AccueilMEDIATF1 SE PARE D’UNE IDENTITé VISUELLE ET SONORE « PREMIUM ET ASPIRATIONNELLE »

TF1 se pare d’une identité visuelle et sonore « premium et aspirationnelle »


Publié le 05/01/2021

Image actu

 

L’antenne de TF1 adopte, dès aujourd'hui (mercredi 6 janvier), un nouvel habillage plus premium, plus fluide et inspiré des codes digitaux. La chaîne a travaillé avec l’agence Naked pour les aspects visuels et Start-Rec pour la partie sonore.

 

En ce début d’année 2021, l’antenne de TF1 s’adapte aux nouvelles grammaires et usages de la télévision et du digital. « Le nouvel habillage monte en gamme pour réaffirmer la puissance de la marque TF1 et de ses programmes. Cet habillage magnifie une expérience visuelle immersive, mais sait aussi se faire discret », explique Yoann Saillon, directeur artistique du Groupe TF1. Les nouvelles bandes-annonces et jingles de publicité, tournés en 4K voire en 8K, s’inscrivent de manière plus fluide entre les programmes pour « améliorer la continuité de l’antenne et réduire les points de fuite », ajoute-t-il. La chaîne a travaillé pendant un an et demi sur ces évolutions avec l’agence française Naked, retenue à l’issue d’un appel d’offre l’international et déjà à l’origine des dernières évolutions, en 2013. Le studio français de design musical Start-Rec, fondé par Alex Jaffray, s’est chargé de l’habillage sonore.

 

 

Des logos incrustés en transparence

 

Les bandes annonces de programmes intègrent les codes digitaux avec des mouvements verticaux (swipes) et par volets (slides). Pour gagner en lisibilité, le texte est intégré dans l’image : la marque programme au centre puis, en-dessous, la date du rendez-vous et le logo de la chaîne. Celui-ci est parfois incrusté sous la forme d’un cartouche de verre, notamment sur la mention « Une création TF1 » qui précède toutes ses fictions originales et a été traité dans une optique cinéma. Pour magnifier l’univers du programme, certaines bandes annonces ont été tournées en 8K, par exemple autour de la série Balthazar (produite par Beaubourg Productions) avec Tomer Sisley. Les écrans qui annoncent les programmes de la soirée sur toutes les chaînes du groupe ont également été modernisés, en mettant en avant le programme de la chaîne qui le diffuse en pleine page, les autres apparaissant ensuite en colonne.

 

 

Des « écrins éditorialisés » pour ouvrir les écrans de pub

 

Adieu les « anciens » jingles de publicité en 3D ! En lieu et place de ces pastilles, certes ludiques mais décorrélées de la programmation, la première chaîne commerciale française programmera désormais des « écrins publicitaires » éditorialisés qui misent sur la contextualisation des programmes. L’identité sonore, jusqu’alors basée sur 6 notes, a été repensée pour devenir plus aspirationnelle, « lumineuse » et positive, en écho à la raison d’être du groupe « Partageons des ondes positives ». Dans cette volonté d’accélérer le mouvement entre les différents éléments de programmes, la fusion entre les teasers programmes et les jingles de pub a été travaillée et peut se dérouler en quelques secondes. « C’est un outil de prise de parole plus efficace et plus dynamique », note Yoann Saillon. Côté régie, cet habillage plus agile et malléable permettra de décliner les jingles de manière plus ambitieuse pour les opérations spéciales ou en écho à un événement calendaire. Pour jouer la proximité, les écrans de publicité de la journée seront précédés de « cartes postales »  des différents territoires de France. « Une centaine de ces cartes postales ont été produites. Elles apportent une respiration qui fait du bien en coupure publicitaire », précise le directeur artistique.

 

 

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR






INCLUSION
MARQUEURS by SUP DE PUB
INCLUSION