AccueilMEDIALES SéRIES DIGITALES CONFIRMENT LEUR CRéATIVITé 2/2

Les séries digitales confirment leur créativité 2/2


Publié le 18/06/2015

Image actu

Hulu, Amazon, Crackle, Snapshat, Yahoo !… Le monde du digital voit tous les mois de nouvelles séries qui confirment l’hyper-créativité de ce domaine et la recherche d’innovation sur les structures narratives.

 

Retrouvez la première partie de cet article

 

Tout aussi instructif est le mouvement des plates-formes sociales vers la production de contenus « séritiels ». Le digital n’est pas « un et unique », il est au contraire hétérogène et multiforme. Chaque nouvelle expérience amène sa pierre à l’édifice : une nouvelle créativité pour une nouvelle narration.

 

Ainsi la fameuse plate-forme de communication éphémère Snapchat a été utilisée comme unique point de diffusion par Discover pour plusieurs séries originales. Ces dernières ont la particularité de donner un éclairage rapide (et éphémère) sur un sujet. « Weird Threads », présente les sous-cultures liées à la mode. « The Artisans, Discover » montre des artisans qui continuent de respecter le savoir-faire traditionnel. Dans « The Capitals », on assiste à la confrontation entre l'image réelle d’aujourd’hui et celle que l’on se fait de certaines grandes villes. Mais Snapchat ne s’arrête pas là. La plate-forme va produire une seconde saison de la série comique « Literally Can’t Even ». Les comédiennes Sasha Spielberg et Emily Goldwin incarnent leur personnage mais sur le ton de la dérision. De jeunes scénaristes plongés dans des aventures très « bankables ». Avec cette série, Snapchat invente la narration « très très mais vraiment très » courtes et éphémères. Un défi réussi.

 

 

 

 

De son côté, Maker.TV va diffuser la série « Camp ». Une adaptation des nouvelles « Palo Alto : Stories » de James Franco, et qui narrent l’histoire dans un camp d’été près de San Francisco où les participants plongés dans leurs angoisses d’adolescent découvre leur sexualité et en repoussent les limites. Très digital dans sa structure, elle est à l’image de ceux à qui elle s’adresse : les digital natives, par une vision d'une sexualité à la fois débridée et retenue par les interdits de notre société « politiquement correcte ».  

 

 

 

 

Yahoo!, ayant déclaré que le contenu vidéo était une priorité stratégique pour relancer le groupe, a présenté une série comique « The Pursuit ». Fiction présentée comme une version moderne de « Friends » à l’ère du digital. On suit les aventures à New-York d’un groupe d’amis approchant la trentaine.

 

 

 

 

Dans une initiative tout aussi intéressante sur l’évolution rapide des acteurs en présence, YouTube souvent présenté comme limité à de la vidéo de 3 à 7 minutes va diffuser sur la chaîne Fullscreen des épisodes de 30 minutes. C’est la série « Filthy Sexy Teen ». L’histoire de deux jeunes issus d'une famille riche que tout le monde croyait morts. Leur retour va les obliger à regagner la confiance et la popularité dans leur lycée.

 

Enfin, à ne pas rater l’une des nouvelles créations de Machinima. Cette plate-forme va diffuser, en effet, une série entre le monde des Comics et celui des réseaux sociaux. Une jeune femme devient une « super-héros » grâce à une application mobile. Ses super-pouvoirs sont directement liés à ce qui est « in » sur les réseaux sociaux. A suivre de près…

 

Couverture : DC Comics, Dial H

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR