire leur propre vision des lettres et des chiffres pendant 36 jours consécutifs. La première édition, fut un réel succès ! À tel point que depuis elle est renouvelée chaque année, avec toujours plus de participants. On dénombre ainsi plus de 460 000 publications sur le réseau social liées à cet événement -de quoi se faire une idée de l’enthousiasme généré. Et la qualité n’est pas en reste : des expositions ont même été organisées afin que le grand public puisse profiter, lui aussi, de cette effusion créative !

 

Alors comment expliquer cet engouement ? Pour beaucoup, ces challenges sont un bon prétexte pour avancer dans la recherche de leur style graphique. De plus, le thème imposé peut être libératoire car il donne le point de départ d’une réflexion créative.

 

 

 

 

La récurrence, qu’elle soit hebdomadaire ou mensuelle, est aussi un levier important. Des comptes comme Pingpongclubgifs, Loopdeloop ou Mondayschallenge proposent ponctuellement des sujets aussi variés que « mythe », « abysse » ou « donuts ». L’analogie avec le sport est tentante : la récurrence de l’exercice s’apparente à un entraînement régulier et vient renforcer la motivation !

 

Instagram, berceau originel de photographes en mal de filtres, se trouve ainsi désigné, malgré lui, comme super coach sportif de créatifs. Et cet enthousiasme partagé entraîne dans son sillage une communauté grandissante, où se côtoient indépendants, collectifs et studios. De quoi préoccuper les plateformes traditionnelles comme Behance ou Dribbble dont la portée est plus confidentielle.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR