AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIA10 CONSEILS POUR LANCER SON AGENCE DIGITALE

10 conseils pour lancer son agence digitale


Publié le 25/03/2015

Image actu

 

Avant de se lancer dans le grand bain numérique, mieux vaut partir avec quelques recommandations d'usages. François Girardot, co-créateur de l'agence Biborg, nous livre 10 points à aborder pour éviter les erreurs.

 

1 - Spécialisez-vous dans un domaine

 

C’est un constat difficile à admettre quand on se lance, difficile de tout faire. Au départ, vous serez a priori peu nombreux, il faut donc mieux trouver une “ niche ” permettant de se spécialiser et de s’y ancrer. Vous pourrez ainsi non seulement engager des gens passionnés mais vous pourrez vendre votre expertise à vos futurs clients.

 

Vouloir tout faire, c’est être en concurrence avec des agences 360 ou digitales supérieures à vous en expérience et en effectif. Mais aussi  se risquer à faire des projets “sans saveur” qui vous feront perdre vos clients et qui ne permettront pas à votre agence à terme d’être reconnue sur l'une des trois qualités recherchées par les annonceurs : l’expertise.

 

 

2  - Sachez travailler avec les gros...

 

Ils sont indispensables à votre évolution. Ils vous permettront dans un premier temps de savoir si votre spécialisation est la bonne. Ces agences ne sont pas là depuis des années par hasard, elles ont le flair pour anticiper les tendances du marché. Si elles veulent travailler avec vous, c’est que vous êtes sur la bonne voie.

 

La deuxième atout est de remplir votre portfolio de références : automobile, banque, luxe… Vous aurez peut être l’occasion de travailler sur des secteurs que vous ne connaissez pas. Un bon moyen de parfaire ses connaissances pour savoir qui travaille avec qui. Enfin à leur contact vous apprendrez beaucoup de leur fonctionnement. Quels sont leurs points faibles et points forts ? Leurs méthodes de travail ? Autant de choses qui vous seront utiles pour la suite.

 

 

3  - …et profitez de leur taille : réactivité et flexibilité

 

En étant une petite structure vous aurez un avantage conséquent sur les plus grosses entreprises que la vôtre : la réactivité. Un brief tombe? Pas besoin de faire des réunions à la pelle, un coin de bureau, deux chaises et vous voilà en train de faire votre reco. Une modif à faire? Ouvrez le fichier et faites-la, pas besoin de passer par le chef de groupe qui en réferera au chef de projet qui va à son tour le donner au stagiare.

 

Profitez en aussi pour développer votre capital sympathie : être un interlocuteur unique sur le long terme fera que votre client vous racontera ses week-ends. Vos clients sont ambitieux et ils comptent sur vous (et vous sur eux) pour les aider à mettre leur carrière sur orbite. Vous serez donc aux petits soins pour vos clients et ils vous le rendront bien !

 

 

4  - Prenez un associé ou des associés complémentaires

 

C’est une partie compliquée avec un facteur chance non négligeable mais ô combien importante! Essayez de trouver un profil complémentaire au vôtre. Vous êtes directeur artistique ? Cherchez un commercial et un développeur ! Vous êtes développeur? Trouvez un commercial et un directeur artistique ! Vous êtes commercial ? Trouvez un développeur et un directeur artistique !

 

Pour être efficace il vous faudra répartir les tâches équitablement entre l’idendité graphique, le business plan, les rendez-vous clients car si vous commencez à vous marcher sur les pieds ça n’ira pas. On a déjà vu une équipe de créatifs talentueux mais incapable de vendre correctement leurs projets et donc obligés de mettre la clé sous la porte… On ne s’improvise pas commercial, chef de projet ou développeur. L’idéal ? La complémentarité des expertises. Cette base solide vous permettra d’aller loin. Gardez en tête le fait qu’un développeur ou un graphiste sont trouvables en freelance, un commercial beaucoup moins.

 

 

5   - Composez votre équipe et gardez-la !

 

Vous trouverez difficilement des talents en postant des annonces ou en passant par un cabinet de recrutement. Le meilleur moyen de trouver ? Fouillez la toile ! Où ? Sur LinkedIn. Puis regardez son portfolio, contactez son école, sonsultez son compte Twitter, quelle agence il suit… N’hésitez pas à rentrer en contact lui, peut être que l’échange ne se transformera pas mais vous aurez créé ce contact qui vous permettra peut être de croiser à nouveau cette personne et de travailler avec elle. Une équipe à qui vous donnerez tout et qui en échange vous donnera tout. C’est un point d’honneur sur lequel j’insiste : il faut etre généreux envers ses équipes. Petites attentions, primes, matériel, augmentations de salaire, récompensez les gens quand ils le méritent. Les deux raisons pour lesquelles les gens quittent leur travail ? Un mauvais manager et un salaire trop bas.

 

 

6   - Entourez-vous

 

En lançant votre agence de pub, vous allez vivre une expérience longue et riche en rebondissements. Vous passerez peut être de 2 à 50 personnes en 5 ans. Ayez un banquier avec qui vous entretenez de bonnes relations, on ne sait jamais un jour vous aurez peut être besoin de trésorerie pour payer les salaires ou d’un prêt pour acheter vos locaux. Prenez un comptable qui connait un minimum le secteur de la pub et avec qui vous avez de bonnes affinités, pas un cabinet trop gros. Bilans, impôts, paies, nouvelles lois fiscales, votre comptable pourra vous conseiller et vous aiguiller sur les choix à faire. Indispensable quand on monte une entreprise pour la première fois, vous pourrez vous reposer sur lui…

 

Déjeunez avec des chefs d’entreprise un peu plus expérimentés que vous. Ils vous donneront quelques tips toujours utiles et n’hésitez pas à poser des questions même bêtes. Peut être que l'un d'entre eux vous prendra sous son aile et vous évitera de faire les erreurs “classiques”.

 

 

7 -  Investissez sur la R&D

 

Vous ne ferez pas de la R&D sans qu’une personne y soit dédiée. Non seulement cela vous permettra d’attirer de jeunes talents intéressés par votre technicité ou votre créativité mais aussi de vendre ces prototypes à vos clients et/ou vos prestataires. Les clients aiment les bonnes surprises, montrez leur de quoi vous êtes capable! Si vous vous contentez de suivre la tendance dans 2 ans vous êtes morts. La publicité est en constante mutation et elle ne vous attendra pas.

 

 

8   - Ne négligez pas les RP

 

Vous pouvez sortir de beaux projets mais si personne n’en parle? Envoyez aux sites qui parlent de publicité, postez sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à des awards et n’oubliez pas que même un projet français peut avoir une résonance à l’étranger. Une des principales raisons pour lesquelles un annonceur choisit une agence c’est sa capacité à gagner des prix. Si ça fonctionne, vous gagnerez en notoriété, en nouveaux clients et en attractivité. Cette faculté à vouloir gagner en renommée vous rendra plus exigeant avec vos projets et vous permettra de cibler les sujets ou investir.

 

 

9 -  Prévoir large et anticiper

 

Si les affaires sont bonnes pour vous, vous aurez des problèmes de réseau, de téléphone, de place, de planning, administratif… Je ne peux pas vous apporter des solutions à tous ces problèmes si ce n’est d’anticiper!! Nous ne sommes pas là pour tomber dans la démesure des glorieuses heures des start-ups mais prévoir 5 bureaux libres ou 5 téléphones de plus vous évitera de vivre le nouvel arrivant dans votre entreprise comme un fardeau. N’oubliez pas que votre bureau est l’endroit ou vous passez le plus de temps, offrez-vous de l'espace et des aménagements de détente. Prenez le plus tôt possible un office manager, vous êtes là pour créer du business et non pour gérer les affaires courantes.

 

 

10  - Ne pas avoir peur

 

La liberté n’a pas de prix. Bonne nouvelle pour vous dans la pub, le coût est moindre : deux bureaux, deux ordinateurs et deux chaises pour commencer. Si vous vous sentez prêts, allez-y ! C’est une expérience unique, on dit souvent que monter son entreprise en France est une chose compliquée et difficile : c’est faux. Nous sommes la 6ème puissance mondiale et la vingtième puissance du digital, vous voyez le gouffre qu’il y a à combler ?

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR